Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
5351 MembresCréer un compte

Bio, une consommation trop forte par rapport à la production fragilise la souveraineté alimentaire en France

Home_big_importations_bio

La filière bio grève l'excédent commercial agricole et agroalimentaire français de 750 millions d'euros ! Les chiffres du commerce extérieur agroalimentaires français révèlent les comportements contradictoires des Français, adeptes du bio. Ils défendent majoritairement l’agriculture paysanne. Mais affamés de produits bio, ils n’hésitent pas à remplir leurs paniers de denrées importées !

Les excédents commerciaux annuels de produits agricoles et agroalimentaires de 10 milliards d’euros font partie du passé. En 2017, le solde du commercial français n’était que 5,6 milliards d’euros tiré entre autres par un déficit de produits agricoles de 537 millions d’euros. Les ventes de céréales étaient excédentaires mais les fruits et légumes affichent à eux seuls des déficits records : respectivement 2,8 milliards d’euros et 640 millions d’euros.

La filière bio explique en particulier ces mauvais chiffres. Comme pour l’agriculture conventionnelle, l’offre ne pourvoit pas la demande nationale. La production bio ne couvre que 71 % de la demande nationale.

Tous produits confondus, la filière bio accusait en 2016 (derniers chiffres connus), un déficit de près de 750 millions d’euros alors que l’excédent commercial agroalimentaire français, de 6 milliards d’euros, n’était guère plus élevé qu’en 2017. Et tout cela, à rapprocher également des définitions du bio, qui ne correspondent pas aux mêmes exigences de production dans tous les pays. Autrement dit, la consommation de produits bio, à forte valeur ajoutée, fragilise la souveraineté alimentaire de la France. Alors que dans le même temps notre pays peine à préserver ses parts de marchés de produits conventionnels à l’export.

La France a importé 360 millions d’euros de fruits et de légumes bio, selon l’Agence bio, tandis que ses exportations étaient de 53 millions d’euros. Les taux d’approvisionnement du marché français n’excédaient pas 57 % pour les fruits et 25 % pour les légumes. Et depuis, la situation ne s’est pas arrangée. Comme le marché a horreur du vide, les importations comblent systématiquement le déficit de l’offre.

L’épicerie salée et sucrée est aussi déficitaire. Mais les échanges commerciaux de produits laitiers et de viande portent sur de faibles volumes et sont équilibrés. La production française est essentiellement destinée à la consommation nationale.

Seul le secteur des vins dégage un excédent significatif de 250 millions d’euros avec des importations quasi nulles.


L'illustration ci-dessous est issue de Fotolia, lien direct : https://fr.fotolia.com/id/36222249.

Réagissez à l'article en un clic

  • 1
  • 2
  • 0
  • 0
  • 2
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Hénin Frédéric
Avatar_blank

  • Vous aimerez également
  • Home_adobestock_454599128

    L’agri-voltaïsme, l'autre stratégie pour produire de l'électricité photovoltaÏque

    L’agrivoltaïsme combine, comme l’agroforesterie, production agricole (élevage, fruits, céréales) et production d’énergie re...

  • Home_ukraine_c_r_ales

    En Ukraine, pas une culture épargnée par le confit qui oppose le pays à la Russie

    L’UAC livre ses prévisions de production de céréales et d’oléagineux de l’été prochain. Le conflit en l’Ukra...

  • Home_rwanda_salon_de_l_agriculture

    Le Rwanda a choisi le Salon de l'agriculture pour promouvoir ses produits agricoles

    Pour la première fois de son histoire, le Rwanda tient un stand au Salon de l'agriculture. Objectif : promouvoir à l'export certains de ses produits (ca...

  • Home_eolienne_panneaux

    Pour rendre l’économie française neutre en carbone en 2050, pourquoi l’agriculture...

    Au cours des trente prochaines années, la production d’électricité française devra augmenter d’au moins 35 %. Une grande partie de cet...

  • Home_pulv_risateur

    Contrôle des pulvérisateurs : où est situé l’organisme agréé proche de votre explo...

    Contrôles puvérisateur: il y a forcément un organisme près ce chez vous. (@Khaligo) La société UTAC a rendu public la liste des o...

  • Home_jcb_-_620_x_260

    JCB se lance dans l’industrialisation d’un moteur à hydrogène innovant et performant

    JCB investit 100 millions de livres sterling dans un projet destiné à produire des moteurs à hydrogène performants. JCB vise la fin 2022 pour ...

  • Home_mo

    La matière organique du sol : à quoi ça sert ?

    Les principales caractéristiques du sol Elles sont de 3 « natures » : Physique : texture, aéré et capable de reten...

  • Home_adobestock_120500634_preview

    Productions mondiales d'oléo-protéagineux, le soja et le tournesol à la rescousse ...

    Champ de soja au Brésil (Par OMarino)   384 Mt de soja et 57 Mt de tournesol seraient produites dans le monde en 2021-2022, soit 26 Mt de plus que la...

  • Home_vers_de_terre

    Quel est vraiment l'importance de vers de terre dans le sol ?

    « Les vers de terre sont les intestins de la terre » Aristote La présence de vers de terre c’est la clef d’un sol vivant, comment...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit