Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
5067 MembresCréer un compte

Les adjuvants confortent leur place

Home_big_img78

Meilleur étalement, plus de pénétration et de rétention… Bien choisir ses adjuvants conforte l’efficacité des traitements.

Autour des 60 millions d’euros, le marché français des adjuvants est resté stable sur la campagne 2018/2019, malgré le recul du nombre de traitements, fongicides notamment. 59 % des adjuvants sont utilisés avec des herbicides, 22 % des fongicides, 14 % sur les insecticides et 5 % avec les régulateurs de croissance.

« Le recours aux adjuvants augmente, souligne Yann Mismetti, rapporteur communication de l’Association française des adjuvants. Les réductions de doses, la recherche d’une optimisation des efficacités rendent plus systématiques l’adjuvantation. »

C’est notamment avec les fongicides que l’adjuvantation augmente, elle est en hausse de 10 % par an depuis 5 ans. Elle vise à améliorer la pénétration et la rétention. Ce qui est d’autant plus crucial quand on intervient à bas volume. « Il faut alors être sûr qu’un maximum de matière active arrive sur les plantes, explique Frédéric Pagès, chef de marché adjuvants chez De Sangosse. Un adjuvant permet de multiplier le taux de couverture par 5 à 10 a minima, quand la diminution du volume de bouillie la divise par 2. »

Optimiser l’efficacité

Le marché des huiles a baissé avec le recul des herbicides de printemps, au profit des interventions d’automne. Néanmoins, pour les désherbages en sortie d’hiver, les adjuvants permettent d’optimiser l’efficacité, nécessaire dans la difficile lutte contre les graminées.

« Avec les sulfonylurées, les adjuvants ont tout leur intérêt, confirme Arvalis. Testés avec de l’Atlantis Pro N, les adjuvants récents, comme Astuss et Adenda, sont du niveau de la référence Actirob B, voire légèrement au-dessus, avec des gains de 5 à 10 % d’efficacité. L’ajout d’Actimum améliore encore l’efficacité de quelques points. Actimum avec l’huile Actirob reste la modalité testée la plus efficace avec un gain d’efficacité d’une vingtaine de points. »

Le gain d’efficacité par l’adjuvantation pourra faire la différence pour les désherbages de ce printemps, qui devraient être plus nombreux, suite au contexte automnal humide et à la prévisible hausse des cultures de printemps. « Dans les parcelles à faible densité, il faudra adapter ses interventions sans trop désinvestir dans la protection fongique, ni sur le désherbage », recommande Yann Mismetti. « D’autant plus si on réduit la dose, un adjuvant, comme Heliosol, a tout son intérêt avec un fongicide pour permettre un bon positionnement du produit », souligne Jérôme Duclau, chef de marché agricole chez Action Pin.

Innover pour répondre aux nouveaux besoins

Avec le lancement de LE 846, De Sangosse valorise la thixotropie, une propriété physique qui rend un liquide visqueux au repos, permettant ainsi aux fongicides de mieux coller aux feuilles. Ce qui rend possible leur utilisation à des doses pratiques réduites. L’innovation dans le domaine des adjuvants est aussi attendue pour accompagner les produits de biocontrôle. « Nos adjuvants sont déjà homologués bio et sont déjà utilisés avec des produits de biocontrôle. Plus sensibles au positionnement, les produits de biocontrôle ont davantage besoin d’adjuvants pour atteindre leur pleine efficacité », souligne Jérôme Duclau. « Les adjuvants 2.0 sont dans les éprouvettes. D’ici 5 à 10 ans, nous aurons des adjuvants adaptés au biocontrôle », confirme Yann Mismetti.

Dans le vaste débat ouvert sur les ZNT (zones de non traitement) à proximité des habitations, se pose la question des procédés anti-dérives qui seront agréés pour réduire la distance sans traitement. Pour l’instant, seules sont homologuées les buses anti-dérives, les mêmes matériels que ceux qui sont homologués pour les ZNT le long des cours d’eau.

« Les adjuvants portent, certes, une mention anti-dérive mais cette performance est variable selon les produits, les volumes d’eau, et n’atteint pas toujours les 66 % nécessaires à leur homologation », reconnait Yann Mismetti.

C.J.

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : redaction wikiagri
Avatar_blank

  • Vous aimerez également
  • Home_capture3

    Pourquoi le Brésil inquiète-t-il les opérateurs ?

    Depuis plusieurs mois le Brésil est surveillé de près par les analystes et opérateurs du marché. Mais pourquoi une telle attention ...

  • Home_pietin-echaudage-2

    Désherbage et broyage des résidus, éliminez les réservoirs

    Résidus de récolte et adventices servent de réservoirs aux champignons. Il faut donc les éliminer rigoureusement pour ne pas entretenir le piétin échaudage au sein ...

  • Home_image3

    La Chine a débuté ses achats de maïs d’origine américaine nouvelle campagne

    Comme nous pouvons le voir sur le graphique ci-dessus, les achats sont conséquents, pour un démarrage, avec 8.2 Mt en 12 jours. Pour comparatif, l’ann&eac...

  • Home_pietin-echaudage-3

    Lutter contre le piétin échaudage : Retardez les semis

    Avec un semis tardif, la croissance du champignon, responsable du piétin échaudage, aura plus de chance d’être freinée par le froid. Les techniques...

  • Home_pietin-echaudage-2

    Lutter contre le piétin échaudage : Allongez les rotations

    Pour enrayer les attaques de piétin échaudage, il est nécessaire de combiner différents moyens de lutte afin de réduire la quantité ...

  • Home_pietin-echaudage-2

    D'importantes pertes de rendement

    Quand le champignon rencontre des conditions favorables à son développement, le piétin échaudage cause d’importants dégâts au s...

  • Home_capture1

    Les cours de la graine, de l'huile et du tourteau de soja sur des niveaux de prix ...

    Sur ce graphique : en bleu le tourteau de soja, en violet la graine de soja et en vert l’huile de soja. De septembre 2020 à mars 2021, les cours du soja grai...

  • Home_capture_d_e_cran_2021-05-04_a__10.58.10

    Identifier les situations à risques pour prévenir le piétin échaudage

    Quand les dégâts de piétin échaudage sont visibles, il est trop tard pour intervenir. C’est en préventif qu’il faut agir, ce qui...

  • Home_capture_d_e_cran_2021-05-04_a__10.53.33

    Quels sont les symptômes du piétin échaudage ?

    Maladie souvent ignorée alors qu’elle est présente sur tout le territoire - même si c’est avec une intensité variable selon les zones -...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit