Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
4851 MembresCréer un compte

Comment lutter contre les pucerons noirs de la fève

Home_big_pucerons_noirs

Le puceron noir "de la fève", (Aphis fabae Scop) est un petit insecte (de 1,5 à 2,5 millimètres) particulièrement nuisible pour plus de 200 plantes cultivées par l’homme. De couleur noire comme son nom l’indique, il pique les végétaux pour se nourrir en prélevant leur sève.

Il existe deux familles de pucerons noirs :

  • Les pucerons ailés
  • Les pucerons aptères (sans ailes)

Le puceron est marqué de petites taches noires sur un abdomen vert. Le thorax et la tête sont noirs.  Le puceron aptère est plus petit que le puceron ailé qui dispose lui d’un corps plus allongé.

Ces insectes vivent au sein de colonies très importantes.

Cycles du développement du puceron noir

Le processus de reproduction du puceron est en soi un phénomène assez particulier. Si la plupart du temps la première génération à naître des œufs d’hiver est exclusivement composée de pucerons aptères, la situation peut évoluer si les insectes manquent de place sur leur support (feuilles, tiges, branches…). La procréation va s’adapter.

Ainsi, une génération de pucerons ailés peut se substituer aux réguliers pour pouvoir décoller et migrer vers d’autres horizons qu’ils vont infester.

Autre caractéristique particulière : cette première bordée d’œufs d’hiver est exclusivement composée de pucerons femelles. Les générations suivantes sont mixtes.

Un puceron femelle va vivre 25 jours et peut à son tour pondre jusqu’à une centaine d’œufs.

Les types de culture touchées

Les pucerons noirs sont des petits organismes polyphages : ils se nourrissent d’aliments très variés et peuvent s’approvisionner en croquant plus de deux cents plantes différentes. La fève et la betterave comptent parmi ses victimes préférées. Il se délecte aussi des feuilles de la pomme de terre ou du haricot.

Voir : les ravageurs des cultures

Les dégâts causés par le puceron noir

Les cultures infestées vont souffrir de deux façons.

D’abord de dégâts liés aux attaques mêmes de l’insecte. Le puceron pique la sève pour se nourrir et lorsque les colonies sont vastes, la multiplication des prélèvements va inexorablement mener la plante à se flétrir et dépérir. Les croissances vont être phagocytées, les fruits ou fleurs seront moins nombreux et pour certains déformés.

Le puceron est aussi porteur de virus qu’il transmet lorsqu’il s’alimente et lors de la production de miellat, c’est-à-dire les excréments évacués directement sur les végétaux. C’est la double peine.

Les dégâts peuvent être sévères pour les récoltes de betteraves, notamment à cause des maladies virales dont la jaunisse. Cette dernière, propagée en masse, peut réduire à néant une parcelle entière.

Quand et comment intervenir ?

Il est très difficile de se débarrasser des colonies de pucerons noirs lorsqu’elles ont envahi un espace même si les pucerons sont faciles à détecter sur une plante, puisqu’agglutinés les uns aux autres, ils forment des grappes identifiables.

Cependant, il est préférable d’intervenir bien avant ce stade et d’anticiper leur présence par une observation assidue. Il faut détruire toute possibilité d’infection avant les semis.

Les solutions agricoles pour lutter contre ce ravageur ?

D’un point de vue agronomique, il est primordial que les semis soient réalisés dans des conditions saines. Par l’élimination des résidus de culture mais aussi des mauvaises herbes. A contrario, il peut être judicieux d’implanter des végétaux pouvant abriter des prédateurs de pucerons (comme la coccinelle).

D’un point de vue phytosanitaire, il existe des produits à pulvériser assez efficaces pour la destruction des pucerons noirs, mais qui doivent respecter l’environnement proche des cultures traitées.


Ci-dessous, pucerons noirs sur une feuille (photo Adobe, lien direct https://stock.adobe.com/fr/images/aphids-are-a-parasitic-insect-that-sucks-juice-from-plants/209023036).

Réagissez à l'article en un clic

  • 3
  • 0
  • 4
  • 1
  • 1
  • 1
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Rédaction Wikiagri
Avatar_blank

Equipe de rédacteurs Wikiagri

  • Vous aimerez également
  • Home_capture_d_e_cran_2020-11-26_a__09.54.08

    Sécuriser ses chantiers d'automne avec les adjuvants

    Les pulvérisations d’automne sur céréales sont soumises à de nombreuses contraintes pour les entrepreneurs de travaux agricoles. Utiliser de...

  • Home_img209

    Compo Expert et les biostimulants, une stratégie à long terme

    Fort de son expérience dans l’optimisation de la fertilisation, le groupe COMPO EXPERT innove également dans le segment des biostimulants. La not...

  • Home_img188

    Maximiser la qualité des récoltes grâce aux biostimulants

    Si leurs effets face aux stress abiotiques sont bien connus, les biostimulants sont également des leviers intéressants pour agir sur la qualité des r&eac...

  • Home_img151

    Les biostimulants, un soutien efficace face aux stress d’été

    Par manque d’eau comme par excès de de température, les stress estivaux peuvent mettre à mal les récoltes. Des biostimulants aident les plan...

  • Home_img126

    Biostimulants 2020 : Des bénéfices clés pour le système racinaire

    Pérenne comme annuelle, c’est l’élément fondamental pour réussir toute culture : le système racinaire doit être d&ea...

  • Home_img17

    Biostimulants : gestion des stress abiotiques et qualité des récoltes

    Les biostimulants donnent les moyens aux plantes de se défendre face aux aléas climatiques, de valoriser au mieux les ressources en eau et en élém...

  • Home_img46

    Les 8 étapes clefs à contrôler avant d’acheter un semoir monograine

    Ne serait-il pas judicieux d’investir dans des éléments semeur dernier cri sans accroitre le prix du semoir ? C’est possible sur bon nombre de semoi...

  • Home_img115

    Semoir monograine : définir le châssis en fonction de la traction disponible

    Pour adapter le dimensionnement sans risquer le suréquipement il est indispensable d’estimer les jours effectifs disponibles pour semer toute la surface dans une...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit