Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
4431 MembresCréer un compte

La grosse altise

Home_big_fleur_de_colza

La grosse altise – psylliodes chrysocephala – ou altise d’hiver est un coléoptère qui s’attaque aux cultures de colza et particulièrement aux cotylédons, c’est-à-dire les feuilles primaires de la graine.

A taille adulte, cet insecte un formé d’un corps bleu/noir aux reflets verts de 3 à 5 millimètres.

La larve de l’insecte est blanche et translucide avec de petites extrémités noires et peut mesurer jusqu’à huit millimètres. Elle possède trois paires de pattes bien visibles.

La grosse altise a la particularité de se déplacer la nuit pour se nourrir. C’est à ce moment qu’elle dévore les feuilles des végétaux.

Si la génération printanière est dangereuse, ce sont les larves de l’automne qui provoquent le plus de dégâts dans les rangs du colza.

Cycles du développement de la grosse altise

Les femelles de la grosse altise pondent du printemps à l’automne, une période qui peut s’étendre jusqu’au début de l’hiver puis à sa fin, dans le cas de températures supérieures à 0 degré.

Lorsqu’elles ont éclos, les larves investissent la plante, pétioles et tiges, pour se nourrir, avant de s’enfouir dans le sol pour opérer la nymphose.

Les premiers adultes du cycle apparaissent en mai et juin et viennent s’attaquer aux feuilles des végétaux de bords de parcelles. Ils ralentissent leur activité lors des pics de chaleur de l’été puis réapparaissent au moment du semi du colza pour s’en délecter.

Les types de cultures touchées

Le colza constitue la principale victime du psylliodes chrysocephala, mais le coléoptère peut également s’attaquer à différentes variétés de crucifères.

Les dégâts causés par la grosse altise

Les plus gros dégâts sont effectués par les larves qui ravagent le cœur des plants en creusant à l’intérieur des tiges et des pétioles. Les plantes ainsi dévastées sont soit vouées à la mort, soit à un très net retard de croissance.

C’est la génération automnale qui est la plus dévastatrice puisque c’est elle qui va s’intégrer aux pousses de colza pour se nourrir.

Les dégâts de la grosse altise adultes sont très nettement identifiables : les feuilles du colza sont transpercées par de multiples petits trous.

Une attaque sévère de grosse altise et de ses larves peut aller jusqu’à la destruction d’une culture. Plus généralement, elle va entrainer des pertes de rendements importants.

Quand intervenir ?

C’est à la levée des colzas (fin août, début septembre) que ce ravageur débute sa destruction pour nutrition et c’est bien là qu’il faut se montrer le plus vigilant.

Un procédé d’observation doit être mis en place : si plus de 30 % des pieds surveillés sont touchés par des morsures de coléoptères adultes, il est primordial d’agir.

Les œufs peuvent être détecter par une observation du collet de plantes où ils sont le plus souvent déposés seuls ou par groupes.

Les solutions agricoles pour lutter contre ce ravageur ?

D’un point de vue agronomique, il est déjà capital de soigner l’implantation des cultures, en favorisant un semi précoce avec l’objectif d’atteindre une levée au 1er septembre et un stade de 3-4 feuilles au 20 septembre. Ce qui permettra de prendre de vitesse le coléoptère dans son cycle, la plante étant plus développée et moins fragilisée à l’arrivée des larves.

D’un point de vue phytosanitaire, l’utilisation de deltaméthrine s’avère efficace en l’utilisant, à dose maitrisée, au moment de la floraison. Les dernières générations d’altise d’hiver semblent plus résistantes aux pyréthrinoïdes, il est important d'être conseillé.

Attention, l’utilisation d'insecticides contre les altises ne doit être réalisée uniquement que si la culture risque d’être détruite sous l'invasion des insectes.

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Rédaction Wikiagri
Avatar_blank

Equipe de rédacteurs Wikiagri

  • Vous aimerez également
  • Home_sous-le-hangar

    Sous le hangar, prime au débit de chantier chez Alexandre et Jean-Baptiste de Meulenaere

    En 2007, sur la base de leur ferme familiale de Seine-et-Marne dans la Brie, les jumeaux de Meulenaere ont entamé une belle aventure, celle de la prestation de services en a...

  • Home_moissonneuse-batteuse-1

    Moissonneuses-batteuses, les 40 bougies des Axial-Flow

    Case IH fête le 40e anniversaire des Axial-Flow, inaugurant le battage non conventionnel au moyen d’un rotor longitudinal. Un système qui a fait des émules. En 1...

  • Home_horsch_terragrip

    Indéracinable déchaumage

    Les objectifs assignés au déchaumage ne souffrent guère de remise en question. Mais la pratique mérite toujours un examen au cas par cas, à l’aune des deux famille...

  • Home_fertilisation_azot_e_bien_ajust_e

    Fertilisation azotée bien ajustée, taux de protéines amélioré

    Les blés français ne se distinguent pas toujours par l'excellence de leurs taux de protéines. Si ce taux dépend grandement de la météo, une fertilisation azotée bi...

  • Home_colza_fleurs

    Le cas des semences de colza contaminées par des OGM

    Au nom de la tolérance zéro, la détection d’une contamination de semences par des OGM a entraîné la destruction de 17000 hectares de colza. Au-delà du débat sur ...

  • Home_limace_noire_au_bord_d_un_champ_de_c_r_ales

    Limaces, tous les leviers pour une lutte efficace

    Pour empêcher les limaces de mettre à mal les jeunes cultures, les pratiques agronomiques se combinent à une protection phytosanitaire, renforcée par l’arrivée sur...

  • Home_limacapt

    Les nouvelles technologies à la rescousse de la lutte contre les limaces

    De nouveaux outils d'aide à la décision (OAD) vont faciliter le suivi des populations de limaces pour anticiper leurs dégâts et n’envisag...

  • Home_coccinelle_symbole_biocontrole

    Le biocontrôle en plein développement

    Solutions d’origine naturelle pour combattre les bio-agresseurs des cultures, les produits de biocontrôle se multiplient. Après les cultures maraîchères, l’ar...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit