Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
4433 MembresCréer un compte

Une étude épidémiologique confirme l'intérêt du lin en nutrition animale

Home_big_lin_nutrition_animale

Une première mondiale ! Jamais une étude épidémiologique n’avait été conduite sur le rôle préventif de la nutrition animale, disent ses promoteurs, le fabricant d’aliments du bétail Valorex (Ille-et-Vilaine), l’école nationale vétérinaire Oniris de Nantes, et l’Inra.

Elle porte sur l’impact de la graine de lin sur les performances laitières, de reproduction et la santé des vaches laitières, ainsi que le rapport coût-bénéfice en élevage des différentes stratégies d’apport de la graine de lin cuite.

Conduite de 2008 à 2016 sur 1 204 troupeaux en race prim’holstein, elle a mobilisé vingt partenaires dont les résultats d’analyse ont été collectés puis décortiqués.

L’étude a comparé quatre groupes selon le dosage de graines de lin (27, 173, 427, 789 grammes par vache par jour en moyenne) incorporées dans la ration, sauf sur les mois du printemps et uniquement entre le vêlage et 180 jours de lactation.

Ce qu’il en ressort, c’est une production laitière augmentée au maximum de 1,3 kilo par jour en moyenne, de faibles baisses du taux protéique du lait et une légère progression du taux de matière grasse (sauf quand le dosage en graines de lin est élevé). Résultat plus surprenant, l’apport d’une petite quantité de graines de lin dans la ration des vaches laitières réduit de cinq jours l’intervalle de temps entre le vêlage et l’insémination fécondante et de trois jours pour un dosage plus élevé.

Sur le plan économique, le surcoût d’une alimentation supplémentée avec de la graine de lin entraîne du bénéfice pour l’éveur, jusqu’à 1 505 euros par troupeau de 50 vaches laitières pour un dosage de 173 grammes de graines de lin par tête et par jour. Pour Valorex, spécialisé dans la fabrication d’aliments du bétail (185 000 tonnes) à partir de graines oléagineuses et protéagineuses (75 000 tonnes de féveroles ou lupin, lin et graines de soja), cette étude a « un effet positif à la fois sur la production laitière, sur la fécondité et sur la santé des vaches laitières », disent ses promoteurs. Ils sont persuadés qu’elle « représente un formidable levier de développement national et international pour la filière ».

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Jourdain Franck
Thumb_avatars_h01

  • Vous aimerez également
  • Home_revenu_des__leveurs

    Revenu des éleveurs, on est loin des deux Smics par unité de main-d'oeuvre

    L’institut de l’élevage publie les coûts de production et de revient des principales filières d’élevage de ruminants (bovins, ovi...

  • Home_viande_bio

    Les consommateurs de viande bio pensent avant tout à leur confort personnel

    Qu’est-ce qui poussent les consommateurs à manger de la viande bio ? Le bien-être apporté à leur santé, et la bonne qualité...

  • Home_nutrition_animale_vaches

    L'anti élevage menace 900 000 emplois en France

    Les entreprises de fabrication d’aliments du bétail du Snia sont les victimes collatérales des campagnes agressives contre l’élevage fran&cce...

  • Home_v_t_rinaire_couiza

    Dans l'Aude, des éleveurs s'alarment du départ de leur vétérinaire rural

    Ils sont 120 éleveurs de vaches, brebis et chevaux de l’Aude qui refusent de voir partir le dernier vétérinaire de leur zone géographique. M...

  • Home_charolaises

    La filière bovine européenne dans le flou

    La production de viande bovine devrait baisser de 140 milliers de tonnes équivalent carcasse dans les huit principaux Etats membres de l’Union européenne....

  • Home__levage_porcs_chine__archives_

    200 millions de porcs abattus en Chine à cause de la peste porcine, la planète incapable de compenser

    L’épidémie de la peste porcine fait des ravages dans l’Empire du milieu. Les pertes portent sur plusieurs dizaines de millions d’animaux et de...

  • Home_vaches_laiti_res

    Filière laitière cherche jeunes éleveurs désespérément

    Les clignotants au vert. L’année 2019 démarre dans un contexte d’offre et de demande plus équilibré, selon Coop de France métie...

  • Home_vaches_lait_montagne

    Le lait de montagne doit affirmer son authenticité et sa naturalité

    La production française de lait de montagne résiste. Elle est portée par des systèmes de production de plus en plus singuliers, bien moins sous l&...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit