Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
4283 MembresCréer un compte

Salon de l'agriculture 2016, les nouvelles régions bouleversent les habitudes

Home_big_cerise_salon_international_agriculture_sia_2016

Depuis le 1er janvier, il ne subsiste que 13 régions en France. Elles, qui ont pignon sur stand au Salon de l’agriculture, ont dû s’adapter à cette nouvelle donne. Exemple avec la plus première région de production bovine, la nouvelle entité Aquitaine, Limousin, Poitou, Charentes aura la plus importante représentation régionale en surface de stands.

Oubliées les vieilles rivalités de clocher entre les races bovines… Bazadaises, blondes d’Aquitaine, limousines et parthenaise sont maintenant soeurs « régionales ». Une incongruité ? Les régions Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes (ALPC) ne sont plus qu’une depuis le début de l’année suite à la réforme territoriale, alliant 12 départements. Lors du Salon de l’agriculture, la première région de production bovine veut prouver qu’elle est bien une et indivisible ! Le nouveau conseil régional a souhaité regrouper ses forces pour marquer le coup lors du plus important événement agricole de France. Ce nouvel ensemble géographique aussi grand que l’Autriche veut tenir son rang. La région ALPC aura la plus grande représentation de l’agriculture régionale en nombre de mètres carrés et en nombre d’exposants. Voilà un effet direct de la fusion des régions !

Savoir contenter tous les terroirs

153 bovins seront côte à côte sur un même espace de plus de 250 m2. Les quatre races bovines retenues devront tout de même laisser un peu de place à une autre production phare de cette région, la filière ovine/caprine. On y trouvera l’agneau de lait des Pyrénées Label Rouge, le fromage de brebis AOP Ossau-Iraty et leurs homologues du Poitou (Mothais sur feuille et Chabichou), et le fameux Cabécou du Périgord. Une vraie gymnastique pour ne vexer personne ! D’autant que si l’élevage de viande bovine est un muscle de choix pour l’agriculture de cette région,  l’élevage de chèvres se classe également au premier rang national et au deuxième rang pour les ovins lait. 

C’est vrai que lorsqu’on prononce l’association de mots magiques « sud-ouest », on a vite envie de se mettre à table. La grande région Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes compte bien surfer sur cette vague, et allier les forces des trois ex-périmètres qui peuvent tranquillement élaborer un repas complet avec ses produits du terroir.

Dans le hall 3, presque 2 300 m2 ont été réservés pour valoriser les richesses de la gastronomie, ainsi que le tourisme et l’agritourisme. Tous les jours que durera le Salon, le réseau Bienvenue à la ferme de cette région proposera des dégustations et animations pour mettre en avant les produits à base de bœuf, agneau, porc, canards gras, fromages de chèvre et de brebis, confitures, noix, pruneaux, glaces... Clairement, pour l’ALPC, ce Salon sera autant celui de l’agriculture que du tourisme !

Mais bon, au milieu de cette belle unanimité, il est de guerres qu’on n’ose pas encore trancher. Pour préserver la diplomatie interne, on a tenu à conserver les huîtres de Marennes d'Oléron et celles du bassin d’Arcachon parmi les 4 espaces de « promotion dégustation au cœur du hall des régions de France ». 

Cerise sur le plateau

Cerise… C’est le joli prénom de la vache bazadaise, issue de l’élevage de Joël Sillac, à Perquie, dans les Landes. Robe grise et mufle clair, cette magnifique race a été choisie pour être l’égérie du Salon.

Avant la fusion des trois ex-régions, l’Aquitaine avait engagé des fonds pour relancer cette race dont l’effectif reste peu important, avec seulement 3 300 bêtes sur le territoire. Des moyens ont été affectés pour redonner un coup de fouet à cette production, notamment la mise en place d’une prime aux éleveurs (200 € par vache et par an), cofinancée avec l’Etat et le Feader (fonds européen agricole pour le développement rural), entre 2015-2020. Ou encore, des subventions régionales à hauteur 84 725 € pour différentes actions.

Quitte à réactualiser la bazadaise, la vache star est bel et bien de son temps… On peut la retrouver sur les réseaux sociaux (par exemple sur la page Facebook excellence bazardaise, ou sur Twitter #cerise ou ).

Quelques chiffres sur la nouvelle région Aquitaine, Limousin, Poitou-Charentes

- 4,2 millions d’hectares de surface agricole, 11 milliards d’euros en valeur de production :
- 85 000 exploitations agricoles, 180 000 emplois ;
- 155 produits sous signes officiels de qualité.
(source Région ALPC)

 

Ci-dessous, vidéo de Cerise, égérie du salon international de l'agriculture 2016.

Notre illustration est une copie d'écran issue de la même vidéo.

 

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Cordaz Delphine
Avatar_blank

Journaliste depuis une dizaine d'années en milieu rural. La campagne innove, trouve des solutions, élabore... Et j'entends le montrer !

  • Vous aimerez également
  • Home_commerce_international

    Entre 5 et 10 milliards d'euros de produits agroalimentaires importés qui seraient illégaux en France

    Un rapport du Sénat dresse un panorama de l’agriculture française. L’importation de produits agroalimentaires, qui ne respecteraient pas les normes ...

  • Home_transhumance_urbaine

    La métropole du Grand Paris organise la transhumance urbaine

    Alors qu’elle vient de créer une charte de la « métropole nature », la ville de Paris, accompagnée de 130 communes(*) francilienne...

  • Home_ruches_miel_abeilles

    Miel, la production mondiale stagne alors que la consommation augmente

    La consommation et les prix des pots augmentent et pourtant, une grande partie des apiculteurs ne font plus leur miel… faute d’essaims d’abeilles pour en p...

  • Home_ferme_am_ricaine

    Farm Bill, les règles connues des farmers américains pour les dix prochaines années

    Le gouvernement américain a évalué à 867 milliards de dollars le coût du Farm Bill d’ici 2027. Pour les farmers, la priorité es...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • 5 numéro papiers par an
  • Des réductions de nos partenaires
  • Des réductions aux rencontres Wikiagri
  • Du contenu exclusif
5,94€ / mois11,88€ / mois
S'abonner à Wikiagri pro