Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
4259 MembresCréer un compte

Les coopératives laitières européennes facturent leur manque de compétitivité à leurs adhérents

Home_big_coop_rative_laiti_re

La conjoncture des marchés des produits laitiers n’explique pas tout. Les prix du lait les plus élevés sont d'abord proposés par les coopératives les plus compétitives, avec parfois des écarts allant jusqu'à 60 € la tonne.

Qu'est-ce qui justifie des écarts, jusqu'à 60 €/t, du prix du lait payé par les coopératives européennes, d'activité comparable, à leurs adhérents en 2015 ? La question paraît saugrenue mais l’analyse des chiffres clés de quelques coopératives laitières européennes, diffusés par la Fédération nationale des producteurs laitiers, émanation de la Fnsea, mérite la peine d’être traitée. La conjoncture n'explique pas tout !

Aux Pays-Bas par exemple, le prix moyen de la tonne de lait payée par Freislandca Mpina, durant l’année 2014, était de 427 € contre 375 €  (ou 364 € les 1 000 litres) chez Sodial en France. Or ses bénéfices se sont élevés à 303 millions d’euros (M€) et ses investissements à 656 M€. Certes, le chiffre d’affaires de cette coopérative néerlandaise, ramené au kilogramme de lait, était très élevé (1,18 €/kg) mais celui de la coopérative française est du même ordre (1,13 €/kg). Or les comptes de cette dernière sont à peine équilibrés et la coopérative a peu investi l’an passé.

Des prix et des bénéfices

La raison de cette piètre performance économique semble être le niveau très élevé des charges de Sodial répercutées sur ses adhérents en payant le lait livré moins cher. Autrement dit, la valorisation du lait livré se fait à leurs dépens...

L’analyse des chiffres clés de la coopérative Laïta justifie ces propos. En effet, le prix de la tonne de lait payé est équivalent à celui de Sodial mais bien gérée, ses performances économiques s’inscrivent dans la moyenne européenne. Le chiffre d’affaires de la coopérative n’est que de 0,91 €/kg (soit 0,20 € de moins que Sodial) mais elle a dégagé un bénéfice de 30 millions d’euros et elle a investi 80 millions d’euros. Dans ces conditions, les éleveurs ont moins de raisons de contester le prix auquel leur lait est payé.

Mais la coopérative danoise Arla fait mieux. Son faible chiffre d'affaires rapporté au litre de lait livré ne l'empèche pas de bien rémunérer ses adhérents. A 0,71 €/kg, soit 0,40 €/l de moins que Sodial, la coopérative danoise a réalisé un bénéfice de 300 millions d’euros tout en ayant payé ses adhérents la tonne de lait 417 € et en ayant réalisé 295 millions d’euros d’investissements !

En savoir plus (autres articles comparatifs sur le lait en Europe) : https://wikiagri.fr/articles/a-quand-le-lait-allemand-et-neerlandais-paye-au-prix-du-lait-polonais-/7873 (comparaison du prix du lait) ; https://wikiagri.fr/articles/lait-et-environnement-en-europe-une-reglementation-variable/6905 (comparaison par rapport aux applications des normes environnementales par pays) ; https://wikiagri.fr/articles/lait-lallemagne-cible-les-aides-dinvestissements-la-france-les-essaime/6906 (comparaison par rapport aux aides versées aux laitiers dans chaque pays européens).

Notre illustration ci-dessous est issue du site Fotolia. Lien direct : https://fr.fotolia.com/id/75939424.

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Hénin Frédéric
Avatar_blank

  • Vous aimerez également
  • Home_vaches_laiti_res

    Filière laitière cherche jeunes éleveurs désespérément

    Les clignotants au vert. L’année 2019 démarre dans un contexte d’offre et de demande plus équilibré, selon Coop de France métie...

  • Home_vaches_lait_montagne

    Le lait de montagne doit affirmer son authenticité et sa naturalité

    La production française de lait de montagne résiste. Elle est portée par des systèmes de production de plus en plus singuliers, bien moins sous l&...

  • Home_fromages

    La restauration hors domicile et les industries agroalimentaires boudent le lait made in France

    La restauration hors domicile et les industries agroalimentaires représentent 55 % de la consommation nationale, mais ils n’absorbent que 16 % de la production f...

  • Home_etienne_fourmont_-_bien-_tre_animal

    Bien-être animal, les éleveurs affichent leurs actions sur une page web

    L'élevage est désormais souvent soumis à la pression de ses détracteurs. Etienne Fourmont, éleveur laitier dans la Sarthe, a pris l'...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • 5 numéro papiers par an
  • Des réductions de nos partenaires
  • Des réductions aux rencontres Wikiagri
  • Du contenu exclusif
5,94€ / mois11,88€ / mois
S'abonner à Wikiagri pro