Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
4108 MembresCréer un compte

L'homme mangeait du pain 5 000 ans avant de cultiver des céréales

Découvrez agri-meteo
Home_big_petra_jordanie_arch_ologie_pain

Des récentes recherches archéologiques en Jordanie ont montré qu’en 14 400 avant jésus Christ, les hommes fabriquaient de la farine et du pain. Les céréales récoltées poussaient alors à l’état sauvage. Mais tant que l’agriculture n’était pas apparue, le pain demeurait une denrée rare et festive.

Et si le plus vieux métier du monde était celui de boulanger ? Des études archéologiques menées en Jordanie sur le site de Shubayqa ont révélé que les hommes présents il y a plus de 14 400 ans fabriquaient du pain plat à partir de farine issue de céréales. Elles poussaient alors naturellement à l’état sauvage.

Dans cette région, la végétation était alors verdoyante et le climat était bien plus clément qu’aujourd’hui alors que l’Europe sortait à peine de la dernière période glaciaire.

Mais le pain était cuit sur des plaques chaudes dans des foyers comme l’attestent les restes de nourriture et de pates cuites carbonisés qui ont été trouvés. Les fours à pain sont apparus bien plus tard.  

En fait, pendant les 4 000 à 5 000 ans qui ont précédé l’émergence de l’agriculture, les peuples de chasseurs-cueilleurs qui habitaient alors en Jordanie au début de la période natoufienne (vers 14 000 avant Jésus Christ), étaient des semis nomades. Et ils avaient acquis les techniques de fabrication des outils nécessaires pour découper, pour enfoncer, pour tailler et pour moudre des grains.

Leur régime alimentaire en grande partie végétarien était composé de fruits, de végétaux et de graines. Mais ces peuples réservaient aux grosses graines récoltées un traitement particulier pour pouvoir être consommées.

Il s’agissait en fait de graines de céréales (orge, avoine, épeautre) qui étaient moulues pour fabriquer de la farine puis du pain.

« La prévalence des pierres à main et des outils de broyage inférieurs sur le site montre que le broyage était une activité régulièrement pratiquée. Elle suggère que les habitants étaient qualifiés dans la transformation de matières premières », ajoutent les auteurs de l’article dédié à la découverte du site archéologique. Selon eux, les peuples qui vivaient dans l’actuelle Jordanie  étaient même capables de fabriquer de la farine fine.

En fait, l’intérêt croissant porté pour ces céréales aurait motivé les peuples chasseurs-cueilleurs à perfectionner la récolte des épis à l’aide d’outils tranchants (des faucilles par exemple) pour mieux couper les pieds.

Mais comme les récoltes de céréales fauchées n’étaient pas abondantes, le pain plat produit devait être un met festif, servi aux grandes occasions.

Toutefois cette rareté aurait contraint les peuples à trouver des solutions pour récolter plus de grains. C’est alors qu’aurait émergé l’agriculture, les peuples maitrisant déjà les techniques de fabrication des outils pour travailler superficiellement la terre.

Autrement dit l’essor de l’agriculture aurait permis au pain de devenir l’aliment de base le plus consommé au quotidien.

Mais la révolution agricole s’est déroulé plus de 5 000 ans après le début de la période natoufienne. Et aucun site archéologique ne permet d’expliquer concrètement le passage des hommes du statut de cueilleur à ce celui d’agriculteur.

Cependant, les résultats des recherches archéologiques ont démenti l’idée que les origines du pain sont associées à l'émergence de l'agriculture et de la domestication céréalière au Néolithique en Asie du Sud-Ouest en 9 100 avant Jésus christ, précisent les auteurs de l’étude.

Mais en Europe, l’expansion quelques millénaires plus tard de l’agriculture depuis le moyen Orient (croissant fertile) aurait bien été concomitante avec la production et la consommation de pain comme l’atteste la présence de restes carbonés dans les fours découverts lors de fouilles. Les pratiques agricoles et de fabrication du pain se seraient alors diffusées simultanément.

 

En savoir plus : les résultats de cette étude « Archaeobotanical evidence reveals the origins of bread 14,400 years ago in northeastern Jordan » ont été rendus publics par le site http://www.pnas.org le 15 juillet dernier.

Notre illustration ci-dessous (coucher de soleil sur Petra en Jordanie) est issue de Fotolia, lien direct : https://fr.fotolia.com/id/130739375

Réagissez à l'article en un clic

  • 1
  • 0
  • 9
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Hénin Frédéric
Avatar_blank

Découvrez agri-meteo
  • Vous aimerez également
  • Home_agrichercheagri

    Transmission des exploitations agricoles, une plateforme internet pour mettre en relation cédants et repreneurs en Occitanie

    Sensibilisée par l'avenir de l’agriculture, une Montpelliéraine a créé un site internet pour mettre en relation cédants et repren...

  • Home_champ_agricole_pousses

    Ogm ou pas, bio ou pas... Les céréales commercialisés issues de l'édition génomique sèmeront la pagaille

    La décision de la cour de justice européenne assimile les produits issus de l'édition génomique à des Ogm, compte tenu de la technologi...

  • Home_methanisation_biogaz_biometharn

    Dans le Tarn, deux agriculteurs créent la première unité de méthanisation d'Occitanie

    Dans le Tarn, une unité de méthanisation créée dans la ferme de deux agriculteurs et reliée au réseau de distribution de gaz de GRDF...

  • Home_pain_biologique

    Le blé bio confronté aux exigences de la transformation et des consommateurs

    La demande croissante de produits céréaliers bio est totalement déconnectée du rythme auquel les exploitations se convertissent à l’a...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • 5 numéro papiers par an
  • Des réductions de nos partenaires
  • Des réductions aux rencontres Wikiagri
  • Du contenu exclusif
5,94€ / mois11,88€ / mois
S'abonner à Wikiagri pro