Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
5070 MembresCréer un compte

"Graines d’agriculteurs", dix jeunes agriculteurs allient innovation, talent et gastronomie

Home_big_graines_d_agriculteurs_2019

Depuis 2011, Graines d’agriculteurs est un concours qui récompense chaque année des projets innovants d’agriculteurs récemment installés. Trois lauréats sur dix finalistes viennent d’être récompensés au Space à Rennes.

Passionnés par leur métier, ils incarnent la nouvelle génération d’agriculteurs qui allient, sur leur exploitation, compétitivité, environnement et circuits courts. Les dix jeunes agriculteurs vendent une partie de leurs productions aux prix du marché et sur leur exploitation, ils fabriquent des produits alimentaires de très grande qualité commercialisés en circuits courts. Ils ont ainsi les moyens de financer leur projet d’installation et de dégager un revenu.

Ils ne sont pas affranchis de la Pac, des normes, des cours mondiaux et des accords commerciaux mais ils ont su s’en détacher. Les dix finalistes et les lauréats de l’édition 2019 du concours « graines de talents » consacrée à la thématique de la gastronomie associent tous, à leur activité de productions vendues aux prix du marché, un atelier de transformation. Ces jeunes agriculteurs ont conforté leur projet d’installation en s’appuyant sur des activités à forte valeur ajoutée. Chacun d’eux a développé son savoir-faire associé à une stratégie de commercialisation particulière.

Les trois lauréats

Franck Dumoutier, céréalier dans le Loiret et producteur de pâtes complètes. 20 tonnes de blé dur, soit 5 % de sa récolte (et l’équivalent de 3 hectares) sont transformées en pates. Franck Dumontier confie une partie des travaux des champs à un salarié embauché en CDI pour se consacrer au développement de la production de coquillettes. Depuis quelques mois, sa femme produit des flocons d’avoine et des barres de céréales. Vingt hectares de terre ont été convertis en bio pour que les flocons ne contiennent aucune trace de pesticides. Mais les ingrédients nécessaires pour fabriqués des granulats, produits localement, sont issus de l’agriculture conventionnelle. Aussi, ces granulats seront de très bonne qualité sans pour autant être labélisés « bio ».

Etienne d'Hautefeuille, céréalier (200 hectares) et producteur d'un whisky « made in Somme » et de dry gin. Outre ses productions en grandes cultures, Étienne d’Hautefeuille transforme l’orge cultivée sur la ferme en whisky.

Marion Quenton élève des chèvres et produit de la charcuterie et des plats cuisinés à base de viande de chèvre. Elle commercialise ses animaux sous forme de merguez, plats cuisinés, pâtés, saucissons, colis de viande, le tout en circuit court.

Les sept autres finalistes

La conversion à l’agriculture biologique n’est pas la clé de leur réussite. Seuls deux finalistes ont suivi cette voie. Aussi, les projets des agriculteurs redorent les blasons de l’agriculture conventionnelle décriée de toutes parts! Et la satisfaction des clients qui consomment leurs produits vaut tous les labels de la terre. Enfin, les jeunes agriculteurs ne sont pas seulement associés à leurs parents en s’installant, ils ont créé leur emploi sur l’exploitation et même ceux de nouveaux salariés.

Ophélie Le Goff transforme plus de 100 000 litres de lait en yaourts, crème, glace, beurre et fromage blanc.

Victor Renaudat produit des semences de céréales, des légumes secs, des graines de consommation et d’autres légumes et cucurbitacées. Une partie de sa production de graines de courges est commercialisée en boulangerie et l’autre partie est torréfiée.

Morgan Merle élève des poulets de Bresse, des chapons de Bresse, des pintades, des dindes de Bresse, des poulardes de Bresse et des brebis.

Rémi Janssen est à la tête d’un troupeau d’une centaine de vaches prim’holstein et leur suite. Il transforme une partie du lait produit lait en mimolette, tomme, camembert et saint-albray.

Adrien Jourdan, héliciculteur et producteur de biscuits à l’escargot.

Julie Mercier est viticultrice (6,5 hectares en appellation lussac saint-émilion et un hectare en bordeaux blanc). Elle ouvre un "bar éphémère" et des chambres d’hôtes. Elle va aussi créer une salle d’apprentissage œnologique.

Matthias Colson, producteur laitier, a transformé plus de 25 000 litres de lait en crèmes glacées, en fromage blanc ou encore en faisselle.


Ci-dessous, copie d'écran de la vidéo de présentation de Franck Dumoutier.

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 2
  • 2
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Hénin Frédéric
Avatar_blank

  • Vous aimerez également
  • 300

    TRANSPORTS ROUTIERS: GARE AUX RADARS

    Le règlement européen 167/2013/CE ne fixe plus de limite à la vitesse de circulation des tracteurs. Mais pas notre Code de la route national. Pas de coup...

  • Home_ferme_mcdonald

    La ferme zéro carbone de McDonald

    Alexandre, agriculteur dans l'Indre, visite la ferme McDonald, à vocation zéro carbone, située aux confins de la Beauce. En savoir plus : ht...

  • Home_brexit_lait

    L'après Brexit sur les marchés du lait et de la viande pour l'Union européenne

    Les vingt-sept pays de l’Union européenne font face au Brexit. La conjoncture mondiale est favorable pour réorienter les échanges commerciaux vers ...

  • Home_dynamique_agricole_banques_populaires

    La dynamique agricole toujours de mise, et récompensée

    La crise sanitaire de la Covid 19 n’a pas empêché les agriculteurs d’exceller dans leurs domaines de compétences. Voici justement les huit lau...

  • Home_commerce_international_agricole_chine

    Chef d'orchestre, la Chine mène les marchés à la baguette

    La demande mondiale de produits agricoles ne tarit pas. L'Empire du milieu a un pouvoir d'influence important sur la plupart des marchés de commodités, ...

  • Home_activite__ce_re_alie_re

    PAC 2023, des milliers de céréaliers évincés par le Plan stratégique national ?

    Plus d’écologie pour gagner moins, c’est ce que redoute une grande majorité de céréaliers s’ils souscrivent à l’arc...

  • Home_ble__et_farine

    Malt d'orges et farine de blé, des commodités lanceuses d'alertes

    Les échanges commerciaux de malt d’orges et de farine de blé sont d’excellents indicateurs économiques et conjoncturels. Même si le fon...

  • Home_mate_riel_agricole_re_colte_pois

    Plan protéines, les agroéquipements subventionnés pour produire plus d'oléoprotéag...

    Par décision le 28 avril dernier, le gouvernement a débloqué une nouvelle enveloppe de 20 millions d'euros pour aider les agriculteurs à acqu&...

  • Home_capture

    Les marchés sous les ordres de la météo

    La météo est souvent au coeur des préoccupations dans le monde agricole. Ce printemps 2021, c'est la météo mondiale qui est scrut&eacut...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit