Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
4431 MembresCréer un compte

La tenthrède de la rave

Home_big_tenthr_de_de_la_rave_sur_colza

L’Athalia Rosae ou tenthrède de la rave n’est pas dangereuse pour les cultures lorsqu’elle atteint la taille adulte. C’est la larve de cet insecte volant, faisant partie de la famille des hyménoptères (comme les abeilles ou les frelons), qui incarne un redoutable nuisible. Elle peut dévorer le double de son poids en même pas 24 heures.

Cette larve, à l’aspect de chenille, ou « fausse chenille », est reconnaissable par son aspect ridé et ses couleurs grisâtres et noirâtres. Boudinée, elle mesure entre 16 et 18 millimètres.

Pourquoi fausse chenille ? Tout simplement parce qu’elle ne donnera pas naissance à un papillon mais à un insecte. Elle est également identifiable par son nombre de fausses pattes, supérieures à celles d’une chenille à papillon.

Les tenthrèdes, qui comptent de multiples espèces, sont présentes sur toute la surface du globe hormis dans les zones très froides comme les pôles.

Cycles du développement de la tenthrède de la rave

Les adultes tenthrèdes apparaissent en mai et juin et ne perdent pas de temps : ils s’accouplent dans les heures qui suivent leur décollage du sol.

Les femelles sont aussi rapides pour pondre leurs œufs, seulement quelques jours de gestation suffisent pour donner jusqu’à 300 œufs ! Elles disposent le fruit de leur ponte dans des logettes confectionnées au préalable sur les feuilles des végétaux infestés.

Moins d’une semaine plus tard, les « fausses chenilles » apparaissent et commencent à dévorer les feuilles pour se nourrir.

A noter que les œufs non fécondés donnent des larves mâles.

Il existe trois générations par an, en mai-juin, en juillet-août puis en septembre octobre. C’est cette dernière génération, à son dernier stade larvaire, qui va s’enterrer et hiberner dans un cocon pour donner les adultes du mois de mai.

Les types de cultures touchées

Le colza est une des cibles de prédilection de l’Athalia Rosae. Le risque est alors omniprésent de la levée jusqu’à la sixième feuille.

Mais la tenthrède peut également s’attaquer à d’autres genres de cultures et notamment les arbres fruitiers.

Bien évidemment, les crucifères sont aussi parmi ses victimes, c’est de là qu’elle tire son nom de la tenthrède de la rave. Raves, mais aussi navets et choux peuvent périr de ses attaques foliaires.

Les dégâts causés par la tenthrède de la rave

Les attaques massives de la tenthrède de la rave restent assez rares, mais elles sont, a contrario, aussi dévastatrices qu’elles sont peu fréquentes. Ce glouton peut envahir le double de son poids en feuilles en 24 heures dans le cas d’une température idéale de 20 °.

La tenthrède peut donc défeuiller complètement une culture, l’affaiblir et impacter fortement les rendements.

Quand intervenir ?

Dès l’automne, il est capital d’observer les parcelles et de disposer des pièges adaptés pour être alerter au plus vite sur leur présence.

Un déchaumage ou un binage est important après les récoltes.

Les solutions agricoles pour lutter contre ce ravageur ?

Comme presque toujours pour combattre ces fléaux, l’élimination des résidus de culture est importante afin de priver les larves d’une réserve alimentaire. Elles adorent les jeunes pousses.

Quelques insectes auxiliaires peuvent s’avérer comme d’excellents prédateurs de la tenthrède et la présence d’oiseaux peut aussi contrarier leur prolifération.

Il existe des traitements curatifs biologique, et un insecticide puissant pour traiter les parcelles infestées de tenthrèdes : la deltaméthrine. Mais c’est un composé chimique de la famille des pyréthrinoïdes, disposant de propriétés neurotoxiques. Son utilisation doit être modérée et raisonnée.


Ci-dessous, tenthrède de la rave, ici sur feuille de colza. P¨hoto Adobe (lien direct : https://stock.adobe.com/fr/images/lave-de-tenthrede-de-la-rave-sur-colza/172836629).

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Rédaction Wikiagri
Avatar_blank

Equipe de rédacteurs Wikiagri

  • Vous aimerez également
  • Home_sous-le-hangar

    Sous le hangar, prime au débit de chantier chez Alexandre et Jean-Baptiste de Meulenaere

    En 2007, sur la base de leur ferme familiale de Seine-et-Marne dans la Brie, les jumeaux de Meulenaere ont entamé une belle aventure, celle de la prestation de services en a...

  • Home_moissonneuse-batteuse-1

    Moissonneuses-batteuses, les 40 bougies des Axial-Flow

    Case IH fête le 40e anniversaire des Axial-Flow, inaugurant le battage non conventionnel au moyen d’un rotor longitudinal. Un système qui a fait des émules. En 1...

  • Home_horsch_terragrip

    Indéracinable déchaumage

    Les objectifs assignés au déchaumage ne souffrent guère de remise en question. Mais la pratique mérite toujours un examen au cas par cas, à l’aune des deux famille...

  • Home_fertilisation_azot_e_bien_ajust_e

    Fertilisation azotée bien ajustée, taux de protéines amélioré

    Les blés français ne se distinguent pas toujours par l'excellence de leurs taux de protéines. Si ce taux dépend grandement de la météo, une fertilisation azotée bi...

  • Home_colza_fleurs

    Le cas des semences de colza contaminées par des OGM

    Au nom de la tolérance zéro, la détection d’une contamination de semences par des OGM a entraîné la destruction de 17000 hectares de colza. Au-delà du débat sur ...

  • Home_limace_noire_au_bord_d_un_champ_de_c_r_ales

    Limaces, tous les leviers pour une lutte efficace

    Pour empêcher les limaces de mettre à mal les jeunes cultures, les pratiques agronomiques se combinent à une protection phytosanitaire, renforcée par l’arrivée sur...

  • Home_limacapt

    Les nouvelles technologies à la rescousse de la lutte contre les limaces

    De nouveaux outils d'aide à la décision (OAD) vont faciliter le suivi des populations de limaces pour anticiper leurs dégâts et n’envisag...

  • Home_coccinelle_symbole_biocontrole

    Le biocontrôle en plein développement

    Solutions d’origine naturelle pour combattre les bio-agresseurs des cultures, les produits de biocontrôle se multiplient. Après les cultures maraîchères, l’ar...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit