Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
5160 MembresCréer un compte

Suicide paysan, maintenant tout le monde sait, mais rien ne change

Home_big_suicide_paysan_2020

Au-delà de la réédition en livre de poche (chez J'ai Lu) de "Tu m'as laissée en vie", quel impact a pu avoir ce livre, ou les autres initiatives pour le lever le tabou, sur la perception du suicide paysan en France ? Aujourd'hui, tout le monde sait, mais rien ne change...

"Tu m'as laissée en vie", ouvrage dont je suis coauteur avec Camille Beaurain sur sa vie d'une femme devenue veuve à 24 ans après le suicide de son mari éleveur de porcs, a connu un fort engouement depuis sa sortie en septembre 2019. A tel point qu'il est désormais réédité au format 'livre de poche', aux éditions J'ai Lu (et toujours disponible en édition originale au Cherche Midi). Evidemment, j'éprouve de la fierté, tous les ouvrages ne sont pas réédités en livre de poche. Je pense bien sûr à Camille, elle qui a crié qu'Augustin, son mari, a été tué plus qu'il n'a commis l'acte lui-même, poussé à l'extrême par tant de "partenaires", familiaux et professionnels, qui se sont montrés inhumains. Elle l'a exprimé par ma plume dans le livre, puis par elle-même dans de nombreux médias, émouvant à chaque fois auditoire, téléspectateurs...

Que deviennent les missions parlementaires sur le suicide agricole ?

Ce livre a donc contribué (et va donc continuer grâce à cette réédition en format "grand public") à faire connaître (l'une de) ces situations de désespoir qui s'emparent des paysans, dans une profonde indifférence générale. Bien sûr, il ne s'agit que de l'une des initiatives dans ce sens, après celles de Jacques Jeffredo, Patrick Maurin, ou Dominique Pipet, pour ne citer que quelques exemples. Et évidemment sans oublier le film d'Edouard Bergeon avec Guillaume Canet, "Au nom de la terre", dont le succès cinématographique de l'automne dernier a mis en pleine lumière le suicide paysan.

Aujourd'hui, c'est une évidence, tout le monde sait. Urbains comme ruraux ont identifié qu'il existe une corporation où l'on se suicide plus que dans les autres. Et qui plus est, ils ont un accès grand public, par le film d'Edouard Bergeon (même si l'autobiographie a été romancée, mais si peu finalement...) mais aussi par mon livre avec Camille Beaurain (là, que des faits), à des exemples précis, à visage humain...

Pour autant qu'est-ce qui change ? Que deviennent les missions parlementaires d'information sur ce phénomène de suicide agricole du Sénat, et de l'Assemblée nationale ? Laissées de côté, comme tant d'autres sujets, lors du confinement, vont-elles reprendre et arriver à terme ?

Quelques exemples actualisés de comportements déshumanisés à l'encontre des agriculteurs

Car pendant ce temps, pendant que l'on trouve encore et toujours matière à avancer sur d'autres sujets que sur celui-ci, la situation dramatique de nombreux paysans se poursuit et s'amplifie. Ce qui était dénoncé, en particulier dans "Tu m'as laissée en vie", reste pratique courante.

Je sais qu'il existe une coopérative agricole au moins qui applique un taux de 9 % aux agriculteurs en retard de paiement après cette année 2020 à la météo dramatique pour les cultures. Qui, en d'autres termes, participe à enfoncer davantage ceux qui viennent de subir un coup dur. Cela, pour assurer son train de vie, qui n'a cessé de croitre pendant que le nombre d'agriculteurs diminuait. Est-ce le rôle d'une coopérative agricole censée être l'un des partenaires privilégiés des travailleurs de la terre ? Evidemment, toutes ne sont pas dans ce cas, et il faut éviter de généraliser. Mais le fait qu'il en existe au moins une, c'est déjà trop.

Je sais également que certains centres de gestion ont augmenté leurs tarifs de près de 30 % d'une année sur l'autre, sans que rien dans la prestation, basique, ne le justifie. Pareil, est-ce leur vocation de s'engraisser jusqu'à mettre dans le rouge ceux qui les nourrissent deux fois, dans l'assiette et économiquement ?

Idem pour les banques, où dans certaines agences au moins les comportements déshumanisés n'ont jamais cessé à l'encontre des "vaches à lait" de la production agricole. Encore récemment, il m'a été fait part d'un cas précis en Bretagne...

Je le répète, tout ce qui est dénoncé dans l'ouvrage demeure d'une brûlante actualité. Enormément de  "partenaires" de l'agriculture, censés aider les paysans dans leur effort de production, pensent désormais à leur propre confort matériel. Oubliant qui les a créés, qui les fait vivre, qui parvient encore à vivre (malgré eux) pour les faire vivre...

Ouvrir le grand chantier des valeurs qui régissent notre société jusqu'à son agriculture

Le grand chantier d'un rééquilibrage du partage de la valeur économique, et de la réintroduction de valeurs humaines au sein d'échanges qui au fil du temps ne sont devenus que commerciaux, ce grand chantier qui voit souvent des syndicats agricoles s'en prendre à la distribution ou aux transformateurs privés mais en occultant les autres maillons de la chaine alimentaire pourtant tout aussi responsables des déséquilibres (ce que l'on a vu lors des états généraux de l'alimentation par exemple), ce grand chantier de l'ensemble des valeurs qui régissent notre société jusqu'à son agriculture, quand va-t-on se décider à l'ouvrir ?


L'image ci-dessous est issue de Adobe.

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 1
  • 0
  • 0
  • 11
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Jeandey Antoine
Thumb_antoine_jeandey

Journaliste professionnel depuis 1987. Rédacteur en chef de WikiAgri depuis sa création, en janvier 2012. Par ailleurs élu, adjoint au maire de Chaudon (comm...

  • Vous aimerez également
  • Home_1000_f_223634280_pn5ld8fvfbhlba0gttnqlocqmfgktsh8

    Filières bovines et ovine, les prix atteignent des niveaux inattendus

      Troupeau de moutons au sud de la Nouvelle Galles (Australie) Par 169169   En France comme dans le reste du monde, les prix de la viande b...

  • Home_adobestock_120500634_preview

    14,2 Mt en 2021 : la France est le premier pays producteur européen de maïs

    Champ de maïs - chantier de récolte en France (Ryo) La production française de maïs croît pour la troisième année consé...

  • Home_adobestock_107097728_preview

    Colza, l’Union européenne triple championne du monde

    Champ de Colza dans le Tarn (Adobe) Première région importatrice (5-6 Mt par an) et consommatrice (22 Mt par an) au monde de colza depuis des années,...

  • Home_adobestock_22351700_preview

    Les prix élevés des produits agricoles : une conjoncture en trompe l’oeil

    Champ de blé (Rustic) Les cours de certains produits agricoles battent des records. Dans le même temps, les prix des intrants augmentent aussi fortement. Les &...

  • Home_1000_f_456540879_rqg9uh9gqjhqdnvogfspjytrnwhlngbk

    La production mondiale d'orges à la peine

    Champ dans la steppe kazakhe (Clara - Stock- Adobe) Durant l’actuelle campagne céréalière 2021-20211, près de 149 Mt d’orges seron...

  • Home_adobestock_52506248

    + 40Mt de grains consommées par an dans le monde

    Pour la troisième campagne successive, la consommation mondiale de céréales est supérieure à la production. Les stocks des pays exportateur...

  • Home_1000_f_270359648_zaqmdxwittvynegdwq1usrle5jwk7obx

    Echanges mondiaux de céréales : la Chine toujours aux commandes

    Champ de blé en Chine  Le moteur de la contraction de 8 Mt des échanges mondiaux de grains, estimés à 415 Mt, est chinois. Le premier pay...

  • Home_poivrons_bio_asperg_s_pesticides

    Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation...

    L'histoire de l'exploitation maraichère bio détruite intentionnellement à l'aide de pesticides au nord d'Aix-en-Provence vient de rebondi...

  • Home_tomates_bio_asperg_es_pesticides

    Des serres de légumes bio aspergées de pesticides, mais à qui profite le crime ?

    Des faits surprenants sont à rapporter depuis Le Puy Sainte-Réparade, commune des Bouches-du-Rhône, située à une quinzaine de kilomèt...

  • 1Commentaire
  • #1

    Julien Bayou secrétaire général d'EELV a été au salon de l'agriculture 2020 pour répéter une fois de plus que l'agriculture détruisait la planète ...

    Non seulement il s'enfonce dans ses mensonges de collapsologue dépressif, mais il participe activement à la désertification de nos campagnes au profit de villes de plus en plus grandes !

    L'agriculture est la seule activité économique à pouvoir rétablir rapidement le climat tout en nourrissant l'humanité, à condition de lui donner toute l'eau dont elle a besoin et qui lui revient de droit !

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit