Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
4674 MembresCréer un compte

Participez au sondage wikiagri.fr en 5 petites minutes et anonymat garanti !

A l’approche des 10 ans de wikiagri.fr, votre avis est plus important que jamais. Notre volonté de vous proposer, chaque jour, une information de qualité, qui réponde à vos besoins est au centre de nos préoccupations.
En participant à ce sondage, vous aiderez wikiagri.fr à vous correspondre encore un peu plus.



Nous vous remercions d’avance pour votre participation.
L’équipe Wikiagri.fr

> Je participe au sondage

Qu'est-ce que l'helminthosporiose ?

Home_big_bl__c_r_ales

L'helminthosporiose du blé et de l’orge est une maladie transmise par un champignon présent sur la surface des grains. Cet organisme contamine les feuilles puis l’épi. Il en résulte une baisse baisser de rendement et, dans le pire des cas, un dessèchement complet de l’épi. 

Cette maladie reste assez rare. Elle se rencontre principalement dans le nord de la France. Sa nuisibilité est en général moyenne, toutefois, en cas d’attaque de l’épi, la perte de rendement peut dépasser 50%.

A lire également :

Quels sont les symptômes de l'helminthosporiose ?

L'helminthosporiose se caractérise par la présence de stries, jaunes puis brunes sur les feuilles. Celles-ci se couvent de tâches jaune orangé, formant des ocelles. 

La maladie, présente dans les semences, se propage des feuilles basses vers les feuilles supérieures.

On considère que le stade de nuisibilité de l'helminthosporiose est atteint lorsque les symptômes sont présents sur l’une des trois feuilles supérieures. Si la maladie progresse, les feuilles flétrissent, se dessèchent, l’épi cesse de croître.

Dans les premiers stades, il n’est pas aisé de faire la différence entre les symptômes de L’Helminthosporiose et les marques physiologiques que peuvent arborer les feuilles de l’orge et du blé. Les taches physiologiques ne compromettent pas le rendement – elles sont dues à un stress thermique ou hydrique (différence d’amplitude, sécheresse, fort ensoleillement, etc.). 

Trois examens des feuilles présentant des symptômes permettent de distinguer et de confirmer la présence de l’Helminthosporiose dans une parcelle :

  • À l’œil nu, des petits points sombres sont entourés d’un ocelle brun arrondi et d’un halo jaune-orange, de forme irrégulière. Le centre des taches présente une pycnide, un point noir qui correspond au foyer d’infection par le champignon (les taches physiologiques n’en ont pas) ;
  • En examinant la tache à la loupe, on peut apercevoir des poils noirs sur sa surface, correspondant aux fructifications du champignon ;
  • Pour confirmer un soupçon de maladie, vous pouvez procéder au « test de la bouteille ». Prélevez une ou plusieurs feuilles atteintes, placez-les dans une bouteille d’eau dans laquelle il reste un peu de liquide. Fermez la bouteille, laissez-là reposer à température ambiante (sans l’exposer au soleil). Au bout de 24h à 48h, examinez les feuilles à la loupe. Si vous distinguez des fructifications en nombre, le diagnostic sera confirmé. 

Quels sont les facteurs favorables au développement de l'helminthosporiose ?

Plusieurs facteurs peuvent favoriser le développement de la maladie. En premier lieu, certaines variétés de blé et d’orge présentent une plus grande sensibilité et seront plus facilement attaquées. Les facteurs météorologiques sont à considérer : l’humidité et le vent sont favorables à la germination et à la propagation des spores, l’alternance de périodes humides et sèches peut accroître le développement de la maladie. 

La monoculture de blé et d’orge est également risquée.

Évitez l’excès en apports azotés, pouvant accélérer le développement du champignon.

Enfin, si beaucoup de résidus sont laissés en surface, le champignon disposera d’un milieu plus favorable. 

Quelles solutions pour soigner l'helminthosporiose ?

La lutte contre l'helminthosporiose est d’abord et surtout agronomique.

Préventive, elle passe par la sélection de variétés adaptées, la pratique du labour pour enfouir les résidus et éliminer les repousses. Il faudra aussi veiller à éviter la monoculture du blé et de l’orge, en privilégiant la rotation. Un délai minimum de deux années entre deux orges ou deux blés est recommandé.

Pour la lutte phytosanitaire, l’intervention avec un produit fongicide doit être réalisée de façon raisonnée, en alternant les familles chimiques, pour ne pas favoriser la résistance des souches d’helminthosporiose. Le seul d’intervention correspond à 25 % de feuilles atteintes, et 10 % de feuilles atteintes pour les variétés sensibles. 


Réagissez à l'article en un clic

  • 1
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Rédaction Wikiagri
Avatar_blank

Equipe de rédacteurs Wikiagri

  • Vous aimerez également
  • Home_capture_d_e_cran_2020-01-23_a__10.23.41

    Pulvé : comment se différencier par la réactivité ?

    La pulvérisation représente une prestation stratégique pour séduire ou fidéliser des agriculteurs qui sont actuellement de plus en plus nom...

  • Home_pulverisation-de-precision-miniature

    Pulvérisation de précision, pour qu'aucune goutte ne rate sa cible

    La maîtrise de la dérive a longtemps reposé sur le respect des conditions d’application, dont la vitesse du vent, et le recours à la buse ada...

  • Home_nouveaute-pulverisateur-1

    Les nouveautés de la pulvérisation 2020

    Dans le cadre de notre dossier spécial pulvérisation, voici la présentation des nouveautés en la matière. Lemken, un traîné...

  • Home_buses_pulv_

    Pulvérisateurs, les éléments essentiels à une pulvérisation de qualité

    Une circulation optimale de la bouillie, grâce à une pression constante, par exemple, est assurée par la pompe, la régulation, la filtration, la rampe, ou encore les buse...

  • Home_pulv_risateur_horsch_leeb_pt-5322

    Pulvérisateurs, quelle architecture répond le mieux aux besoins ?

    S’il peut paraître accessoire de s’attarder sur le choix d’un châssis ou d’une cuve, ces éléments présentent, en réalité, une influence importa...

  • Home_screen-pulverisateur-2

    Des conseils d'experts pour bien choisir son pulvérisateur

    Dossier pulvérisateurs 2020 : le guide expert et le diagnostic personnalisé sont en ligne. À travers ce dossier spécial, WikiAgri veut aider ses lecteurs ...

  • Home_matthieu_cob_rac

    Sous le hangar, un parc matériel au top chez le Charentais Matthieu Cobérac

    Matthieu Cobérac a fondé en 2006 l’ETA du même nom. Toujours basée à Saint-Amant-de-Nouère, non loin d’Angoulême, l’entreprise est devenue récemment...

  • Home_semoir_horsch_

    Semoirs de précision, des rendements maximisés avec des semences bien ordonnées

    Si le contrôle de la profondeur concentre toute l’attention des constructeurs, Arvalis institut du végétal planche sur un nouveau paramètre, consistant à positionn...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit