Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
4433 MembresCréer un compte

Des cabanes pour développer l'accueil des randonneurs chez les agriculteurs

Home_big_cabanes_accueil_touriste_agriculture_3

Un Vendéen lance son entreprise de construction de cabanes pour accueillir des randonneurs chez des agriculteurs. L’idée consiste à leur apporter un complément de revenus, tout en favorisant l’économie touristique sur leur territoire.

Des cabanes de 8 mètres carrés en bois sur un châssis galvanisé sans fondations, livrées avec trois couchages, une table, un éclairage Led au plafond et trois prises électriques. Yves Poullain en a rêvé. Son projet est désormais réalisé. Voilà quelques mois ce Vendéen inventif a lancé son entreprise de construction de ces petits abris qui s’adressent aux opérateurs publics ou privés, mais en particulier aux agriculteurs. L’idée est d’accueillir des randonneurs qui se déplacent à pied, à vélo, à cheval ou en canoé et qui veulent faire une halte pour une nuit.

« J’ai constaté qu’il n’y a rien le long des sentiers de randonnée »

Mais Yves Poullain n’a pas réfléchi à ce concept tout à fait par hasard. Dans l’esprit de celui qui fut technicien agricole pendant les 35 dernières années, il s’agit de combler une offre d’hébergement très souvent non pourvue. « Je fais beaucoup de vélo. Grâce à cela, j’ai visualisé le nombre de corps de fermes situés le long des sentiers de randonnées où il n’y a rien. Pas une seule possibilité de s’arrêter pour se reposer ! C’est manifestement un manque et donc, le territoire ne profite pas de la manne financière que représente les randonneurs. C’est quand même dommage. Pour moi, tout est parti de ce constat. »

C’est donc parce que quantité d’éleveurs et de céréaliers sont particulièrement bien placés, car positionnés sur des parcours de randonneurs, que cet inventeur a décidé de prendre toute sa part sur ce marché encore insuffisamment exploité des cabanes d’hébergement à la nuitée. Et puis il faut dire que l’ensemble constitue un beau potentiel économique. Car on le sait, les touristes dépensent. Ils dépensent même beaucoup. En 2017, selon une étude réalisée par le magazine Vélos et territoires, leurs déplacements ont représenté entre 17 et 42 000 € de retombées par an et par kilomètre, dont une moyenne de dépenses 73,50 € pour des itinérants.

Un complément de revenus pour les agriculteurs

Ceux-ci sont même les plus dépensiers sur un territoire. Une bonne idée donc que de concevoir ces cabanes, qui d’ailleurs ne nécessitent aucun permis de construire et qui disposent toutes d’une serrure à codes. Ainsi à leur arrivée, les visiteurs d’un jour pénètrent à l’intérieur, sans l’astreinte d’une présence pour leurs hôtes. En fait cela s’apparente à un gîte d’étape, mais sans douche ni toilettes et il convient aussi pour l’agriculteur d’assurer un branchement électrique. Il peut trouver dans ces cabanes un complément d’activité. Une réalité qui devrait être décuplée pour celles et ceux qui pratiquent la vente directe de leurs produits.

Construites tout près d'Ancenis (Loire-Atlantique) par des salariés en insertion, ces maisonnettes doivent donner aux agriculteurs l’opportunité de participer à l’économie de leur environnement immédiat. « Je suis vraiment dans une démarche locale, sociale, durable et écologique », se réjouit encore Yves Poullain. « Surtout que les agriculteurs ont très souvent du terrain et qu’ils peuvent déplacer ces cabanes très facilement. Avec un chargeur télescopique, ils savent maîtriser la logistique. »


En savoir plus : https://www.hellocabanes.com (site internet de Hello Cabanes).


Ci-dessous, les cabanes qu’Yves Poullain propose d’installer chez les agriculteurs pour accueillir des randonneurs. On le voit ici, elles sont facilement déplaçables.

Réagissez à l'article en un clic

  • 5
  • 8
  • 35
  • 3
  • 0
  • 3
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Morineau-Cooks Christophe
Thumb_cmc

Journaliste professionnel depuis 25 ans. Toulousain, reporter dans de grands quotidiens régionaux du nord de la Loire et la radio. Aujourd'hui de retour à To...

  • Vous aimerez également
  • Home_groupe_suivi_loi_egalim_s_nat

    Pourquoi le Sénat veut amender la loi Egalim sans attendre

    "Il y a urgence", "il faut faire vite", "on ne peut pas attendre deux ans comme cela était prévu"... Les sénateurs qui ont ...

  • Home__lections_msa_2020

    Elections MSA 2020, "chaque délégué sera l'échelon local de la démocratie mutualiste"

    Les élections des délégués locaux des caisses MSA se dérouleront du 20 au 31 janvier 2020. Il est encore temps de poser sa candidature pour...

  • Home_gis_bv

    Les biotechnologies végétales, piliers de la transition agro-écologique de l'agriculture française

    L’Inra, les instituts techniques et des entreprises partenaires ont présenté les principaux résultats des programmes d’investissement d&rsquo...

  • Home_recherche_plantes_biotechnologies

    Biotechnologies végétales, faut-il revoir la réglementation européenne sur les OGM ?

    L'Association française des biotechnologies végétales (AFBV) veut catégoriser chaque plante éditée en fonction des modifications...

  • Home_tout_est_possible_the_biggest_little_farm

    "Tout est possible", l'autre film agricole de la rentrée sur le grand écran

    John et Sally ont transformé leur coin de désert en ferme modèle. Elle allie biodiversité et rentabilité. En faisant de leur aventure un fi...

  • Home_carburant_betteraves_e85

    Pour rouler sans polluer, les consommateurs optent pour le bioéthanol

    Les constructeurs d’automobiles boostent les consommateurs à acheter une voiture électrique, mais ces derniers penchent pour les modèles flex-fuel ...

  • Home_ferme_verticale_japon_lampes_led_toshiba

    Huit cents fermes maraichères verticales en exploitation ou en cours de construction dans le monde

    Au Japon, 400 fermes maraîchères verticales produisent des millions de légumes chaque année dans des tours d’une dizaine d’étage...

  • Home_mjolk_la_guerre_du_lait

    "Mjolk, la guerre du lait", en Islande des éleveurs se soulèvent contre leur coopérative laitière

    Les coopératives ont été créées par les agriculteurs pour s’organiser mais parfois, leur fonctionnement leur échappe. En Islan...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit