Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
5447 MembresCréer un compte

Loi littoral en Lozère, c'est mal parti pour les deux jeunes agriculteurs

Home_big_eug_niebrajon

En Lozère, du fait de l'application de la loi littoral sur un lac de montagne, deux jeunes ayant débuté leur installation risquent la faillite.

Je vous avais décrit la situation d'Eugénie Brajon et Damien Martin en Lozère, deux jeunes ayant pris l'un et l'autre dans la tourmente de l'application de la loi littoral à l'intérieur des terres, loi qui interdit la construction de bâtiments, alors que l'un et l'autre avaient inclus la construction du leur (et avec l'aval de toutes les autorités compétentes) dans leur projet d'installation. Je vous invite à (re)lire l'article initial beaucoup plus détaillé (lien à la fin de celui-ci).

Depuis, il y a eu une réunion au niveau de la communauté de communes, et le PLUI (plan local d'urbanisme intercommunal) a été adopté, avalisant l'interdiction de construction ailleurs que dans la continuité du village. J'ai rencontré Eugénie Brajon à l'occasion du Salon de l'agriculture, elle me disait étudier les possibilités (restreintes) restant, à savoir d'un côté du village la construction du bâtiment sur un lieu ne s'y prêtant pas au départ, et à l'autre extrémité du village, même si le foncier pouvait être classé agricole, il appartient à une tierce personne qui ne souhaiterait pas de construction dessus...

En d'autres termes, et malgré une grande mobilisation locale (notamment du syndicat des Jeunes agriculteurs), on se dirige tout droit vers une situation franchement détestable pour notre agriculture : on a deux jeunes, 24 et 25 ans, qui ont débuté leur installation, chacun son élevage, l'envie du métier, plein d'allant, que l'on est en train de casser littéralement.

Peut-on réellement en rester là, et les laisser se débrouiller chacun de leur côté ? Les politiques locaux, alertés, n'ont guère réagi, ayant visiblement du mal à se rendre compte de la gravité de la situation. Alors que l'on a vu des causes nationales démarrer avec moins que cela...

En savoir plus : https://wikiagri.fr/articles/en-lozere-la-loi-littoral-joue-contre-lenvironnement-agricole/943 (notre article initial sur ce sujet, tous les détails y sont expliqués).

Notre photo prise au Salon de l'agriculture : Eugénie Brajon (à gauche) avec Nathalie Brunel Meyrueix, également agricultrice en Lozère.

 

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Jeandey Antoine
Thumb_antoine_jeandey

Journaliste professionnel depuis 1987. Rédacteur en chef de WikiAgri depuis sa création, en janvier 2012. Par ailleurs élu, adjoint au maire de Chaudon (comm...

  • Vous aimerez également
  • Home_vache1

    Jusqu’à 9 000 € de revenu complémentaire par éolienne

    Une éolienne terrestre a une puissance allant de 2 à 4 MW. Selon Engie, elle procure un revenu annuel d’environ 3000 € par mégawatt pour le pr...

  • Home_florent_2

    Le programme de compensation écologique de Florent Millon

    Pour compenser l’édification de parcs éoliens et solaires, BayWa r.e. finance les projets agro-écologiques des agriculteurs installés sur le...

  • Home_cn23r0dzh2frgb8rlnevpfod1fps

    Matériels de désherbage

    Phénix Agrosystem : une herse étrille Isobus Dévoilée lors d’Innovagri, la nouvelle herse étrille Arcadia autorise le pilotage in...

  • Home_btxxf7mz6ve1r4hln2r92dqgw7li

    La mécanique du désherbage

    Les ETA ont aujourd’hui de nombreux atouts pour tirer parti de la valeur ajoutée du désherbage mécanique et la partager avec leurs clients. D&eacut...

  • Home_cl_s_semis

    Les clés du semis rapide en maïs grain

    La mise en œuvre d’un semoir rapide est une alternative aux grandes largeurs pour accroître ses débits de chantier. Cela nécessite cependant d...

  • Home_capture_11

    Irrigant depuis toujours

    Damien Forgerit est un « enfant de l’irrigation ». Il a vu son père creuser les premiers forages il y a plus de 40 ans et il n’imagine pas cult...

  • Home_6e80005o3l65oz4oc5qulaqnyyut

    L'ETA Agrivilainetp crée un poste inédit

    De gauche à droite : Cédric Lebreton, Vincent Peuzé, Bruno Prévaire, Meven Eslan, Emilie Voland, Adrien Couvreux, Valentin Lebasnier...

  • Home_spectre_1

    France Pulvé de retour sur le marché de l’Automoteur Rampe Avant avec la nouvelle ...

    France Pulvé unifie le savoir-faire de ses marques pour dévoiler, au SIMA, sa collection SPECTRE. Cette nouvelle collection d’automoteur rampe avant adopt...

  • Home_krone

    Un Innov’Space pour l’EasyCut F 400 CV Fold de Krone

    Avec 4,04 m, l'EasyCut F 400 CV Fold est la faucheuse frontale à conditionneur la plus large du marché.  Cette machine 100% mécanique r&eacu...

  • 1Commentaire
  • #1

    Après les loups, voila la loi littoral. Tout est bon pour exproprier les ruraux sous prétexte de biodiversité. En effet, les agriculteurs n'ont pas l'intention de délocaliser, alors il faut trouver autre chose pour s'approprier leurs terres afin de promouvoir le tourisme de classe internationale!  http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2014/02/loup-la-face-cachee_9.html

    Il faut bien comprendre que l'élevage gène les propriétaires de résidences secondaires surtout si ceux ci ont des relations au sein d'un gouvernement qui sacrifie toute activité non délocalisable pour promouvoir la dépendance du pays !

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit