Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
4230 MembresCréer un compte

Les ravageurs des céréales

Home_big_champ_agricole

Les cécidomyies jaunes du blé

Insectes diptères nématocères, les cécidomyies du blé ou contarinia tritici sont de petites mouches de 2 à 3 millimètres à taille adulte, qui peuvent se décliner en deux sous-catégories : les cécidomyies jaunes et les cécidomyies orangés.

Elles ont toutes deux des impacts néfastes sur les épis des céréales. Les larves de la cécidomyie jaune se nourrissent des étamines et des ovaires, tandis que celles des cécidomyies orangées consomment et déforment le grain.

Les cécidomyies ne connaissent qu’une génération par an. Le vol des adultes a lieu généralement au printemps.

Le criocère de l’orge

L’Oulema melanopa est un coléoptère à antennes courtes au corps brillant mesurant de 5 à 6 millimètres et disposant d’élytres tirant sur le vert et/ou le bleu. Les larves ont l’aspect de minuscules limaces, ne dépassant rarement les 4,5 millimètres.

Ce sont aussi bien les criocères adultes que leurs larves qui sont nuisibles pour les cultures céréalières. Les morsures de maturation des adultes entraînent de sérieux dégâts dans les rangs tandis que les larves se délectent des limbes des céréales d’été.

Dommage indirect possible : le criocère peut propager certains virus de graminées.

Les mouches grises

Il existe deux formes avérées de mouches grises : delia platura, ou mouche grise des semis, et delia coarctata, mouche grise des céréales ou du blé.

Si les deux espèces d’insectes sont classées parmi les ravageurs des céréales, c’est en raison de la propension de leur larves à se nourrir de ces derniers. Mais avec une différence majeure : la larve de Delia Platura s’attaque aux germes et cotylédons des céréales, tandis que Delia coarctata vit pénètre dans les tiges et vit en mineuse au niveau du bourgeon terminal.

Dans les deux cas, les infestations peuvent être très préjudiciable pour les récoltes.

La mouche mineuse des céréales

Autre mouche agressive et nuisible pour les céréales, la mineuse des céréales ou agrozyma nigrella se montre également dangereuse par le biais de sa larve.

Contrairement à la mouche grise des semis delia platura, A. nigrella, dont la larve mesure jusqu’à 4 millimètres, s’attaque aux feuilles de la plante à l’épiaison.

Le nom de l’insecte vient de sa faculté à creuser des mines dans la plante pour se nourrir du limbe foliaire et de la chlorophylle.

Le puceron des céréales et du rosier

Le metopolophium dirhodum est un puceron de petite taille (2 millimètres) ravageur des céréales par sa capacité à sucer les feuilles pour les manger. La bête à cornicules est un insecte phytophage qui a pour hôtes primaires les rosiers et pour hôtes secondaires les céréales. Sa migration de l’un à l’autre a lieu entre la fin du printemps et le début de l’été.

Ce puceron entraîne également de sérieux dommages collatéraux en transmettant les maladies telles que la mosaïque nanisante du maïs et la jaunisse nanisante de l’orge.

Les pucerons des épis de céréales

Le sitobion avenae est un puceron ailé ou aptère dangereux pour les céréales en raison notamment des ses attaques précoces de printemps. Il peut compter plusieurs générations par an et donc autant de générations de ravageurs.

Sitobion avenae, à ne pas confondre avec rhopalosiphum padi (pucerons des merisiers à grappes ou puceron des céréales bicolores) ni avec Metopolophium Dirhodum (pucerons des céréales et du rosier), s’attaque aux épis qu’ils dévastent. Le grainage et fortement impacté, tout comme la récolte.

Le taupin

Le taupin, qui regroupe plusieurs catégories d’insectes (agriotes obscurus, A. sputator, A. sordidus, A. lineatus…) de la famille des coléoptères, est connu pour être un ravageur des céréales par la voracité de ses larves qui peuvent s’attaquer indifféremment aux semis, racines, bulbes ou tubercules des végétaux.

Il dispose d’un cycle de développement particulier puisqu’il faut pratiquement quatre années à sa larve pour accomplir tous les stades de mutation. Et une fois adulte, l’insecte n’aura qu’un faible cycle de vie se limitant à la reproduction.

Le thrips des céréales

Classé comme ravageurs secondaires, les thrips sont des insectes parasites minuscules qui ont surtout un effet nuisible sur la qualité des céréales qu’ils infestent, moins un effet quantitatif.

Ces insectes, connus également sous les pseudos de « bêtes d’orages » et bêtes d’août », piquent et sucent les jeunes pousses. Ce qui entraine une déformation et un dessèchement des plants.


Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Rédaction Wikiagri
Avatar_blank

Equipe de rédacteurs Wikiagri

  • Vous aimerez également
  • Home_mercuriale_annuelle

    La mercuriale annuelle

    Tirant son nom du latin mercurialis annua, cette plante herbacée annuelle dicotylédone appartient à la famille des euphorbiacées et est reconnue t...

  • Home_charrue

    Comment bien choisir une charrue ?

    Equipement agricole destiné dans sa mission principale à labourer les champs pour en retourner la terre et l’aérer, la charrue et ses déclin...

  • Home_c_r_ales

    Les graminées annuelles

    Les graminées (du latin poaceae) sont une grande famille de plantes monocotylédones, regroupant environ 12000 espèces, notamment les céréa...

  • Home_champ_agricole

    Les graminées vivaces

    Les graminées (en latin, poaceae) regroupent une grande famille de plantes monocotylédones, réparties en environ 12000 espèces, notamment les c&e...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • 5 numéro papiers par an
  • Des réductions de nos partenaires
  • Des réductions aux rencontres Wikiagri
  • Du contenu exclusif
5,94€ / mois11,88€ / mois
S'abonner à Wikiagri pro