Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
4674 MembresCréer un compte

Participez au sondage wikiagri.fr en 5 petites minutes et anonymat garanti !

A l’approche des 10 ans de wikiagri.fr, votre avis est plus important que jamais. Notre volonté de vous proposer, chaque jour, une information de qualité, qui réponde à vos besoins est au centre de nos préoccupations.
En participant à ce sondage, vous aiderez wikiagri.fr à vous correspondre encore un peu plus.



Nous vous remercions d’avance pour votre participation.
L’équipe Wikiagri.fr

> Je participe au sondage

Les maladies du colza

Home_big_colza

Le colza est sensible à de nombreuses maladies pouvant impacter sérieusement la quantité et la qualité des récoltes. Tour d’horizon des épidémies les plus connues et les plus dommageables. 

Sclérotinia du colza

C’est une des maladies les plus répandues du colza, et des plus redoutables, connue également sous le nom de « pourriture blanche ». Contamination cryptogamique, elle est provoquée par le développement d’un champignon parasite dénommé Sclerotinia sclerotiorum qui s’installe dans la terre de la parcelle et qui se développe sous forme de sclérotes.

La maladie entraine la pourriture des fleurs et l’affaiblissement des tiges. Suivant le degré de contagion, les pertes de rendements peuvent aller jusqu’à 10 quintaux par hectares, voire même 20 quintaux pour une épidémie ravageuse.

En savoir plus sur la sclérotinia du colza

Phoma du colza

Le phoma est certainement la plus redoutable pour le colza, pouvant entraîner un défaut de récolte de plus de 50 %. C’est un champignon, le Leptosphaeria maculans, qui se fixe sur les résidus de culture et contamine les plantations dès l’automne (des macules sur les feuilles). Son développement se poursuit dans le cœur de la plante, entraînant des nécroses, affaiblissant ainsi considérablement la plante.

Mesures de prophylaxie en prévention et traitements fongicides en curation peuvent soulager les récoltes.

En savoir plus sur le phoma du colza

Alternaria

C’est au printemps que l’Alternaria peut devenir très redoutable pour le colza si la parcelle n’a pas été suffisamment observée. Issue d’un champignon deutéromycètes, c’est-à-dire à développement non sexué, l’alternaria attaque l’intégralité de la plante et apparaît par des petites taches noires aux contours bien nets, notamment sur les siliques.

La maladie, connue aussi sous le nom de « maladie des tâches noires », se propage plus volontiers lors de périodes orageuses et dans les endroits chauds (plus de 18°) à fort taux d’humidité.

En savoir plus sur l'alternaria du colza

Cylindrosporiose

Maladie se développant de manière régulière dans le quart Nord Est de la France, plus sporadiquement dans le reste de l’Hexagone, elle peut se déclarer dès l’automne, en particulier dans le cas de périodes pluvieuses. La maladie peut se déclarer plus tard, au printemps, dans les mêmes conditions.

Des tâches apparaissent sur les feuilles, les tiges se fendillent, les siliques se nécrosent.

Dans les zones géographiques où la contamination est avérée, il est judicieux de cultiver des variétés réputées insensibles. Il est très important de surveiller dès l’apparition des symptômes pour l’imiter l’impact sur le rendement.

La cylindrosporiose reste toutefois moins nuisible que le phoma ou la Sclérotinia.

Mildiou du colza

Au contraire d’un mildiou de la pomme de terre ou de la tomate qui peut devenir une épidémie ravageuse, le mildiou du colza est moins radical, en raison des caractéristiques de la plante.

Cependant, le peronospora brassicae, de son petit nom scientifique, mérite qu’on s’y attarde, puisqu’il peut entraîner un très sérieux affaiblissement des plantations lors de leur levée.

Il est reconnaissable par des petites tâches jaunâtres apparaissant sur les cotylédons, et peut se manifester tout au long du cycle de la culture.

Hernie du colza

Apparue il y a une trentaine d’années sur le sol français, cette maladie est particulièrement vivace sur des sols acides, limoneux ou hydromorphes. Elle pourra entraîner de fortes pertes en quantité ou en qualité, et en particulier des difficultés lors du raffinement de l’huile.

Peu de fongicides sont réellement efficaces contre la hernie du colza, qui attaque la croissance de la plante. La maladie se matérialise par des galles se fixant sur les racines et un rabougrissement des feuilles.

Pseudocercosporella du colza 

La particularité de cette maladie c’est qu’elle peut n’avoir aucun impact sur le rendement si elle reste concentrée sur les feuilles. En revanche, si elle se développe sur les siliques, la déperdition pourra atteindre jusqu’à une demi-douzaine de quintaux par hectare.

La Pseudocercosporella se caractérise par l’apparition sur les siliques de taches noires. Sur les feuilles, les zones touchées seront blanchâtres, entourées de bordures brunâtres.

Les traitements fongicides sont efficaces contre cette maladie.

Voir notre guide des maladies agricoles

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Rédaction Wikiagri
Avatar_blank

Equipe de rédacteurs Wikiagri

  • Vous aimerez également
  • Home_capture_d_e_cran_2020-01-23_a__10.23.41

    Pulvé : comment se différencier par la réactivité ?

    La pulvérisation représente une prestation stratégique pour séduire ou fidéliser des agriculteurs qui sont actuellement de plus en plus nom...

  • Home_pulverisation-de-precision-miniature

    Pulvérisation de précision, pour qu'aucune goutte ne rate sa cible

    La maîtrise de la dérive a longtemps reposé sur le respect des conditions d’application, dont la vitesse du vent, et le recours à la buse ada...

  • Home_nouveaute-pulverisateur-1

    Les nouveautés de la pulvérisation 2020

    Dans le cadre de notre dossier spécial pulvérisation, voici la présentation des nouveautés en la matière. Lemken, un traîné...

  • Home_buses_pulv_

    Pulvérisateurs, les éléments essentiels à une pulvérisation de qualité

    Une circulation optimale de la bouillie, grâce à une pression constante, par exemple, est assurée par la pompe, la régulation, la filtration, la rampe, ou encore les buse...

  • Home_pulv_risateur_horsch_leeb_pt-5322

    Pulvérisateurs, quelle architecture répond le mieux aux besoins ?

    S’il peut paraître accessoire de s’attarder sur le choix d’un châssis ou d’une cuve, ces éléments présentent, en réalité, une influence importa...

  • Home_screen-pulverisateur-2

    Des conseils d'experts pour bien choisir son pulvérisateur

    Dossier pulvérisateurs 2020 : le guide expert et le diagnostic personnalisé sont en ligne. À travers ce dossier spécial, WikiAgri veut aider ses lecteurs ...

  • Home_matthieu_cob_rac

    Sous le hangar, un parc matériel au top chez le Charentais Matthieu Cobérac

    Matthieu Cobérac a fondé en 2006 l’ETA du même nom. Toujours basée à Saint-Amant-de-Nouère, non loin d’Angoulême, l’entreprise est devenue récemment...

  • Home_semoir_horsch_

    Semoirs de précision, des rendements maximisés avec des semences bien ordonnées

    Si le contrôle de la profondeur concentre toute l’attention des constructeurs, Arvalis institut du végétal planche sur un nouveau paramètre, consistant à positionn...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit