Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
4431 MembresCréer un compte

Puceron vert du pêcher

Home_big_p_ches

C’est certainement l’une des espèces de pucerons les plus redoutables : le Myzus persicae, ou plus communément appelé puceron vert du pêcher, est funestement célèbre pour sa propension à infester les pêchers ou autres arbres fruitiers, mais aussi pour sa capacité à transmettre de nombreux virus. Il est connu pour être vecteur de la jaunisse de la betterave ou de la jaunisse nanisante de l’orge.

Le puceron vert, comme de nombreuses espèces de pucerons, peut être ailé ou aptère (sans aile). Sa taille adulte avoisine les deux millimètres. Le puceron vert ailé sera plutôt vert clair, tandis que les ailés sont un peu plus foncés, avec un abdomen tâché de noir. Leur thorax est également noirâtre.

Cycles du développement du puceron vert

La reproduction du puceron vert est un phénomène complexe. Les œufs sont déposés à l’automne sur les bourgeons des arbres ou plantes hôtes de la colonie. Ce n’est seulement qu’au mois d’avril que ces œufs vont éclore, et donner naissance à une première vague de « fondatrices ».

Ces dernières, exclusivement des femelles aptères, vont à leur tour donner naissance à une quarantaine de larves. Cette fois, les trois ou quatre générations à suivre jusqu’à l’été pourront être aptères (plus nombreux au début) ou ailés (plus nombreux en fin de cycle), selon l’adaptation à l’environnement et les besoins de mobilité.

Les premières générations restent sur l’hôte primaire, comme le pêcher, puis les suivantes s’éparpillent sur des hôtes secondaires, comme la betterave.

Les types de cultures touchées

Le puceron vert du pêcher et assimilés sont des insectes polyphages, ils attaquent pour se nourrir tous les types de plantes mais sont le plus souvent attirés par les arbres fruitiers, de type Prunus.

Ils peuvent également se délecter des herbacés sauvages ou des plantes cultivées. Les feuilles des pommes de terre, betteraves, tomates, choux, carottes et autres sont atteintes par leur appétit féroce.

Voir : Les ravageurs des cultures

Les dégâts causés par les pucerons verts

C’est d’abord par leur nombre que les pucerons verts sont dangereux. Lors du cycle de reproduction, les colonies ont besoin de se nourrir. Les pucerons piquent et sucent les végétaux, qui se recroquevillent et s’atrophient.

Les dégâts se déclinent sur la quantité et la qualité des récoltes.

Certains végétaux meurent, d’autres sont beaucoup moins riches. Avec moins de sucre pour la betterave par exemple.

Le deuxième effet majeur néfaste du puceron vient de sa tendance à transmettre les virus. Lorsqu’il pique une plante, il peut lui transmettre une maladie qui peut s’avérer rédhibitoire pour une parcelle et entraîner une perte totale de récolte.

Quand et comment intervenir ?

Pour contrarier les desseins de ces ravageurs, il est capital d’agir très vite, bien avant l’envahissement des feuilles et des éclosions.

Il est donc important de pratiquer une observation régulière des cultures. Si des œufs sont repérés à la base des bourgeons au mois d’avril, il faut enclencher les traitements préventifs.

Les solutions agricoles pour lutter contre ce ravageur ?

Il existe un procédé naturel redoutable contre les pucerons : les larves de coccinelles, de syrphes et de chrysopes. Seul souci, cette intervention peut s’avérer trop tardive, après la prolifération des pucerons, si les conditions météorologiques ont permis une éclosion relativement précoce.

Dans le cas de l’apparition de grappes d’œufs sur des feuilles de végétaux, il est fortement conseillé de supprimer ces feuilles.

Arroser d’eau abondamment et à forte pression les colonies en formation est également un moyen pour annihiler la prolifération. Attention à ne pas engendrer de dégâts sur la plante avec la puissance du jet.

D'autres remèdes biologiques sont également efficaces : aspergez les zones touchées par une mixture de purin d’ortie ou de fougère.

Si les pucerons restent présents, et fortement nuisibles, malgré les solutions agronomiques, des insecticides existent. Mais ils ne viseront pas uniquement que les pucerons. L’utilisation de ces produits doit être raisonnée.

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Rédaction Wikiagri
Avatar_blank

Equipe de rédacteurs Wikiagri

  • Vous aimerez également
  • Home_sous-le-hangar

    Sous le hangar, prime au débit de chantier chez Alexandre et Jean-Baptiste de Meulenaere

    En 2007, sur la base de leur ferme familiale de Seine-et-Marne dans la Brie, les jumeaux de Meulenaere ont entamé une belle aventure, celle de la prestation de services en a...

  • Home_moissonneuse-batteuse-1

    Moissonneuses-batteuses, les 40 bougies des Axial-Flow

    Case IH fête le 40e anniversaire des Axial-Flow, inaugurant le battage non conventionnel au moyen d’un rotor longitudinal. Un système qui a fait des émules. En 1...

  • Home_horsch_terragrip

    Indéracinable déchaumage

    Les objectifs assignés au déchaumage ne souffrent guère de remise en question. Mais la pratique mérite toujours un examen au cas par cas, à l’aune des deux famille...

  • Home_fertilisation_azot_e_bien_ajust_e

    Fertilisation azotée bien ajustée, taux de protéines amélioré

    Les blés français ne se distinguent pas toujours par l'excellence de leurs taux de protéines. Si ce taux dépend grandement de la météo, une fertilisation azotée bi...

  • Home_colza_fleurs

    Le cas des semences de colza contaminées par des OGM

    Au nom de la tolérance zéro, la détection d’une contamination de semences par des OGM a entraîné la destruction de 17000 hectares de colza. Au-delà du débat sur ...

  • Home_limace_noire_au_bord_d_un_champ_de_c_r_ales

    Limaces, tous les leviers pour une lutte efficace

    Pour empêcher les limaces de mettre à mal les jeunes cultures, les pratiques agronomiques se combinent à une protection phytosanitaire, renforcée par l’arrivée sur...

  • Home_limacapt

    Les nouvelles technologies à la rescousse de la lutte contre les limaces

    De nouveaux outils d'aide à la décision (OAD) vont faciliter le suivi des populations de limaces pour anticiper leurs dégâts et n’envisag...

  • Home_coccinelle_symbole_biocontrole

    Le biocontrôle en plein développement

    Solutions d’origine naturelle pour combattre les bio-agresseurs des cultures, les produits de biocontrôle se multiplient. Après les cultures maraîchères, l’ar...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit