Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
4369 MembresCréer un compte

Porc, une filière bien-être et nutrition pour U

Home_big_charcuterie_porc

Les multiples demandes des consommateurs sur les modes de production et la qualité des produits incitent de plus en plus les distributeurs à se rapprocher des producteurs et des transformateurs. Exemple avec U qui a signé à la mi-septembre, dans l’enceinte du Space à Rennes, une charte d’engagement pour la livraison de charcuterie (jambon, saucisson, rôti, lardon) à marque d’enseigne avec le groupement de producteurs Triskalia, l’abatteur Socopa et quatre charcuteries industrielles.

Le cahier des charges garantit l’origine France, une alimentation sans OGM et Bleu Blanc Cœur (avec incorporation de graines de lin) et sans antibiotiques après 42 jours d’âge. Il prend également en compte le bien-être animal et l’environnement. Le distributeur s’engage sur une durée de trois ans renouvelables avec un prix du vif indexé sur le prix de l’alimentation animale (qui représente 60 à 70 % du coût de production d’un cochon) et révisé trimestriellement. 

« Nous démarrons avec une offre de 3 000 porcs par semaine fournis par 14 producteurs (nos adhérents en produisent 32 000 par semaine) et prévoyons de multiplier ce volume par trois d’ici deux ans, avec le concours des groupements porcs d’Agrial et de Terrena », explique Michel Bloc’h, président du groupement Triskalia.

La charcuterie sous marque U disposera d’un packaging spécifique à partir du second semestre 2019.

La démarche conforte l’idée que les éleveurs sont prêts à s’engager dans la qualité nutritionnelle et le bien-être animal, précise en substance Michel Bloc’h. En France où la filière porcine valorise les trois quarts du cochon dans la charcuterie-salaison, cette voie intéresse aussi les opérateurs confrontés à une baisse de la consommation. Quant au distributeur, cette filière pour la charcuterie à marque U doit constituer une réponse aux consommateurs dont « 79 % font le lien entre alimentation et santé et un tiers a peur du contenu de leur assiette », souligne Dominique Schelcher, président de Système U.


Notre illustration d'archives est issue de Fotolia, lien direct : https://fr.fotolia.com/id/124357252.

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 2
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Jourdain Franck
Thumb_avatars_h01

  • Vous aimerez également
  • Home_nutrition_animale_vaches

    L'anti élevage menace 900 000 emplois en France

    Les entreprises de fabrication d’aliments du bétail du Snia sont les victimes collatérales des campagnes agressives contre l’élevage fran&cce...

  • Home_v_t_rinaire_couiza

    Dans l'Aude, des éleveurs s'alarment du départ de leur vétérinaire rural

    Ils sont 120 éleveurs de vaches, brebis et chevaux de l’Aude qui refusent de voir partir le dernier vétérinaire de leur zone géographique. M...

  • Home_charolaises

    La filière bovine européenne dans le flou

    La production de viande bovine devrait baisser de 140 milliers de tonnes équivalent carcasse dans les huit principaux Etats membres de l’Union européenne....

  • Home__levage_porcs_chine__archives_

    200 millions de porcs abattus en Chine à cause de la peste porcine, la planète incapable de compenser

    L’épidémie de la peste porcine fait des ravages dans l’Empire du milieu. Les pertes portent sur plusieurs dizaines de millions d’animaux et de...

  • Home_vaches_laiti_res

    Filière laitière cherche jeunes éleveurs désespérément

    Les clignotants au vert. L’année 2019 démarre dans un contexte d’offre et de demande plus équilibré, selon Coop de France métie...

  • Home_vaches_lait_montagne

    Le lait de montagne doit affirmer son authenticité et sa naturalité

    La production française de lait de montagne résiste. Elle est portée par des systèmes de production de plus en plus singuliers, bien moins sous l&...

  • Home_fromages

    La restauration hors domicile et les industries agroalimentaires boudent le lait made in France

    La restauration hors domicile et les industries agroalimentaires représentent 55 % de la consommation nationale, mais ils n’absorbent que 16 % de la production f...

  • Home_etienne_fourmont_-_bien-_tre_animal

    Bien-être animal, les éleveurs affichent leurs actions sur une page web

    L'élevage est désormais souvent soumis à la pression de ses détracteurs. Etienne Fourmont, éleveur laitier dans la Sarthe, a pris l'...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit