Photo MB

Nouveautés ensileuse et matériel de récolte

New Holland : un pick-up mis à jour

À l’image des dernières CR, les FR profitent non seulement d’un design rafraichi, et pourront bénéficier d’une nouvelle version du pick-up UltraFeed. Équipé d’une transmission par courroie, le ramasseur à herbe UltraFeed est disponible en plusieurs largeurs de coupe (3, 3,5 et 4 m). Un pare-vent monobloc doté d’un grand rouleau effectue une pré-compression des andains pour régulariser l’alimentation des cultures légères et éviter l’effet bulldozer dans les andains denses. Doté d’un débattement de 160 cm, il permet de s’adapter à tous les types de récolte et offre un large accès au ramasseur si nécessaire. Grâce à un treillis transparent, l’opérateur dispose d’une bonne visibilité sur le flux de récolte dans le ramasseur. Il profite de phares LED, d’une nouvelle disposition des garants et d’une boîte de vitesses plus compacte du rouleau permettant d’augmenter de 25 % sa vitesse de rotation, si nécessaire, afin de répondre à la hausse de capacité du ramasseur. Le graissage automatique est proposé en option.

Photo New Holland
Photo New Holland

Roc : un rouleau tasse-andain pour les andaineurs à tapis

Avec sa nouvelle génération d’andaineurs à tapis, Roc propose une solution pour les fourrages courts.  Particularité des nouveaux modèles « RS » sortis de l’usine de Rimini en Italie face aux modèles RT déjà commercialisés par le spécialiste italien, passé en 2021 sous le giron du Japonais Kubota, c’est l’adoption d’un rouleau d’amenage ou tasse-andain positionné devant le pick-up et dont la suspension et la position sont ajustées hydrauliquement. Cet accessoire permet au pick-up muni de cames et de garants en plastique de mieux saisir les fourrages courts et ainsi d’homogénéiser le flux de fourrage sur le tapis, doté de barrettes en crêtes de coq. Avec un tel équipement, l’andain s’en trouve ainsi plus homogène. Un filet les recouvre pour limiter les pertes de fourrage à haute vitesse.

Photo Roc
Photo Roc

Kuhn : un pick-up aérateur pour l’andaineur GA 8131

Originalité de ce nouvel andaineur double rotor à andain central, d’une largeur de 8 m, un pick-up aérateur breveté est situé en amont des deux rotors. D’une largeur de 1,80 m, celui-ci soulève et aère le fourrage présent sur la zone centrale qui n’est pas râtelée ou suffisamment bien râtelée avec un andaineur « traditionnel ». Le séchage est alors optimisé et la qualité du fourrage augmentée. L’utilisation reste simple avec une levée et descente automatique du pick-up lors des manœuvres en bout de champ. Le déflecteur permet de créer un andain régulier. Les réglages tels que la vitesse de rotation du pick-up ou la position du déflecteur permettent d’adapter le ramassage au type de culture. Ainsi, les risques de pertes de feuilles, notamment des fourrages verts ou secs, mais fragiles comme la luzerne, sont supprimés et le débit de chantier reste constant. Le suivi de terrain est garanti avec les grandes amplitudes de déplacement vertical et angulaire du pick-up. 

Photo MB
Photo MB

Claas : une nouvelle faucheuse pour les Pros

Conçue pour les professionnels, entrepreneurs et industriels en quête de débit et de polyvalence, notamment pour la récolte de biomasse dense et de luzerne, la nouvelle combinaison de fauche Disco 9700 RC Auto Swather partage de nombreux équipements avec la Disco 9700 Business, à commencer par son lamier Max Cut. Ses bras, à écartement variable, modulent la largeur de travail en continu de 8,8 à 9,5 m, tandis que le regroupeur d’andains Auto Swather avec tapis convoyeurs de 1,1 m renforcés au Kevlar, peuvent être basculés individuellement ou simultanément. Cette machine profite de conditionneurs à rouleaux polyuréthane à mouvement contraire couplés de série à un double système d’entraînement. Le repliage automatique des bras limite la hauteur au transport à moins de 4 m. La sécurité anti-collision non-stop hydraulique avec axes pivotants inclinés permet aux bras d’éviter les obstacles en s’esquivant vers l’arrière et vers le haut. On note que cette machine accepte jusqu’à 500 chevaux, mais n’a besoin que d’un régime de prise de force de 850 tr/min, au profit de la consommation de carburant. Côté suspension, l’Active Float contrôle automatiquement les dévers et surveille en permanence la pression au sol pour une pression d’appui optimale. Des patins « coupe haute » sont proposés en option.

Photo MB
Photo MB

Les Cargos désormais vendues par Fliegl

Fliegl a relancé la gamme de remorques à ensilage Cargos développées à l’origine par Claas. En fait, au-delà des nouvelles couleurs (le vert étant celui de Fliegl et non de Claas), la modification significative est une nouvelle paroi avant mobile qui augmente la capacité standard de 3 m³. Cela se traduit par 6 m cubes supplémentaires lorsque la charge est compressée. Il existe également une alternative plus grande de 2,3 m au pick-up Claas de 2 m, qui alimente la récolte via un banc de coupe de 40 couteaux. Désormais produite au sein d’une chaîne de fabrication située à Kirchdorf, chez Fliegl, la gamme Cargos comprend quatre modèles série 8000 (8300, 8400, 8500 en tandem et 8500 tridem) de 30 à 88 m³ DIN compressé et trois modèles série 9000 (9500 en tandem et tridem et 9600 tridem) de 44 et 100 m³ DIN compressé. Notons qu’il existe aussi trois remorques à ensilage HTW 740, HTW 750 et HTW 760 de 36,5 à 59,5 m³ DIN, mais pour qui le marché est plus limité en France.

Photo Fliegl
Photo Fliegl

MacDon : l’alternative économique aux automotrices

Les coupes andaineuses D1 de MacDon peuvent désormais se monter sur un tracteur standard, que ce soit à l’avant comme à l’arrière s’il est doté d’un poste inversé. L’interface TM100 sert effectivement d’intermédiaire entre votre tracteur et la barre de coupe. Une solution idéale et surtout une alternative économique pour ceux qui n’ont pas assez de surface de cultures biologiques, porte-graines ou autres productions particulières pour investir dans une andaineuse automotrice, l’autre grande spécialité du fabricant canadien. Et s’il vous prend l’envie d’investir ultérieurement, MacDon n’aura plus qu’à reprendre votre interface et monter votre coupe D1 (4,6 – 6,1 ou 7,6 m) déjà en votre possession à réception de cet automoteur de récolte.

La TM100 s’inspire du plastron des automotrices et offre une suspension flottante mécanique, par ressorts. Elle soutient jusqu’à 97 % du poids de la coupe, lui permettant de suivre de manière autonome les irrégularités du sol sans pousser ou avaler de terre, alors que le relevage du tracteur et le cadre-support restent fixes. L’entraînement des tapis convoyeurs et du lamier se font via un groupe hydraulique repris des coupes de moissonneuses FM200. Le système ayant sa propre réserve d’huile dans le châssis.

Photo MacDon
Photo MacDon
Photo MB
Photo MB

Krone élargit ses faucheuses EasyCut

Associées à une faucheuse frontale 4 m EasyCut F 400 CV Fold, les deux nouvelles EasyCut B 880 CV/CR (Collect) à réglage mécanique de la largeur de travail de 8,52 m ou 8,72 m et ECB 1050 CV (Collect), peuvent atteindre 8,8 et 10,45 m de largeur grâce à un réglage hydraulique. Elles sont équipées en standard de conditionneurs à fléaux en V ou à rouleaux, et profitent de plusieurs solutions de convoyage en option, dont l’une est exclusive à la marque. Il s’agit d’une vis sans fin de 45 cm de diamètre avec volets de répartition, adaptés aux gros volumes de fourrage. Ils sont offerts en alternative aux tapis regroupeurs entraînés hydrauliquement, dont la largeur de l’andain est adaptée en cabine. La suspension est hydropneumatique et se règle en cabine. Elle est alliée au système de parallélogramme breveté DuoGrip qui assure un bon suivi du sol du lamier EasyCut, même dans des conditions de terrain hétérogènes.

Photo MB
Photo MB

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article Précédent
Article Suivant