Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
5207 MembresCréer un compte

Le déchaumage, un désherbage qui améliore la qualité des sols

Home_big_d_chaumage

Le déchaumage apparaît comme une opération culturale importante, et représente pour les agriculteurs une alternative intéressante à l’utilisation des herbicides non sélectifs. Voici quelques éléments fondamentaux pour mieux connaitre cette technique agronomique.

Qu'est ce que le déchaumage ?

Le déchaumage est une intervention mécanique consistant à enterrer les chaumes, les résidus de récolte, les plantes adventices et les graines sous la surface. Cette technique s’est développée à la fin du XIXe siècle au moment de la démocratisation de la charrue, remplaçant la culture à bras et préparant l’essor des tracteurs.

Les déchaumeurs entrent en action aux mois d’août et septembre, après la récolte et avant la grenaison. Il faut prévoir plusieurs passages successifs. L’enfouissement, dans cette opération, est superficiel : moins de 5 centimètres pour les faux-semis, 20 centimètres maximum pour déraciner les adventices et les vivaces.

Le déchaumage n’est pas une opération culturale anodine. Elle demande un travail important, la une attention aux conditions météorologiques et une connaissance précise de la flore (durée de conservation, période de levée, etc.).

Quels avantages pour le déchaumage ?

Le déchaumage a pour but de créer des conditions favorables pour la culture suivante. On peut dénombrer trois avantages principaux.

Le premier est de détruire les mauvaises herbes et les repousses indésirables, et de réduire la population de limaces.

Le second consiste à diminuer la quantité des graines présentes au sol. On parle de technique du « faux-semis ». Pour la pratiquer, le déchaumage est peu profond : 2 à 5 centimètres (sinon, les graines pourraient entrer en dormance). Les graines germées seront détruites au passage suivant.

Le dernier bénéfice du déchaumage est l’amélioration des sols, grâce à la répartition et à la décomposition des résidus et des matières organiques. En outre, il préserve le sol de l’assèchement.

Quels types de déchaumage ?

Plusieurs types de déchaumage peuvent être pratiqués, en fonction du résultat agronomique attendu. En voici une typologie, de l’action la moins profonde à la plus profonde :

- Le déchaumage très superficiel (1 à 3 centimètres) pour fractionner et répartir les pailles ;
- Le déchaumage superficiel (2 à 5 centimètres) pour créer un faux-semis favorable à la levée des graines, avec de de la terre fine, en privilégiant de la matière sèche et en exerçant une pression à la surface ;
- Le déchaumage intermédiaire (5 à 8 centimètres) pour détruire la plus grande partie des adventices ;
- Le déchaumage profond (10 à 20 centimètres) pour détruire les vivaces.

Quels outils pour déchaumer ?

Plusieurs outils répondent aux besoins des agriculteurs, qui devront les sélectionner en fonction du type de sol et des conditions météorologiques.

Il est à noter qu’il n’existe pas de déchaumeur « à tout faire ». Voici les déchaumeurs principalement utilisés :

- Le pulvériseur à disques, aussi appelé cover-crop. Robuste et efficace, c’est le déchaumeur le plus polyvalent. Il convient à tous types de sols, sauf les plus caillouteux. On privilégie son utilisation en conditions sèches.


- Le déchaumeur à disques indépendants. D’apparition récente, il se distingue par la possibilité de régler l’angle de chaque disque (ce qui demande une mise au point préalable). Il est adapté au travail intermédiaire et en profondeur. La vitesse d’utilisation est bonne.


- Le déchaumeur à dents, aussi appelé néodéchaumeur. Simple d’utilisation, il autorise un travail à vitesse élevée pour fractionner la paille, ameublir la terre, déraciner. Les dents s’usent relativement vite. Il serait idéal d’alterner l’utilisation du déchaumeur à disques (pour couper les adventices) et à dents (pour déraciner).


- La herse. Outil économique et solide, assurant une forte vitesse de travail, elle présente l’inconvénient de devoir faire plusieurs passages pour détruire les adventices. Mais elle travaille tous les sols, même caillouteux.
 

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 7
  • 10
  • 1
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Rédaction Wikiagri
Avatar_blank

Equipe de rédacteurs Wikiagri

  • Vous aimerez également
  • Home_gros-tracteurs-wikiagri-5

    Les tracteurs les plus puissants du monde en vidéo

    Diffusée sur YouTube, la chaine américaine World Of Tractor propose une vidéo de tracteurs maous costauds, à couper le souffle : des engins g...

  • Home_depliant_process_-_620_x_260

    Les biostimulants, une solution d’avenir

    De l’algue Ecklonia maxima, à la croissance de 30 cm par jour, sont extraits des principes actifs qui renforceront les cultures Les biostimulants sont reconn...

  • Home_e-eryxsvuaamvbb

    L’influence de l’ouragan Ida sur les marchés

    L’ouragan Ida qui a frappé le sud des USA fin août a engendré des dégâts sur les ports maritimes du Golf du Mexique. Suite à ces...

  • Home_silice_pomme_pascal_9644

    Redécouvrez tous les bienfaits d’un apport de silice

    Par son effet double vitrage, le silicium protège les fruits des aléas climatiques et leur apporte de la résistance face aux chocs. La silice est un ...

  • Home_port

    L’Ukraine exporte déjà ses futurs maïs

    Avec des conditions climatiques très favorables à la culture du maïs jusqu’à présent, les prévisions de production de maïs ...

  • Home_spring_wheat

    La production de blé russe décevante

    Depuis plusieurs semaines, le prix du blé Euronext est élevé en grande partie grâce au bilan tendu du maïs. Les éléments sont di...

  • Home_capture

    Récolte 2021 : plus de blé fourrager français qu’attendu ?

    La moisson de blé 2021 n’est pas encore terminée que des craintes sur les quantités et les qualités se font déjà ressentir&nbs...

  • Home_capture

    Le canola canadien en mauvaise posture

    Le Canada, 1er producteur mondial de canola, enregistre un déficit hydrique important. Le dôme de chaleur, survenu fin juin sur le pays, a accentué ce d&e...

  • Home_biostim_et_traitement_de_semences_ma_s_photo_slaude_compo_expert

    Des biostimulants en application sur les semences, l’assurance d’une levée réussie

    L’apport d’un biostimulant en traitement de semences améliore la vigueur du maïs à la levée Utilisés en traitement de semence...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit