Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
4433 MembresCréer un compte

Un maraicher suspend sa production à cause d'un désherbant qui pollue son puits

Home_big_maraicher_victime_desherbant_x_600

Depuis le mois de juillet dernier un maraîcher de Valence d’Agen, en Tarn-et-Garonne, vit un enfer. Il a suspendu toute sa production, car son puits d’arrosage est pollué. L’homme a porté plainte, mais l’enquête piétine.

C’est une bien douloureuse affaire à laquelle est confronté Jean-Marc Géniès. L’été dernier, il a interrompu toute sa production légumière. Car ce maraîcher de Valence d’Agen, dans le Tarn-et-Garonne, s’est aperçu que son puits d’arrosage était pollué.

« Un taux de pollution inédit pour nous »

Alors il a appliqué le principe de précaution. « De moi-même, j’ai tout arrêté parce que j’étais inquiet ! Peu à peu, mes céleris rave sont devenus jaunes, les betteraves étaient très rugueuses au lieu d’être lisses et les tomates avaient des tâches marron. Les choux, eux, ne poussaient carrément plus. De toute façon, plus j’arrosais et plus tout disparaissait ! »

Alors l’homme dont l’exploitation est située à quelques encablures de la centrale nucléaire de Golfech, interroge ses fournisseurs d’engrais et de plants. Histoire de savoir si une bactérie n’a pas été détectée ou si la salinité de son sol n’est pas trop élevée. Il fait même intervenir un huissier qui constate l’état de sa terre et de sa production. Et puis, avec ses propres deniers encore, il fait réaliser un prélèvement dans son puits par le laboratoire LPL Pyrénées-Landes. Une structure située à Pau (Pyrénées-Atlantiques) spécialisée dans le contrôle de la qualité de l’eau.

C’est alors que le pot-aux-roses est découvert. Puisque la limite de potabilité de l’eau du puits est dépassée de 65 % à cause d’un taux très élevé de métolachlore, un désherbant. Ce que confirme Michel Zugarramundi, du laboratoire LPL. « C’était en effet très important. A notre niveau, c’est même un taux que nous n’avions jamais vu. Mais comme d’autres produits, celui-là, on le trouve souvent dans l’eau des rivières. Il peut s’infiltrer dans le sol et ruisseler un peu partout. »

« J’ai appelé au secours, personne n’est venu »

De fait deux plaintes sont déposées, auprès du procureur de la République de Montauban, par l’association France Nature Environnement et par Jean-Marc Géniès lui-même. Lequel répète à l’envi avoir frappé à toutes les portes des institutions et autorités, pour être aidé, en vain.

« J’ai appelé au secours, mais personne n’est venu. Donc j’ai bien été obligé de tout faire moi-même pendant des mois ! En même temps, je continue de payer mes charges et les cotisations de mes trois salariés. »

En parallèle d’un prélèvement effectué tout récemment par la police de l’eau à la DDT (direction départementale des territoires) Jean-Marc Géniès, qui estime être victime d’un acte de malveillance, évoquant une jalousie sur le marché entre producteurs et revendeurs, a lui aussi fait réaliser, au début du mois de mars, une deuxième analyse. Laquelle a révélé que le taux de potabilité est même supérieur désormais de 100 % à la normale. Une vraie surprise, si l’on sait que le puits avait été protégé entre-temps par un cadenas.

Le procureur ne confirme pas la malveillance

« Nous, on se demande si des personnes ou des animaux boivent cette eau, si la nappe n’est pas polluée elle aussi et si nous ne sommes pas face à un problème sanitaire ! » s’interroge Christian de Bortoli, membre du comité de soutien qui s’est créé voilà moins d’un mois.

Un comité qui s’est transformé en association avec l’espoir d’avoir accès au dossier judiciaire. Ses membres informent les visiteurs et chalands du marché des producteurs de Valence d’Agen et ont déjà recueilli 200 signatures de la population. Car c’est là en effet que Jean-Marc Géniès vendait chaque semaine la totalité de sa production.

Pendant ce temps, le parquet de Montauban admet que l’enquête n’avance pas. La vice-procureure Véronique Benlafquih ne dit pas autre chose. « Dans cette affaire, on peut vraiment tout imaginer, les hypothèses sont multiples. Les investigations vont encore continuer pour se clôturer sans doute assez rapidement. L’enquête a été faite avec sérieux et en engageant de gros moyens, y compris financiers. A ce stade, nous ne savons pas qui est à l’origine de cette pollution, comment et pourquoi. Mais rien ne permet d’étayer la thèse d’une malveillance. »

« Quand je vois ces serres vides, j’en suis malade... »

Et la vice-procureure de se montrer pessimiste quant à la résolution de cette énigme. Si le métolachlore est interdit dans l’Union européenne depuis 1991, elle souligne que la molécule retrouvée dans le puits est, elle, autorisée.

Très affecté par cette histoire, Jean-Marc Géniès, qui a trouvé un poste de salarié chez un ami pépiniériste, s’apprête à se séparer de son matériel agricole. Mais il ignore si, un jour, il pourra redevenir maraîcher sur son exploitation. « Pour l’instant, quand je vois ces serres vides, j’en suis malade... »
 

Ci-dessous, Jean-Marc Géniès : « J’ai appelé au secours, mais personne n’est venu ! »

Sur le marché de Valence d’Agen, un comité de soutien s’est créé.

Réagissez à l'article en un clic

  • 2
  • 0
  • 3
  • 0
  • 12
  • 18
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Morineau-Cooks Christophe
Thumb_cmc

Journaliste professionnel depuis 25 ans. Toulousain, reporter dans de grands quotidiens régionaux du nord de la Loire et la radio. Aujourd'hui de retour à To...

  • Vous aimerez également
  • Home_tribunal_grande_instance_saintes_x_300

    Premier procès de l'agribashing, l'agresseur condamné !

    [Exclusif] Ce vendredi 27 septembre 2019, au tribunal de grande instance de Saintes (Charente-Maritime), se tenait l'un des tout premiers procès de notre histoire ...

  • Home_agribashing_accueil_ferme_x_300

    Menacés en octobre 2018, des agriculteurs ouvrent leurs portes à leurs voisins

    Comment tenter de retourner une opinion faite d’a priori défavorables, lesquels ont été jusqu’à mener à des menaces de mort&nbs...

  • Home_agribashing_charentemaritime__michel_cambon_

    Il agresse un agriculteur pendant que son épouse filme

    En Charente-Maritime, sur la commune de Champdolent, un agriculteur a été attaqué sans dialogue préalable par le voisin d'une parcelle dont il...

  • Home_viande_artificielle

    Un mouvement d'initiative citoyenne s'oppose à la viande artificielle

    Un groupe de citoyens parisiens monte un mouvement pour dénoncer l'arrivée en France de la viande artificielle, censée remplacer la viande issue des ...

  • Home_au_nom_de_la_terre_600_

    Au nom de la terre, une saga familiale pour attirer les cinéphiles vers le monde paysan

    Et si le cinéma proposait (enfin) un film précis et documenté sur la réalité du quotidien du monde paysan ? A travers une saga familia...

  • Home_balance_ton_post_hanouna_schiappa_maurin

    Pourquoi Patrick Maurin n'ira pas à l'émission de Cyril Hanouna et Marlène Schiappa sur le grand débat national

    Sur C8 ce vendredi à 22h30, la secrétaire d'Etat Marlène Schiappa doit coanimer avec Cyril Hanouna l'émission Balance ton post dédi...

  • Home_jean_lassalle_sia_2018

    Exclusif, ce que Jean Lassalle pense du film qui sort sur lui le 23 janvier au cinéma

    Ce mercredi 23 janvier 2019 sort au cinéma Un berger et deux perchés à l'Elysée ?, qui retrace la candidature de Jean Lassalle aux derni&egrav...

  • Home_culture_de_sorgho

    Sorgho, de possibles développements pour la nutrition animale en France ?

    Suite à l’article que nous avons publié dans WikiAgri au sujet de la baisse des cours du porc en 2018, un semencier nous a contacté via Twitter. Fr...

  • 1Commentaire
  • #1

    Sans remettre en cause le fond de cette triste affaire, j'aimerais comprendre ce qui m'apparaît incohérent dans cet article:

    • Il est d'abord trouvé du métolachlore , puis d'après le Procureur "Si le métolachlore est interdit dans l’Union européenne depuis 1991, elle souligne que la molécule retrouvée dans le puits est, elle, autorisée." Je suppose donc qu'il s'agit de S-métolachlore?
    • " je continue de payer mes charges et les cotisations de mes trois salariés." Et les salaires des trois salariés?

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit