Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
5067 MembresCréer un compte

Organisation de chantiers : comment bien faire son lit

Home_big_img442

L’organisation des chantiers de semis au monograine nécessite d’anticiper la préparation du lit de semence tel qu’on le souhaite pour la culture. Le travail du sol sera adapté en conséquence.

La qualité des levées et leur rapidité sont des enjeux totalement majeurs pour les cultures de printemps semées au semoir monograine. Ceci à une période où les sols ne sont généralement pas réchauffés. Les semis au semoir monograine restent donc encore majoritairement réalisés sur des terres travaillées de façon assez intensive. Cette étape préalable doit prendre en compte la qualité et l’épaisseur du lit de semence souhaité selon la culture.

En savoir plus sur le nouveau semoir monograine AMAZONE PRECEA

Pour la betterave, « la préparation du lit de semence doit créer suffisamment de terre fine pour recouvrir la graine et permettre au semoir de placer la graine dans la fraîcheur, afin d'assurer une germination et une levée rapide et homogène », souligne l’ITB (Institut technique de la betterave. La préparation du lit de semence doit en l’occurrence se faire à une profondeur limitée à 5-6 cm, « pour assurer une remontée capillaire suffisante à la germination », complète l’ITB. Le lit de semence peut ainsi être constitué en un ou deux passages et rappuyé avec des croskillettes ou croskill. Le sol doit être suffisamment ferme pour l’intervention du semoir. Pour des graines plus grosses comme le maïs ou le tournesol, on va chercher un lit de semence plus profond pour placer la graine à 5-6cm de profondeur voire 7-8 cm en conditions sèches. En surface on cherche plutôt à créer un lit de petites mottes pour protéger la terre du phénomène de battance. Attention, les sols trop motteux avec de nombreux résidus sont par ailleurs favorables à la déprédation des plantules par les corvidés. Pour éviter les déprédations de corbeaux et corneilles, les semis superficiels sont également à éviter de même que les semis trop précoces ou trop tardifs par rapport au voisinage.

 En savoir plus sur le nouveau semoir monograine AMAZONE PRECEA

Composés ou décomposés

Les chantiers de semis peuvent aussi être composés, c’est-à-dire avec l’attelage combiné d’une herse rotative directement au semoir pour finir le lit de semence en direct. Cette solution a longtemps été mise en avant pour gagner en débit de chantier. Par ailleurs, les entreprises de travaux agricoles favorisent généralement ce type de solution afin d’économiser un chauffeur ou de sécuriser la qualité du travail réalisé. Toutefois la tendance est aujourd’hui de plus en plus à décomposer les chantiers de semis. En effet, les chantiers composés conduisent à des attelages de plus en plus lourds. Les besoins en traction sont de plus en plus importants et deviennent limitants avec des tracteurs conventionnels. En outre, les chantiers au combiné de semis (semoir + herse) ne sont pas compatibles avec les vitesses de semis élevées des semoirs rapides. La tendance est donc de séparer la préparation du sol d’une part et d’intervenir avec des semoirs rapides sur le terrain fraîchement préparé.

Encadré : TCS, semis direct et strip-till

Même si les préparations du sol des cultures de printemps sont généralement intensives, il est aujourd’hui de plus en plus courant de rencontrer des semis dits en techniques culturales simplifiées. Le sol n’est alors plus labouré, mais travaillé superficiellement puis semé de façon classique. Il est aussi possible d’utiliser un strip-till pour ne préparer le lit de semences que sur la ligne de semis. Certains agriculteurs passent une étape supplémentaire pour se diriger vers le semis direct. Le semis nécessite alors préalablement la destruction d’un couvert, par exemple de façon mécanique ou chimique. La culture est ensuite semée avec un semoir spécial capable de travailler uniquement la raie de semis. La technique du semis direct sous couvert (SDSC) supprime quant-à elle l’opération de destruction du couvert, pour un semis en plein couvert.

 En savoir plus sur le nouveau semoir monograine AMAZONE PRECEA

Décomposer la préparation du lit de semence et le semis est une tendance de fond. C’est indispensable pour travailler avec des semoirs rapides. (source : Amazone).

Les techniques culturales simplifiées ou de semis direct se développent mais sont encore minoritaires pour les cultures de printemps. (source : Amazone).

 

Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
  • Vous aimerez également
  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit