Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
5067 MembresCréer un compte

La mésaventure des huit saisonniers bulgares

Home_big_emplois_saisonniers_agriculture

Partis de Bulgarie, huit saisonniers sont tombés en panne, en pleine nuit, sur l’autoroute, à 550 kilomètres de l’exploitation où ils se rendaient pour y être embauchés. Leur véhicule est hors d’usage. La solution trouvée est la location d’un minibus mais l’agence contactée n’a pas voulu enregistrer, par téléphone, la caution apportée par leur employeur périgourdin. Le risque encouru était plus important que le sort des huit saisonniers en rade depuis plus de douze heures.

Dans la banlieue de Lyon, une agence de location de véhicules est notée 4,5/5 par ses clients. Ils apprécient le rapport qualité prix des prestations de location de voitures offertes. Sur Facebook, les « like » se comptent par dizaines !

Mais c’est à l’épreuve que l’on mesure réellement le professionnalisme du personnel d’une telle agence ! Or face à huit saisonniers bulgares, tombés en panne en pleine nuit au bord de l’autoroute, l’intransigeance des responsables de l’agence de location a été quelque peu surprenante.

Fin août, il en a même fallu de peu pour que ces huit saisonniers passent une seconde nuit à la belle étoile dehors au pied de leurs bagages.

Après trois heures de pourparlers le lendemain matin de l’accident, le responsable de l’agence refusait toujours d’enregistrer par téléphone la caution apportée par l’employeur de ces saisonniers pour garantir la location du véhicule qui allait les ramener à bon port.

L’enregistrement de la caution doit se faire dans l’agence, lui explique-t-on. Or celle-ci était à 550 kilomètres de l’exploitation périgourdine où les saisonniers devaient se rendre.

Sans la bonne volonté d’une agence consoeur située à 35 kilomètres de la ferme, prête à enregistrer la caution et à la faxer à l’agence située dans la banlieue de Lyon, que seraient devenus les huit Bulgares ? Ne parlant pas un mot de français, ils étaient incapables de se débrouiller seuls !

La notion de risque, reflet d'une époque 

Mais lorsqu’un collègue de l’employeur s’est porté candidat pour cautionner la location du minibus dans cette agence consoeur, quelle n’a été sa surprise d’apprendre, une fois sur place, que cette dernière aurait pu enregistrer cette caution par téléphone. Autrement dit ce collègue très généreux s’est déplacé pour rien !

Dans cette affaire, l’employeur n’a jamais démérité. Son seul tort a été de ne pas avoir sa ferme de l’autre côté de la rue où était située l’agence de location de véhicules. Il s’agissait plus précisément de la rue des frères Montgolfier. A leur époque la notion de risque était bien différente de la nôtre, 235 ans plus tard !

En 1783, les frères Montgolfier n’avaient pas hésité à mettre en jeu leur vie en montant dans la nacelle de leur ballon dirigeable, pour partir à la conquête du ciel ! De nos jours, il est impensable d’accepter une caution avec une carte bancaire par téléphone!

La normalisation et le développement des nouvelles technologies s’est fait aux dépens de la qualité des rapports humains. La digitalisation de l’économie remplace la bureaucratie. Elle n’est pas programmée pour faire face à des situations compliquées et inattendues ! 

Partis de Starazagora (Bulgarie), les huit Bulgares avaient pourtant très bien organisé leur voyage. Le GPS programmé sur leur smartphone permet de conduire n’importe qui d’un point A à un point B sans avoir besoin lire les panneaux indiquant les noms des villes écrits en lettres latines. Le voyage aurait dû durer 30 heures.

Grace aux applications de traduction simultanée, les barrières linguistiques et culturelles sont levées d’un clic. Mais au moindre pépin, elles resurgissent avec une très grande violence, comme un boom rang.

La difficulté de recruter des saisonniers

Ce problème de location de véhicule met une nouvelle fois en lumière la difficulté des employeurs pour recruter des saisonniers. En prenant parfois une dimension surprenante.

La pénurie de travailleurs saisonniers pousse les agriculteurs employeurs de main-d’œuvre saisonnière à recruter des salariés qui habitent à des milliers de kilomètres de leur exploitation. De moins en moins de Polonais font le trajet pour se faire embaucher dans le sud-ouest et peu de réfugiés régularisés sont orientés vers les métiers de l’agriculture, alors que la plupart d’entre eux ont passé leur vie dans la ferme de leur famille.

Les Bulgares sont de plus en plus nombreux à traverser l’Union européenne pour travailler et percevoir un salaire 5 fois plus élevé que dans leur pays.

Et comme la pénurie de travailleurs occasionnels s’aggrave dans toute l’Union européenne, ces derniers préféreront toujours aller travailler là où ils sont les mieux traiter. Le code de travail très strict auquel sont soumis les employeurs français donne à ces Européens une bonne image de l’organisation du travail dans notre pays. Ils viendront de plus en plus nombreux  travailler en France. 

Mais l’employeur périgourdin, habitué de recruter des salariés de toutes nationalités, n’avait encore jamais vécu « le coup de la panne » sur l’autoroute.


Ci-dessous, photo d'archives Adobe.

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 1
  • 0
  • 4
  • 5
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Hénin Frédéric
Avatar_blank

  • Vous aimerez également
  • Home_brexit_lait

    L'après Brexit sur les marchés du lait et de la viande pour l'Union européenne

    Les vingt-sept pays de l’Union européenne font face au Brexit. La conjoncture mondiale est favorable pour réorienter les échanges commerciaux vers ...

  • Home_dynamique_agricole_banques_populaires

    La dynamique agricole toujours de mise, et récompensée

    La crise sanitaire de la Covid 19 n’a pas empêché les agriculteurs d’exceller dans leurs domaines de compétences. Voici justement les huit lau...

  • Home_commerce_international_agricole_chine

    Chef d'orchestre, la Chine mène les marchés à la baguette

    La demande mondiale de produits agricoles ne tarit pas. L'Empire du milieu a un pouvoir d'influence important sur la plupart des marchés de commodités, ...

  • Home_activite__ce_re_alie_re

    PAC 2023, des milliers de céréaliers évincés par le Plan stratégique national ?

    Plus d’écologie pour gagner moins, c’est ce que redoute une grande majorité de céréaliers s’ils souscrivent à l’arc...

  • Home_ble__et_farine

    Malt d'orges et farine de blé, des commodités lanceuses d'alertes

    Les échanges commerciaux de malt d’orges et de farine de blé sont d’excellents indicateurs économiques et conjoncturels. Même si le fon...

  • Home_mate_riel_agricole_re_colte_pois

    Plan protéines, les agroéquipements subventionnés pour produire plus d'oléoprotéag...

    Par décision le 28 avril dernier, le gouvernement a débloqué une nouvelle enveloppe de 20 millions d'euros pour aider les agriculteurs à acqu&...

  • Home_capture

    Les marchés sous les ordres de la météo

    La météo est souvent au coeur des préoccupations dans le monde agricole. Ce printemps 2021, c'est la météo mondiale qui est scrut&eacut...

  • Home_viande_francaise

    L'élevage français profite de l'évolution de l'alimentation due à la Covid

    Le changement des habitudes alimentaires consécutif à la fermeture des établissements de restauration collective réoriente en France les dé...

  • Home_culture_de_manioc

    Le manioc et l'arachide contribuent à l'équilibre des marchés céréaliers

    309 millions de tonnes de manioc sont produites dans le monde et destinées essentiellement à la consommation locale. La production mondiale d’arachides (4...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit