Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
5072 MembresCréer un compte

Puceron : Les différents types de pucerons à connaître

Home_big_colonie_de_pucerons_du_chou

Le puceron cendré du pommier (dysaphis plantaginea)

Dysaphis plantaginea est un insecte hémiptère qui peut comporter jusqu’à neuf générations par an, soit de pucerons aptères, soit de pucerons ailés.

Il se développe d’abord sur un hôte primaire de type pommier, avant de migrer grâce à ses ailés vers un hôte secondaire souvent crucifère comme le chou.

L’insecte cause des dégâts doubles : par les piqures et sucions qu’il inflige, mais aussi par l’inoculation de virus lors de la prise de nourriture.

Le puceron vert du pêcher (myzus persicae)

Le myzus persicae est certainement l’un des pucerons le plus néfastes pour les cultures, que ce soit pour ses hôtes primaires qui sont généralement des arbres fruitiers ou pour ses hôtes secondaires que sont les divers types de plantes sauvages ou cultivées comme les pommes de terre, les betteraves, choux ou encore carottes et tomates. Il y cause des dommages par piqure nutritionnelles mais aussi par transmissions de maladies.

Comme beaucoup de pucerons, le myzus persicae dispose d’un système de reproduction complexe, adaptatif et fournissant des générations d’ailés ou d’aptères.

Le puceron des épis de céréales (sitobion avenae)

Dans la grande famille des pucerons, voici le Sitobion Avenae, connu pour être un ravageur des épis des céréales. C’est ce qui le distingue notamment de son cousin rhopalosiphum padi qui lui est estampillé « puceron des céréales » ou « puceron du merisier à grappes ».

Le sitobion avenae opère ses ravages d’abord sur un hôte primaire de type roncier puis s’envole rapidement vers un hôte secondaire de céréales. Il détruit ainsi les épis et les graines en se nourrissant. Il peut être vecteur de la jaunisse nanisante de l’orge (JNO).

Puceron du merisier à grappes (rhopalosiphum padi)

C’est LE colonisateur des céréales par excellence, présent sur tout le territoire français et craint pour sa propension à pouvoir inoculer le virus de la jaunisse nanisante de l’orge (JNO) aux plantes qu’il pique pour se nourrir.

Puceron qui peut être un insecte aptère ou ailé, rhopalosiphum padi commence son cycle sur un hôte primaire souvent le merisier, avant de migrer vers les céréales comme le blé, l’orge ou le maïs. Il provoque des dégâts directs en piquant les végétaux, puis des dégâts indirects en propageant des virus.

Le puceron noir de la fève (aphis fabae scop)

Petit insecte très nuisible pour les cultures réalisées par l’homme, aphis fabae scop compte des générations d’aptères et d’ailés dont les cycles s’adaptent à leur environnement.

Polyphages, ces pucerons noirs peuvent s’attaquer à divers végétaux qu’ils piquent pour en pomper la sève. Ces attaques peuvent conduire au flétrissement et au dépérissement des plantes colonisées, et les ravages sont considérables notamment sur les cultures de betteraves sucrières.

Dommage collatéral : aphis fabae transmet des virus par son miellat.

Le puceron cendré du chou (brevicoryne brassicae)

Cousin très proche du puceron cendré du pommier, le puceron cendré du chou ou brevicoryne brassicae est en revanche monœcique, c’est-à-dire qu’il n’évolue que sur un seule hôte, de la famille des brassicae.

L’insecte connait plusieurs générations d’individus ailés ou aptères qui se nourrissent sur la plante qu’ils colonisent. Les dégâts, doubles, par piqure ou par propagation de virus, peuvent infliger des pertes de rendement de l’ordre d’une vingtaine de quintaux sur une parcelle.

Le puceron vert du prunier (brachycaudus helichrysi)

Pensionnaire primaire du prunier et des arbres de la famille des prunus, le brachycaudus helichrysi peut également se développer en serre notamment sur les chrysanthèmes. Dans les champs, il est connu pour être un ravageur sévère du tournesol, qui constitue un de ses hôtes secondaires privilégiés. Le puceron attaque à plusieurs moment de la saison mais peut commettre de graves dommages sur les capitules et graines en fin de cycle.

Brachycaudus helichrysi peut également véhiculer la virose de la sharka.

Ci-dessous, colonie de pucerons du chou (photo Adobe).

Réagissez à l'article en un clic

  • 3
  • 3
  • 4
  • 1
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Rédaction Wikiagri
Avatar_blank

Equipe de rédacteurs Wikiagri

  • Vous aimerez également
  • Home_capture2

    Le cours du porc chinois en forte baisse

    La Chine représente 50 % de la production mondiale de porc. Début 2019, le pays est frappé par la peste porcine africaine, décimant 30 % du chepte...

  • Home_capture3

    Pourquoi le Brésil inquiète-t-il les opérateurs ?

    Depuis plusieurs mois le Brésil est surveillé de près par les analystes et opérateurs du marché. Mais pourquoi une telle attention ...

  • Home_pietin-echaudage-2

    Désherbage et broyage des résidus, éliminez les réservoirs

    Résidus de récolte et adventices servent de réservoirs aux champignons. Il faut donc les éliminer rigoureusement pour ne pas entretenir le piétin échaudage au sein ...

  • Home_image3

    La Chine a débuté ses achats de maïs d’origine américaine nouvelle campagne

    Comme nous pouvons le voir sur le graphique ci-dessus, les achats sont conséquents, pour un démarrage, avec 8.2 Mt en 12 jours. Pour comparatif, l’ann&eac...

  • Home_pietin-echaudage-3

    Lutter contre le piétin échaudage : Retardez les semis

    Avec un semis tardif, la croissance du champignon, responsable du piétin échaudage, aura plus de chance d’être freinée par le froid. Les techniques...

  • Home_pietin-echaudage-2

    Lutter contre le piétin échaudage : Allongez les rotations

    Pour enrayer les attaques de piétin échaudage, il est nécessaire de combiner différents moyens de lutte afin de réduire la quantité ...

  • Home_pietin-echaudage-2

    D'importantes pertes de rendement

    Quand le champignon rencontre des conditions favorables à son développement, le piétin échaudage cause d’importants dégâts au s...

  • Home_capture1

    Les cours de la graine, de l'huile et du tourteau de soja sur des niveaux de prix ...

    Sur ce graphique : en bleu le tourteau de soja, en violet la graine de soja et en vert l’huile de soja. De septembre 2020 à mars 2021, les cours du soja grai...

  • Home_capture_d_e_cran_2021-05-04_a__10.58.10

    Identifier les situations à risques pour prévenir le piétin échaudage

    Quand les dégâts de piétin échaudage sont visibles, il est trop tard pour intervenir. C’est en préventif qu’il faut agir, ce qui...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit