Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
4021 MembresCréer un compte
Découvrez agri-meteo

ICHN, les maires de l'Aude obtiennent une visite ministérielle

Thumb_sia_2018_la_pi_ge
27Fev2018

Les maires de La Piège dans l’Aude ont eu un rendez-vous ce début de semaine au ministère de l’Agriculture pour tenter de déminer la question des zones défavorisées. Selon eux il s’agit d’un premier pas, mais une nouvelle réunion est programmée.

« Ce n’est ni positif ni négatif. C’est un premier pas ! » Au sortir du ministère de l’agriculture en ce début de semaine, Brice Asensio, maire de Cazalrenoux, cache sa joie. Quelques instants auparavant, les maires de La Piège, dont les 24 communes sont menacées de perdre leur statut de zone défavorisée, se sont entretenus avec la directrice du cabinet du ministère, Sophie Delaporte.

Un secteur classé zone défavorisée depuis les années 1970

Une entrevue que ces élus de l’ouest du département de l’Aude sont parvenus à décrocher samedi, au cours de leur discussion avec le président Emmanuel Macron dans les allées du salon de l’agriculture. Car pas question pour eux de voir leurs communes déclassées. Ce qui pour les 55 élevages de ce secteur situé aux confins de l’Ariège serait synonyme de perte de l’ICHN (indemnité compensatrice de hanidcap naturel) et son enveloppe de 8 à 15 000 € par an et par exploitation. Les maires ont donc rappelé que le secteur de La Piège se caractérise par des terres pauvres, pentues, caillouteuses et que le rendement plafonne à 55 quintaux l’hectare. Une série de particularités qui explique le classement de ce périmètre en zone défavorisée depuis les années 1970.

De nouvelles actions déjà en préparation

Une évocation qui, semble t-il, a interpellé au sein du ministère, ainsi que l’indique Brice Asensio. « On a bien senti qu’ils sont en train d’admettre qu’il y a un problème avec les données de l’INRA qui ont permis de mettre La Piège de côté. Aussi nous avons dit combien l’injustice est présente et l’incompréhension aussi. »

Un sentiment qu’ils devraient pouvoir traduire au ministre de l’Agriculture, Stéphane Travert, qui doit se rendre dans ces petits villages audois, sans doute d’ici deux semaines, à la demande d’Emmanuel Macron. Et la nouvelle carte pourrait elle être présentée dans trois semaines. « Maintenant le ministère va regarder ce qui peut être fait », poursuit Brice Asensio « mais nous, nous ne relâchons pas la pression ». L’édile souligne en effet que les maires vont se rencontrer rapidement pour décider de nouvelles actions. Cela va aussi être le cas du collectif des agriculteurs, comme le confirme leur porte-parole Loic Albert.

 

En savoir plus : https://wikiagri.fr/articles/malgre-55-quintaux-a-lhectare-les-eleveurs-de-la-piege-perdent-les-aides-des-zones-defavorisees/17028 & https://wikiagri.fr/articles/a-vendre-petit-village-entre-mer-et-montagne-reclasse-zone-de-plaine/17102 (nos précédents articles sur le sujet).
 

C’est au cours d’une rencontre avec Emmanuel Macron, samedi dans les allées du salon de l'agriculture, que les maires de La Piège ont décroché ce rendez-vous au ministère de l’Agriculture.

 

Que pensez-vous de l’article ?

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
Auteur :
Avatar_blank

Morineau-Cooks Christophe

JournalisteEn savoir plus
Partager
cet article
  • Envoyer cet article à un ami
  • Envoyer cet article par e-mail

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.
x