Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
4140 MembresCréer un compte

La course d'obstacles des producteurs de lapins

Découvrez travaux-agri
Home_big_cuniculture__levage_de_lapins

Les quelque 800 éleveurs de l’Hexagone, second pays producteur cunicole européen avec près de 50 000 tonnes par an, sont engagés dans une course d’obstacles. À court terme, ils doivent régler une difficulté économique, le renchérissement de leur coût de production consécutif à la flambée des coûts alimentaires.

En août, l’indice Itavi du coût des matières premières dans l’aliment était au plus haut pour la première fois depuis quatre ans. Aussi réclament-ils la répercussion de leurs coûts supplémentaires sur le prix du produit final comme, du reste, l’ensemble du secteur de la volaille. Pas sûr, cependant, que leurs appels à une juste répartition de valeur au sein de la filière soient entendus, alors qu’on attend les ordonnances sur la loi sur l’Alimentation. 

À moyen terme, un autre obstacle se profile sur la route des cuniculteurs : la transformation de leur modèle de production. À vrai dire, ils l’ont installé eux-même… comme une porte vers un avenir meilleur. En 2017, le comité interprofessionnel CLIPP mettait sur pied le Pacte d’Avenir Lapin 2025 dans lequel il appelait les éleveurs à orienter leur modèle d’ateliers en cage vers une production durable, dans des logements alternatifs (cages au sol, parcs-liberté, etc…). Ils l’ont repris dans le plan de leur filière demandé par le Gouvernement, en préalable aux discussions des États généraux de l’alimentation. Leur objectif ? Passer en logements alternatifs 1 à 25 % des ateliers d’ici à 2022 et « prémiumiser » l’offre en multipliant par dix l’offre de production en label Rouge et Bio.  

Pour cela, il faudra que les éleveurs investissent au bas mot 300 000 euros par élevage. Des groupements de producteurs et l’Inra expérimentent déjà certains types de ces logements nouveaux. Mais combien d’éleveurs franchiront-ils le pas ? La plupart ont 50 ans et plus et leur carrière est derrière eux. Cependant l’orientation de la production pourrait donner des idées à de jeunes candidats à la production cunicole qui pourraient reprendre de vieux ateliers à réaménager. Il faudra aussi que les ibndustriels s’engagent dans une démarche de valorisation de cette viande et que les distributeurs entrent dans la danse, pourquoi sous la forme d’une contractualisation.

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Jourdain Franck
Thumb_avatars_h01

Découvrez agri-meteo
  • Vous aimerez également
  • Home_jp_truie_en_case_maternit_-libert_

    L'Union des groupements de producteurs de viande de Bretagne se projette dans le futur

    Pour l’Union des groupements de producteurs de viande de Bretagne (l'UGPVB représente 28 groupements bovins, porcins et pondeuses), la possibilité acc...

  • Home_calcul_prix_du_lait

    Mais comment l'interprofession laitière a-t-elle calculé le coût de revient pour 1000 litres de lait ?

    Pour rémunérer les éleveurs laitiers 2 Smic par mois, il faut payer 480 € les 1 000 litres et non pas 396 € comme veut le faire croire l’...

  • Home_vaches_salers

    Dérèglements du climat, l'élevage de bovins encaisse les chocs

    Depuis 2016, la succession de mauvaises conditions climatiques a affecté la fertilité des vaches et la production de viande bovine. Cette dernière baisse...

  • Home_boeuf_vache_cochon

    Les vaches laitières produisent plus de protéines consommables par l'homme que les porcs

    Les vaches laitières valorisent les protéines végétales des fourrages ingérés en les convertissant en protéines animales cons...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • 5 numéro papiers par an
  • Des réductions de nos partenaires
  • Des réductions aux rencontres Wikiagri
  • Du contenu exclusif
5,94€ / mois11,88€ / mois
S'abonner à Wikiagri pro