Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
4806 MembresCréer un compte

Les nouveautés de la pulvérisation 2020

Home_big_nouveaute-pulverisateur-1
Dans le cadre de notre dossier spécial pulvérisation, voici la présentation des nouveautés en la matière.

Lemken, un traîné adapté au marché

Faisant preuve d’une réelle intention d’investir le marché de la pulvérisation, Lemken va non seulement proposer un automoteur mais également des appareils traînés adaptés au marché français.
 
 
De 4000, 5000 et 6000 litres, les Orion se dotent de rampes de grande largeur, de 24 à 39 mètres, en aluminium à deux ou trois sections, avec guidage proactif optionnel, et un parallélogramme avec un mécanisme de rotation axiale assurant un suivi efficace à haute vitesse.
 
Il profite d’une circulation continue et d’un agitateur à injecteur hydraulique pour que la bouillie garde sa concentration optimale, même après une longue période d’inactivité. L’appareil reçoit une cuve de rinçage de 620 litres et le bac d’incorporation, de 55 litres, possède un humidificateur de bords sans effet brouillard qui peut être couplé à un système d’aspiration et de rinçage des bidons en option.
 
Le timon suspendu à attelage inférieur profite d’un freinage automatique dont l’intensité dépend de la charge. Télescopique ou à brides, l’essieu directionnel est suspendu mécaniquement ou pneumatiquement. L’Orion peut enfin se commander via le terminal Opus ou le terminal Isobus en cabine.

Horsch, toujours plus de capacité

En capitalisant sur le succès des appareils traînés, Horsch investit le marché des automoteurs avec pas moins de trois modèles de 6 000 à 8 000 litres.
 
Seules les versions de 6000 litres (cuve polyéthylène) et de 7400 litres (acier inoxydable) sont proposées sur le marché français, avec des rampes allant jusqu’à 42 mètres. Dans tous les cas,les PT sont équipés d’une cabine d’origine Claas de catégorie 4 personnalisée pour un pilotage ergonomique et intuitif.
 
 
Le système de rinçage automatique en continu CCS Pro, notamment, se gère via le terminal. Le système de suivi du sol BoomControl est un standard, mais peut être proposé en version Pro et ProPlus. Le nombre de capteurs diffère et la version la plus évoluée offre une parfaite adaptabilité des sections de rampe au relief. Le concept ComfortDrive s’articule autour d’un châssis central et d’une suspension hydropneumatique indépendante des roues avec système de compensation de charge actif.
 
Le nouveau PT peut à loisir élargir sa voie de 2,25 à 3 mètres et atteindre, grâce au principe HeightControl, une garde au sol allant jusqu’à 2 mètres. Deux variantes de moteurs hydrauliques sont proposées avec un système antipatinage des roues et une conduite automotive, permettant de réguler le régime selon les sollicitations et les pentes. En positionnant un moteur Stage V de 310 chevaux derrière la cabine, le constructeur répartit les charges, même cuve pleine, à 50/50 pour améliorer la stabilité.
 
Des pneumatiques de 2,15 mètres de diamètre sont d’ailleurs proposés.

La montée progressive en gamme de Kverneland

Avec des capacités de 5 200, 6 400 et 7 600 litres, le T6 de Kverneland se positionne au sommet de la gamme de pulvérisateurs traînés iXtrack et s’accompagne de nombreuses fonctions connectées et automatismes, notamment pour des processus de remplissage, d’incorporation et de rinçage.
Compatible avec les terminaux IsoMatch Tellus GO et/ou Tellus Pro ou encore tous autres terminaux certifiés Isobus, le T6 se pilote via une poignée multifonction capable de gérer jusqu’à 44 fonctions intégralement programmables.
 
Il profite d’une circulation continue iXflow air ou iXflow-e qui permet la circulation de la bouillie dans l’intégralité de la rampe afin d’éviter tout risque de dépôt du produit et d’être plus réactif à l’ouverture et à la fermeture des jets. Point fort, son suivi de sol et sa stabilité de rampe sont assurés par un parallélogramme suspendu sur boule d’azote associé au capteur ErgoDrive. Il peut mémoriser une position haute et basse.
 
Disponible avec des rampes aluminium ou acier de 24 à 40 mètres, il profite d’une gestion automatique de rampe Boom Guide Basic ou Boom Guide Pro, déjà connues sur les modèles inférieurs. Compact sur route, sa stabilité est assurée par son centre de gravité bas. L’essieu à suspension hydraulique de série, suiveur en option, est fixe et autorise des voies de 1,80 à 2,25 mètres.

Horsch, un appareil de grande autonomie

Horsch propose une version XL de son LT, avec le Leeb 12 TD de 12000 litres. Deux cuves en polyéthylène de 6000 litres chacune reposent sur un essieu tandem positionné de façon à accroître la stabilité et bien répartir les charges.
 
 
Techniquement, le 12 TD reprend les caractéristiques des modèles plus classiques avec une rampe d’une largeur maximale de 42 mètres et devrait répondre, avant tout, à une demande d’appareils de grande autonomie dans les pays de l’Est.

Amazone, pulvérisation localisée dans le rang

Innovation primée lors du salon Agritechnica 2019, l’AmaSelect Row System donne à l’utilisateur la possibilité de passer d’une application totale de sa parcelle à une application localisée avec un pulvérisateur standard.
 
 
Avec cette technologie, il va donc pouvoir intervenir dans toutes les cultures sarclées (betteraves, maïs, pommes de terre, etc.). Ce système fait appel à un porte-buses à quatre jets, répartis tous les 25 et 50 cm, ce qui permet par conséquent de s’adapter à la plupart des écartements de semis, soit 25, 50 ou encore 75 centimètres.

Berthoud, un partenariat gagnant

En équipant un automoteur Berthoud du système de pulvérisation ciblée Impaact développé par Carbon Bee Agtech, l’enjeu est d’apporter une solution qui réponde à la transition écologique qui se met en place.
 
La solution Impaact détecte les adventices en temps réel à l’aide de caméras installées directement sur la rampe. Les capteurs différencient les bonnes des mauvaises herbes et seules les adventices choisies sont traitées.
 
Enfin, une interface web propose une cartographie de traçabilité de chaque famille d’espèces avec sa densité évaluée. Cette technologie permettrait de réduire de 50 à 80 % les quantités d’intrants pulvérisées, sans diminuer les profits. L’agriculteur peut conduire ses travaux de pulvérisation avec précision en réduisant ses coûts et son impact écologique.

Fendt, des évolutions intelligentes

Alors que le Rogator 600 voit sa motorisation s’affranchir des normes Stage V, permettant au nouveau 665 d’afficher 307 chevaux et de pouvoir partir à l’assaut des coteaux sereinement, Fendt fait évoluer sa gamme traînée et propose une rampe aluminium de 36 mètres repliable en trois sections, un guidage de rampe actif comme sur les automoteurs et le démarrage des buses individuelles de série. Une nouvelle suspension individuelle hydropneumatique est proposée dès que l’appareil dépasse 1,8 mètre de voie.
 
Comme le système de mise à niveau automatique Stability Control, il maintient mieux l’appareil en virage ou en dévers. Le Rogator 300 profite de la nouvelle commande de buses OptiNozzle qui permet au conducteur de définir la quantité de bouillie à appliquer, le degré souhaité de réduction de la dérive et une pression adaptée au spectre de gouttes optimum.
 
Le système sélectionne alors automatiquement la buse ou la combinaison de buses adaptée, de manière à respecter la catégorie de diminution de dérive souhaitée pendant l’application, même en cas de changement des vitesses ou des quantités à pulvériser. Et grâce à la fonction TIM (certifiée AEF), c’est le pulvérisateur qui commande l’avancement du tracteur Fendt Vario, tenant compte des paramètres des buses, la réduction de dérive souhaitée et la quantité à appliquer.
 
Mathieu Bonaventure

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Rédaction Wikiagri
Avatar_blank

Equipe de rédacteurs Wikiagri

  • Vous aimerez également
  • Home_img151

    Les biostimulants, un soutien efficace face aux stress d’été

    Par manque d’eau comme par excès de de température, les stress estivaux peuvent mettre à mal les récoltes. Des biostimulants aident les plan...

  • Home_img126

    Biostimulants 2020 : Des bénéfices clés pour le système racinaire

    Pérenne comme annuelle, c’est l’élément fondamental pour réussir toute culture : le système racinaire doit être d&ea...

  • Home_img17

    Biostimulants : gestion des stress abiotiques et qualité des récoltes

    Les biostimulants donnent les moyens aux plantes de se défendre face aux aléas climatiques, de valoriser au mieux les ressources en eau et en élém...

  • Home_img46

    Les 8 étapes clefs à contrôler avant d’acheter un semoir monograine

    Ne serait-il pas judicieux d’investir dans des éléments semeur dernier cri sans accroitre le prix du semoir ? C’est possible sur bon nombre de semoi...

  • Home_img115

    Semoir monograine : définir le châssis en fonction de la traction disponible

    Pour adapter le dimensionnement sans risquer le suréquipement il est indispensable d’estimer les jours effectifs disponibles pour semer toute la surface dans une...

  • Home_img145

    Ne pas déléguer le contrôle aux capteurs

    Du châssis jusqu’à la mise en terre, l’ajout de capteurs combinés à un affichage chargé de données en cabine nous fait pa...

  • Home_img167

    Choisir les bons éléments semeurs

    Lorsque l’on multiplie le nombre d’accessoires de plombages, de mise en terre ou de fermeture de sillon, il n’est pas rare de compter plusieurs centaines de...

  • Home_img174

    Accessoires et options du semoir

    Qui n’a pas été séduit par une nouvelle distribution séduisante à haute vitesse ou une roue de fermeture garantie polyvalente ? L&rsq...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit