Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
4670 MembresCréer un compte

Participez au sondage wikiagri.fr en 5 petites minutes et anonymat garanti !

A l’approche des 10 ans de wikiagri.fr, votre avis est plus important que jamais. Notre volonté de vous proposer, chaque jour, une information de qualité, qui réponde à vos besoins est au centre de nos préoccupations.
En participant à ce sondage, vous aiderez wikiagri.fr à vous correspondre encore un peu plus.



Nous vous remercions d’avance pour votre participation.
L’équipe Wikiagri.fr

> Je participe au sondage

Les pucerons cendrés du pommier et du chou

Home_big_colonie_de_pucerons_du_chou

Il est important de bien faire la distinction entre le dysaphis plantaginea ou « puceron cendré du pommier » et le brevicoryne brassicae ou « puceron cendré du chou » qui sont deux espèces de la même famille des insectes hémiptères mais qui n’ont pas les mêmes victimes.

Comme la plupart des pucerons, les deux genres comprennent des générations d’aptères (principalement) et d’autres qui comprennent des ailés. A taille adulte, le dysaphis peut faire jusqu’à 2,5 millimètres, le brevicoryne jusqu’à 2,8 millimètres.

Dysaphis comme brevicoryne disposent d’un aspect assez semblable, avec pour les aptères un corps globuleux de couleur gris brun parfois vert olive et des formes ailées tirant sur le vert sombre, aux longues antennes.

Ces pucerons sont recouverts d’une pruinosité (pellicule poudreuse) blanchâtre ou grisâtre.

En plus de leurs piqures, ces pucerons entrainent des dommages sur les végétaux en rependant leur miellat, puisque c’est sur ce dernier que va se propager la fumagine, une maladie cryptogamique. Elle se caractérise par une fine pellicule de cire poudreuse sur les feuilles colonisées qui va asphyxier la plante ou les fruits.

Cycles du développement des pucerons cendrés

Pour les pucerons cendrés du chou comme pour celui du pommier le cycle débute par une ponte à la fin de l’automne sur des bourgeons ou sous les écorces. Ces œufs vont hiverner pour n’éclore qu’au début du printemps.

Les hôtes seront différents mais le cycle se poursuit de manière identique. Ne naissent dans un premier temps qu’une génération de femelles « fondatrices », qui engendrent des larves (jusqu’à 70 chacune) qui deviennent très rapidement adulte.

Le dysaphis plantaginea comprend 6 à 9 générations par an. Dès de la deuxième génération, les ailés apparaissent pour coloniser plus rapidement d’autres pommiers.

Côté brevicoryne brassicae, la pullulation maximum est atteinte au mois de mai.

Les types de cultures touchées

Chacun de ces deux insectes ont des hôtes privilégiées. Ainsi, le pommier sera le principal support pour le dysaphis plantaginea qui s’y installe, pique, suce et propage la maladie. Il connaît également des hôtes secondaires comme le chou ou le cerfeuil. Les pommiers de type Granny Smith ou Pink Lady sont plus vulnérables puisqu’ils sont à cycle long et gardent leurs feuilles tard dans l’automne. Ils sont alors des asiles privilégiés pour la ponte tardive.

Le brevicoryne brassicae n’est pas migrateur : monœcique, il s’installe dès le départ sur des plantes de types crucifères cultivées (désormais brassicae) comme le chou ou le colza.

Les dégâts causés par les pucerons cendrés

Le puceron cendré cause de doubles dommages : sa piqure pour nutrition sur les feuilles, branches, pousses, racines, fruits, légumes, provoque une déformation majeure des organes végétaux colonisés, provoquant leur affaiblissement général. Puis le rejet du miellat, provoquant la prolifération de la fumagine, va engendrer l’asphyxie de la plante.

Les récoltes peuvent être sévèrement atteintes en cas de pullulation. Sur une parcelle de colza très infestée, la perte peut s'élever à 15 ou 20 quintaux par hectare.

Voir les ravageurs du colza.

Quand et comment intervenir contre ce ravageur ?

La lutte s’organise d’abord en amont. Il est nécessaire d’éviter les excès de fertilisation azotée qui favorise le développement des pucerons puisque les gourmands très vigoureux sont des offrandes pour les pucerons.

Certains pommiers comme Florina ou Goldrush sont beaucoup plus résistants aux attaques de pucerons.

Dans les arbres, dans les champs et au potager, la présence d’insectes auxiliaires est primordiale. Les larves de syrphes se délecte des pucerons. Coccinelles, guêpes et autres chrysopes raffolent également de ces insectes.

Le remède le plus efficace et le plus classique pour combattre le pucerons cendrés consiste à l’application d’un traitement aux huiles blanches minérales parafiniques dès la fin de l’hiver ou début du printemps pour atteindre les œufs et la première génération de fondatrices.

Un second traitement du même type peut être envisagé avant la floraison.

Les insecticides seuls n’ont que peu d’effet sur les colonies qui pullulent, mais il est toutefois possible d’essayer des traitements avec des produits de la famille des chloronicotiniles.


Ci-dessous, colonie de pucerons du chou, photo Adobe.

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Rédaction Wikiagri
Avatar_blank

Equipe de rédacteurs Wikiagri

  • Vous aimerez également
  • Home_capture_d_e_cran_2020-01-23_a__10.23.41

    Pulvé : comment se différencier par la réactivité ?

    La pulvérisation représente une prestation stratégique pour séduire ou fidéliser des agriculteurs qui sont actuellement de plus en plus nom...

  • Home_pulverisation-de-precision-miniature

    Pulvérisation de précision, pour qu'aucune goutte ne rate sa cible

    La maîtrise de la dérive a longtemps reposé sur le respect des conditions d’application, dont la vitesse du vent, et le recours à la buse ada...

  • Home_nouveaute-pulverisateur-1

    Les nouveautés de la pulvérisation 2020

    Dans le cadre de notre dossier spécial pulvérisation, voici la présentation des nouveautés en la matière. Lemken, un traîné...

  • Home_buses_pulv_

    Pulvérisateurs, les éléments essentiels à une pulvérisation de qualité

    Une circulation optimale de la bouillie, grâce à une pression constante, par exemple, est assurée par la pompe, la régulation, la filtration, la rampe, ou encore les buse...

  • Home_pulv_risateur_horsch_leeb_pt-5322

    Pulvérisateurs, quelle architecture répond le mieux aux besoins ?

    S’il peut paraître accessoire de s’attarder sur le choix d’un châssis ou d’une cuve, ces éléments présentent, en réalité, une influence importa...

  • Home_screen-pulverisateur-2

    Des conseils d'experts pour bien choisir son pulvérisateur

    Dossier pulvérisateurs 2020 : le guide expert et le diagnostic personnalisé sont en ligne. À travers ce dossier spécial, WikiAgri veut aider ses lecteurs ...

  • Home_matthieu_cob_rac

    Sous le hangar, un parc matériel au top chez le Charentais Matthieu Cobérac

    Matthieu Cobérac a fondé en 2006 l’ETA du même nom. Toujours basée à Saint-Amant-de-Nouère, non loin d’Angoulême, l’entreprise est devenue récemment...

  • Home_semoir_horsch_

    Semoirs de précision, des rendements maximisés avec des semences bien ordonnées

    Si le contrôle de la profondeur concentre toute l’attention des constructeurs, Arvalis institut du végétal planche sur un nouveau paramètre, consistant à positionn...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit