Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
5102 MembresCréer un compte

Qu'est-ce que l'helminthosporiose ?

Home_big_bl__c_r_ales

L'helminthosporiose du blé et de l’orge est une maladie transmise par un champignon présent sur la surface des grains. Cet organisme contamine les feuilles puis l’épi. Il en résulte une baisse baisser de rendement et, dans le pire des cas, un dessèchement complet de l’épi. 

Cette maladie reste assez rare. Elle se rencontre principalement dans le nord de la France. Sa nuisibilité est en général moyenne, toutefois, en cas d’attaque de l’épi, la perte de rendement peut dépasser 50%.

A lire également :

Quels sont les symptômes de l'helminthosporiose ?

L'helminthosporiose se caractérise par la présence de stries, jaunes puis brunes sur les feuilles. Celles-ci se couvent de tâches jaune orangé, formant des ocelles. 

La maladie, présente dans les semences, se propage des feuilles basses vers les feuilles supérieures.

On considère que le stade de nuisibilité de l'helminthosporiose est atteint lorsque les symptômes sont présents sur l’une des trois feuilles supérieures. Si la maladie progresse, les feuilles flétrissent, se dessèchent, l’épi cesse de croître.

Dans les premiers stades, il n’est pas aisé de faire la différence entre les symptômes de L’Helminthosporiose et les marques physiologiques que peuvent arborer les feuilles de l’orge et du blé. Les taches physiologiques ne compromettent pas le rendement – elles sont dues à un stress thermique ou hydrique (différence d’amplitude, sécheresse, fort ensoleillement, etc.). 

Trois examens des feuilles présentant des symptômes permettent de distinguer et de confirmer la présence de l’Helminthosporiose dans une parcelle :

  • À l’œil nu, des petits points sombres sont entourés d’un ocelle brun arrondi et d’un halo jaune-orange, de forme irrégulière. Le centre des taches présente une pycnide, un point noir qui correspond au foyer d’infection par le champignon (les taches physiologiques n’en ont pas) ;
  • En examinant la tache à la loupe, on peut apercevoir des poils noirs sur sa surface, correspondant aux fructifications du champignon ;
  • Pour confirmer un soupçon de maladie, vous pouvez procéder au « test de la bouteille ». Prélevez une ou plusieurs feuilles atteintes, placez-les dans une bouteille d’eau dans laquelle il reste un peu de liquide. Fermez la bouteille, laissez-là reposer à température ambiante (sans l’exposer au soleil). Au bout de 24h à 48h, examinez les feuilles à la loupe. Si vous distinguez des fructifications en nombre, le diagnostic sera confirmé. 

Quels sont les facteurs favorables au développement de l'helminthosporiose ?

Plusieurs facteurs peuvent favoriser le développement de la maladie. En premier lieu, certaines variétés de blé et d’orge présentent une plus grande sensibilité et seront plus facilement attaquées. Les facteurs météorologiques sont à considérer : l’humidité et le vent sont favorables à la germination et à la propagation des spores, l’alternance de périodes humides et sèches peut accroître le développement de la maladie. 

La monoculture de blé et d’orge est également risquée.

Évitez l’excès en apports azotés, pouvant accélérer le développement du champignon.

Enfin, si beaucoup de résidus sont laissés en surface, le champignon disposera d’un milieu plus favorable. 

Quelles solutions pour soigner l'helminthosporiose ?

La lutte contre l'helminthosporiose est d’abord et surtout agronomique.

Préventive, elle passe par la sélection de variétés adaptées, la pratique du labour pour enfouir les résidus et éliminer les repousses. Il faudra aussi veiller à éviter la monoculture du blé et de l’orge, en privilégiant la rotation. Un délai minimum de deux années entre deux orges ou deux blés est recommandé.

Pour la lutte phytosanitaire, l’intervention avec un produit fongicide doit être réalisée de façon raisonnée, en alternant les familles chimiques, pour ne pas favoriser la résistance des souches d’helminthosporiose. Le seul d’intervention correspond à 25 % de feuilles atteintes, et 10 % de feuilles atteintes pour les variétés sensibles. 


Réagissez à l'article en un clic

  • 1
  • 2
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Rédaction Wikiagri
Avatar_blank

Equipe de rédacteurs Wikiagri

  • Vous aimerez également
  • Home_capture

    Récolte 2021 : plus de blé fourrager français qu’attendu ?

    La moisson de blé 2021 n’est pas encore terminée que des craintes sur les quantités et les qualités se font déjà ressentir&nbs...

  • Home_capture

    Le canola canadien en mauvaise posture

    Le Canada, 1er producteur mondial de canola, enregistre un déficit hydrique important. Le dôme de chaleur, survenu fin juin sur le pays, a accentué ce d&e...

  • Home_biostim_et_traitement_de_semences_ma_s_photo_slaude_compo_expert

    Des biostimulants en application sur les semences, l’assurance d’une levée réussie

    L’apport d’un biostimulant en traitement de semences améliore la vigueur du maïs à la levée Utilisés en traitement de semence...

  • Home_image_1-2.png

    Des biostimulants pour booster les cultures après un épisode de gel

    Un apport de Basfoliar Rhizo Bio a favorisé le redémarrage du développement végétatif après un épisode de gel. Ici, en 2020, ...

  • Home_capture2

    Le cours du porc chinois en forte baisse

    La Chine représente 50 % de la production mondiale de porc. Début 2019, le pays est frappé par la peste porcine africaine, décimant 30 % du chepte...

  • Home_capture3

    Pourquoi le Brésil inquiète-t-il les opérateurs ?

    Depuis plusieurs mois le Brésil est surveillé de près par les analystes et opérateurs du marché. Mais pourquoi une telle attention ...

  • Home_pietin-echaudage-2

    Désherbage et broyage des résidus, éliminez les réservoirs

    Résidus de récolte et adventices servent de réservoirs aux champignons. Il faut donc les éliminer rigoureusement pour ne pas entretenir le piétin échaudage au sein ...

  • Home_image3

    La Chine a débuté ses achats de maïs d’origine américaine nouvelle campagne

    Comme nous pouvons le voir sur le graphique ci-dessus, les achats sont conséquents, pour un démarrage, avec 8.2 Mt en 12 jours. Pour comparatif, l’ann&eac...

  • Home_pietin-echaudage-3

    Lutter contre le piétin échaudage : Retardez les semis

    Avec un semis tardif, la croissance du champignon, responsable du piétin échaudage, aura plus de chance d’être freinée par le froid. Les techniques...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit