Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
5135 MembresCréer un compte

Les engrais chimiques : définition et utilisation

Home_big_engrais

Il est aujourd’hui très difficile dans l’agriculture d’obtenir de bons rendements sans ajouts d’engrais, qu’ils soient chimiques ou organiques. Fertilisants, ils permettent de résister aux maladies et de renforcer la croissance des végétaux. Les engrais chimiques (ou minéraux) sont les plus utilisés pour leur pouvoir de rentabilité et leurs prix, mais ils sont aussi dangereux pour l’environnement si leur utilisation n’est pas optimisée

Qu’est-ce qu’un engrais chimique ?

Les engrais chimiques, ou engrais minéraux, sont des fertilisants qui sont déversés sur les cultures le plus souvent par épandage.

Ils sont destinés à améliorer la quantité et la qualité des rendements agricoles, horticoles et sylvicoles et sont de plus en plus utilisés dans toutes ces cultures françaises.

Ils sont majoritairement fabriqués grands groupes de l’industrie chimique mondiale.

Ainsi, les engrais minéraux azotés, les plus utilisés dans l’Hexagone, sont issus de l’oxydation de l’ammoniac par combustion, afin d’en distiller le dioxyde d’azote formé en acide nitrique. La réaction entre acide nitrique et ammoniac donne du nitrate d’ammonium, qui lui-même transformé deviendra l’ammonitrate. 

Les engrais phosphatés sont fabriqués à base de phosphates extraits de gisements naturels, auxquels est associé soit de l’acide sulfurique (soufre) pour donner le superphosphate simple, soit de l’acide phosphorique pour obtenir le superphosphate triple.

Enfin, pour la réalisation des engrais potassiques, il s’agira d’associer un produit naturel de départ extrait des gisements, comme la carnallite, la sylvinite ou encore la kaïnite, à un produit réactif type acide sulfurique afin d’acquérir chlorure ou sulfate de potassium.

Les types d’engrais dans l’agriculture

Les engrais chimiques dans l’agriculture peuvent être simples ou composés.

Les engrais simples sont souvent de la famille des engrais NPK c’est-à-dire les trois symboles représentant l’azote (symbole chimique N), le phosphore (P) ou le potassium (K). Mais ils peuvent aussi être à base de calcium (symbole CA), de magnésium (M) ou de soufre (S).

Les engrais composés sont généralement des engrais NPK à deux (binaire) ou trois (ternaire) éléments. Pour des formules estampillées sur les boîtes ou conditionnements : NK, NP, PK ou NPK.

Chacun de ces engrais aura des effets plus ou moins efficace selon les situations et les plantations. L’azote a un effet bénéfique pour le développement de la partie supérieure des végétaux, le phosphore fortifie les racines et favorise la résistance aux maladies, tandis que la potasse va stimuler la croissance des fleurs et des fruits.

L’ajout d’oligoéléments est primordial pour compléter les effets de chacun de ces engrais chimiques.

Quels sont les risques avec les engrais chimiques ?

Utilisés massivement dans les cultures agricoles, les engrais chimiques sont coupables d’orchestrer la pollution des sols et sous-sols, en particulier les nappes phréatiques, qui sont les principales réserves d’eau potable pour l’homme. 

Selon des études scientifiques, en 1950, la teneur en nitrate des eaux françaises n’excédait pas plus 1 mg par litre. Ce taux aurait atteint aujourd’hui les 50 mg par litre, soit la limite maximale autorisée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), en raison des très forts apports de nitrates par le biais des engrais chimiques.

Ce qui implique désormais des traitements particuliers des eaux pour qu’elles soient réellement potables pour l’homme, parce que l’ingurgitation en trop grande quantité de nitrates ou de phosphates est nocive pour l’être humain.

Dans ses préconisations, l’OMS souligne d’ailleurs qu’il est essentiel que les engrais soient appliqués avec parcimonie et en fonction des besoins de la culture concernée.

L’épandage en masse sans intelligence ni vigilance doit être combattu.

Ainsi, il faut que l’application des engrais chimiques soit régulée pour éviter au maximum la lixiviation et le lessivage, phénomène qui véhicule par les eaux les éléments toxiques solubles ou solides vers la nappe phréatique.
 

Réagissez à l'article en un clic

  • 20
  • 35
  • 47
  • 17
  • 16
  • 19
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Rédaction Wikiagri
Avatar_blank

Equipe de rédacteurs Wikiagri

  • Vous aimerez également
  • Home_depliant_process_-_620_x_260

    Les biostimulants, une solution d’avenir

    De l’algue Ecklonia maxima, à la croissance de 30 cm par jour, sont extraits des principes actifs qui renforceront les cultures Les biostimulants sont reconn...

  • Home_e-eryxsvuaamvbb

    L’influence de l’ouragan Ida sur les marchés

    L’ouragan Ida qui a frappé le sud des USA fin août a engendré des dégâts sur les ports maritimes du Golf du Mexique. Suite à ces...

  • Home_silice_pomme_pascal_9644

    Redécouvrez tous les bienfaits d’un apport de silice

    Par son effet double vitrage, le silicium protège les fruits des aléas climatiques et leur apporte de la résistance face aux chocs. La silice est un ...

  • Home_port

    L’Ukraine exporte déjà ses futurs maïs

    Avec des conditions climatiques très favorables à la culture du maïs jusqu’à présent, les prévisions de production de maïs ...

  • Home_spring_wheat

    La production de blé russe décevante

    Depuis plusieurs semaines, le prix du blé Euronext est élevé en grande partie grâce au bilan tendu du maïs. Les éléments sont di...

  • Home_capture

    Récolte 2021 : plus de blé fourrager français qu’attendu ?

    La moisson de blé 2021 n’est pas encore terminée que des craintes sur les quantités et les qualités se font déjà ressentir&nbs...

  • Home_capture

    Le canola canadien en mauvaise posture

    Le Canada, 1er producteur mondial de canola, enregistre un déficit hydrique important. Le dôme de chaleur, survenu fin juin sur le pays, a accentué ce d&e...

  • Home_biostim_et_traitement_de_semences_ma_s_photo_slaude_compo_expert

    Des biostimulants en application sur les semences, l’assurance d’une levée réussie

    L’apport d’un biostimulant en traitement de semences améliore la vigueur du maïs à la levée Utilisés en traitement de semence...

  • Home_image_1-2.png

    Des biostimulants pour booster les cultures après un épisode de gel

    Un apport de Basfoliar Rhizo Bio a favorisé le redémarrage du développement végétatif après un épisode de gel. Ici, en 2020, ...

  • 1Commentaire
  • #1

    pour info complémentaire qui montre bien que les dangers des engrais préoccupent les professionnels : " La prévention des risques des engrais " : http://www.officiel-prevention.com/protections-collectives-organisation-ergonomie/risque-chimique/detaildossierCHSCT.php?rub=38&ssrub=69&dossid=586

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit