Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
4674 MembresCréer un compte

Participez au sondage wikiagri.fr en 5 petites minutes et anonymat garanti !

A l’approche des 10 ans de wikiagri.fr, votre avis est plus important que jamais. Notre volonté de vous proposer, chaque jour, une information de qualité, qui réponde à vos besoins est au centre de nos préoccupations.
En participant à ce sondage, vous aiderez wikiagri.fr à vous correspondre encore un peu plus.



Nous vous remercions d’avance pour votre participation.
L’équipe Wikiagri.fr

> Je participe au sondage

La grosse altise

Home_big_fleur_de_colza

La grosse altise – psylliodes chrysocephala – ou altise d’hiver est un coléoptère qui s’attaque aux cultures de colza et particulièrement aux cotylédons, c’est-à-dire les feuilles primaires de la graine.

A taille adulte, cet insecte un formé d’un corps bleu/noir aux reflets verts de 3 à 5 millimètres.

La larve de l’insecte est blanche et translucide avec de petites extrémités noires et peut mesurer jusqu’à huit millimètres. Elle possède trois paires de pattes bien visibles.

La grosse altise a la particularité de se déplacer la nuit pour se nourrir. C’est à ce moment qu’elle dévore les feuilles des végétaux.

Si la génération printanière est dangereuse, ce sont les larves de l’automne qui provoquent le plus de dégâts dans les rangs du colza.

Cycles du développement de la grosse altise

Les femelles de la grosse altise pondent du printemps à l’automne, une période qui peut s’étendre jusqu’au début de l’hiver puis à sa fin, dans le cas de températures supérieures à 0 degré.

Lorsqu’elles ont éclos, les larves investissent la plante, pétioles et tiges, pour se nourrir, avant de s’enfouir dans le sol pour opérer la nymphose.

Les premiers adultes du cycle apparaissent en mai et juin et viennent s’attaquer aux feuilles des végétaux de bords de parcelles. Ils ralentissent leur activité lors des pics de chaleur de l’été puis réapparaissent au moment du semi du colza pour s’en délecter.

Les types de cultures touchées

Le colza constitue la principale victime du psylliodes chrysocephala, mais le coléoptère peut également s’attaquer à différentes variétés de crucifères.

Les dégâts causés par la grosse altise

Les plus gros dégâts sont effectués par les larves qui ravagent le cœur des plants en creusant à l’intérieur des tiges et des pétioles. Les plantes ainsi dévastées sont soit vouées à la mort, soit à un très net retard de croissance.

C’est la génération automnale qui est la plus dévastatrice puisque c’est elle qui va s’intégrer aux pousses de colza pour se nourrir.

Les dégâts de la grosse altise adultes sont très nettement identifiables : les feuilles du colza sont transpercées par de multiples petits trous.

Une attaque sévère de grosse altise et de ses larves peut aller jusqu’à la destruction d’une culture. Plus généralement, elle va entrainer des pertes de rendements importants.

Quand intervenir ?

C’est à la levée des colzas (fin août, début septembre) que ce ravageur débute sa destruction pour nutrition et c’est bien là qu’il faut se montrer le plus vigilant.

Un procédé d’observation doit être mis en place : si plus de 30 % des pieds surveillés sont touchés par des morsures de coléoptères adultes, il est primordial d’agir.

Les œufs peuvent être détecter par une observation du collet de plantes où ils sont le plus souvent déposés seuls ou par groupes.

Les solutions agricoles pour lutter contre ce ravageur ?

D’un point de vue agronomique, il est déjà capital de soigner l’implantation des cultures, en favorisant un semi précoce avec l’objectif d’atteindre une levée au 1er septembre et un stade de 3-4 feuilles au 20 septembre. Ce qui permettra de prendre de vitesse le coléoptère dans son cycle, la plante étant plus développée et moins fragilisée à l’arrivée des larves.

D’un point de vue phytosanitaire, l’utilisation de deltaméthrine s’avère efficace en l’utilisant, à dose maitrisée, au moment de la floraison. Les dernières générations d’altise d’hiver semblent plus résistantes aux pyréthrinoïdes, il est important d'être conseillé.

Attention, l’utilisation d'insecticides contre les altises ne doit être réalisée uniquement que si la culture risque d’être détruite sous l'invasion des insectes.

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Rédaction Wikiagri
Avatar_blank

Equipe de rédacteurs Wikiagri

  • Vous aimerez également
  • Home_capture_d_e_cran_2020-01-23_a__10.23.41

    Pulvé : comment se différencier par la réactivité ?

    La pulvérisation représente une prestation stratégique pour séduire ou fidéliser des agriculteurs qui sont actuellement de plus en plus nom...

  • Home_pulverisation-de-precision-miniature

    Pulvérisation de précision, pour qu'aucune goutte ne rate sa cible

    La maîtrise de la dérive a longtemps reposé sur le respect des conditions d’application, dont la vitesse du vent, et le recours à la buse ada...

  • Home_nouveaute-pulverisateur-1

    Les nouveautés de la pulvérisation 2020

    Dans le cadre de notre dossier spécial pulvérisation, voici la présentation des nouveautés en la matière. Lemken, un traîné...

  • Home_buses_pulv_

    Pulvérisateurs, les éléments essentiels à une pulvérisation de qualité

    Une circulation optimale de la bouillie, grâce à une pression constante, par exemple, est assurée par la pompe, la régulation, la filtration, la rampe, ou encore les buse...

  • Home_pulv_risateur_horsch_leeb_pt-5322

    Pulvérisateurs, quelle architecture répond le mieux aux besoins ?

    S’il peut paraître accessoire de s’attarder sur le choix d’un châssis ou d’une cuve, ces éléments présentent, en réalité, une influence importa...

  • Home_screen-pulverisateur-2

    Des conseils d'experts pour bien choisir son pulvérisateur

    Dossier pulvérisateurs 2020 : le guide expert et le diagnostic personnalisé sont en ligne. À travers ce dossier spécial, WikiAgri veut aider ses lecteurs ...

  • Home_matthieu_cob_rac

    Sous le hangar, un parc matériel au top chez le Charentais Matthieu Cobérac

    Matthieu Cobérac a fondé en 2006 l’ETA du même nom. Toujours basée à Saint-Amant-de-Nouère, non loin d’Angoulême, l’entreprise est devenue récemment...

  • Home_semoir_horsch_

    Semoirs de précision, des rendements maximisés avec des semences bien ordonnées

    Si le contrôle de la profondeur concentre toute l’attention des constructeurs, Arvalis institut du végétal planche sur un nouveau paramètre, consistant à positionn...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit