080828gr176

Dégâts de gel: impact production mais quel impact prix ?

Le redoux des températures permet d’apprécier l’impact de la vague de froid du mois de février sur les cultures. Si dans un premier temps, les inquiétudes se portaient sur les cultures d’orge et de colza, il s’avère que des pertes importantes sont observées sur le blé. Les régions de l’Est et du Nord-Est semblent les plus touchées avec toutefois encore des difficultés pour évaluer les dégâts réels à ce jour. D’un premier constat, il semblerait que 10 à 15 % des surfaces de ces régions soient perdues. A l’échelle nationale, cela représenterait environ 3 % des surfaces soit autour de 1 million de tonnes de pertes sur une production potentielle française de 36 Mt ou mondiale de  670 Mt.
Cependant ces pertes viennent directement diminuer le potentiel export de la France pour l’an prochain. Cette année, les exports pays-tiers français s’affichent sur un niveau de 9 millions de tonnes. C’est ainsi près de 10 % du potentiel export de la France qui est probablement perdu pour l’an prochain. S’ajoutent à ces chiffres les surfaces touchées par le froid mais qui seront conservées et affichent ainsi inexorablement un potentiel de rendement diminué.

Cependant, dans un contexte mondialisé, si les volumes produits par nos compétiteurs Mer Noire ou américains viennent aisément combler ces pertes, les prix ne pourront pas se maintenir sur les niveaux actuels.

Avez-vous subi également des pertes ? Que pensez-vous des prix actuels sur la prochaine campagne ? 

wikiagri ebook colza 2

Réussir son colza pour la campagne 2022-2023

  • Optimiser les itinéraires culturaux
  • Bien protéger son colza
  • Bien choisir sa variété de colza

3 Commentaire(s)

  1. un salut entre Loire et Beauce, peu de dégât sur les cultures grâce a la neige, sauf pour les blé dur, déjà resemé pour certain, en attente pour l’autre, mais en tous les cas une perte de rendement plus ou moins importante en fonction des variétés

  2. la vague de froid n a certainement fait que 3% de degat en moyenne

    mais elle cache de tres grandes disparites

    il n est pas rare d entendre parler de 50% des surfaces avec 100% de degats

    et d autre touches a 30%

    il est temps de redonner une deuxieme estimation plus precise on a bien des sondages pour les elections toutes les semaines

    le chiffre de 3% etait au conditionnel ( il semblerait)
    (representerait) ce chiffre est rassurant te permet au traders qui avaient investis dans les contrats option en ble de retomber sur leur pieds

  3. Personnellement j’ai 30% de dégâts de gel dans les blés

    J’étais dans le secteur de Dieuze ce jour et là c’est plutôt 60% de dégâts de gel….

Il n'y a pas de commentaires pour le moment. Soyez le premier à participer !

Article Précédent
Article Suivant