Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
4432 MembresCréer un compte

La mouche du chou

Home_big_mouche_sur_colza

La mouche du chou, de son petit nom scientifique Delia radicum, est un insecte de la famille des diptères. A taille adulte, il atteint de 6 à 8 millimètres de long, possède une paire d’aile sur un corps gris et se trouve moucheté de petites taches noires.

La larve, la plus vorace pour les cultures, a l’allure d’un asticot dont l’extrémité postérieure dispose d’une couronne avec une dizaine de petits points noirs.

Entre l’état de larve et de nymphe, la pupe est constituée d’un petit tonnelet brin foncé de 7 à 8 millimètres.

Cycles du développement de la mouche du chou

Les cycles de reproduction chez la mouche du chou sont très importants, puisqu’ils peuvent atteindre jusqu’à 4 cycles par an, entre le début du printemps et le milieu de l’automne.

Selon la région et son climat plus ou moins chaud, la mouche du chou adulte va sortir du sol entre mars et mai. A peine trois jours après s’être extraite de terre, les femelles, qui ont une durée de vie très courte (deux semaines) vont déjà pondre une première bordée d’œufs (150), par petits ensemble, et à proximité d’une plante, généralement au collet, entre tige et racines.

Il faut entre 4 et 6 jours, a une température favorable de 15 à 20 ° pour voir la larve quitter l’œuf puis s’enfoncer dans le sol et creuser des galeries à travers les racines des végétaux colonisés. Elle devient nymphe au bout de trois semaines, qui elle-même se développe en vingt jours.

Il est à noter que l’insecte connaît deux arrêts dans son cycle : lors de températures supérieures à 22°, il se met à lors en pause. Puis à partir de fin octobre, où la dernière génération de nymphes diapause jusqu’au printemps.

Les types de cultures touchées

La mouche du chou se nourrit principalement des brassicacées ou crucifères, c’est-à-dire un ensemble d’espèces sauvages ou cultivées qui ont pour point commun de contenir des glucosinolates. Ces plantes de style chou, colza, navet, rutabaga, moutarde ou encore cresson, peuvent être utilisées pour la production d’huile, l’alimentation humaine ou animale. Ce sont des mets de choix pour la Delia Radicum, qui a bien entendu fait du chou, à fleur ou non, son encas de prédilection.

Les dégâts causés par la mouche du chou

Ce sont surtout les larves de la mouche qui font des ravages dans les racines des brassicacées pouvant aller jusqu’à la destruction complète de ces dernières. La pourriture engendrée entraine des dommages collatéraux puisque d’autres insectes ou d’autre maladies y prolifèrent.

La partie haute du végétal flétrit, jaunit et dessèche atteignant ainsi le volume de la récolte dans le cas d’une attaque sur culture.

Les dégâts sont souvent visibles au printemps lorsque le réchauffement s’est invité.

Quand intervenir ?

La prévention est le meilleur ennemi de la mouche du chou. Il est capital de bien observer les parcelles et de contrôler les plants du végétal cultivé.

La détection des ravageurs peut s’effectuer par pièges où ils vont s’engluer coller. Un moyen d’alerte efficace.

Les solutions agricoles pour lutter contre ce ravageur ?

D’un point de vue agronomique, le semi plus tardif ou le plant cultivé dans un « insect proof » sont des moyens efficaces de se débarrasser des mouches. Ces plants plus vigoureux proposeront des racines plus profondes et plus résistantes, sans infestation.

Le binage léger de la terre peut également permettre d’extirper les larves ou pupes.

Il est également possible d’utiliser des insectes auxiliaires comme l’Aleochara bilineata qui détruisent les mouches en pondant des œufs dans leurs larves.

D’un point de vue phytosanitaire, il existe plusieurs produits insecticides comme le Vectobac ou le Spinozad. Mais aucun n’a un véritable effet total.

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Rédaction Wikiagri
Avatar_blank

Equipe de rédacteurs Wikiagri

  • Vous aimerez également
  • Home_sous-le-hangar

    Sous le hangar, prime au débit de chantier chez Alexandre et Jean-Baptiste de Meulenaere

    En 2007, sur la base de leur ferme familiale de Seine-et-Marne dans la Brie, les jumeaux de Meulenaere ont entamé une belle aventure, celle de la prestation de services en a...

  • Home_moissonneuse-batteuse-1

    Moissonneuses-batteuses, les 40 bougies des Axial-Flow

    Case IH fête le 40e anniversaire des Axial-Flow, inaugurant le battage non conventionnel au moyen d’un rotor longitudinal. Un système qui a fait des émules. En 1...

  • Home_horsch_terragrip

    Indéracinable déchaumage

    Les objectifs assignés au déchaumage ne souffrent guère de remise en question. Mais la pratique mérite toujours un examen au cas par cas, à l’aune des deux famille...

  • Home_fertilisation_azot_e_bien_ajust_e

    Fertilisation azotée bien ajustée, taux de protéines amélioré

    Les blés français ne se distinguent pas toujours par l'excellence de leurs taux de protéines. Si ce taux dépend grandement de la météo, une fertilisation azotée bi...

  • Home_colza_fleurs

    Le cas des semences de colza contaminées par des OGM

    Au nom de la tolérance zéro, la détection d’une contamination de semences par des OGM a entraîné la destruction de 17000 hectares de colza. Au-delà du débat sur ...

  • Home_limace_noire_au_bord_d_un_champ_de_c_r_ales

    Limaces, tous les leviers pour une lutte efficace

    Pour empêcher les limaces de mettre à mal les jeunes cultures, les pratiques agronomiques se combinent à une protection phytosanitaire, renforcée par l’arrivée sur...

  • Home_limacapt

    Les nouvelles technologies à la rescousse de la lutte contre les limaces

    De nouveaux outils d'aide à la décision (OAD) vont faciliter le suivi des populations de limaces pour anticiper leurs dégâts et n’envisag...

  • Home_coccinelle_symbole_biocontrole

    Le biocontrôle en plein développement

    Solutions d’origine naturelle pour combattre les bio-agresseurs des cultures, les produits de biocontrôle se multiplient. Après les cultures maraîchères, l’ar...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit