Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
4228 MembresCréer un compte

Un accord mondial majeur sur le foncier agricole

Home_big_reformefonci_re-afrique2

Ce 11 mai 2012 à Rome, le Comité de sécurité alimentaire mondiale a approuvé des directives mondiales visant à aider les gouvernements à protéger les droits de propriété ou d'accès des peuples aux terres, forêts et pêches. Il s'agit d'une grande première, de textes pouvant servir de référence dans tous les pays, notamment donc pour le foncier agricole.

Les directives adoptées en la circontances ont plusieurs vocations : la reconnaissance et la protection de droits d'accès aux terres ; l'énoncé des meilleures pratiques pour l'enregistrement et le transfert de ces droits ; veiller à ce que les systèmes administratifs de ces droits soient accessibles ; la gestion des expropriations et la restitution des terres aux communautés évincées par le passé ; les droits des communautés autochtones ; garantir la responsabilité et la transparence des investissements dans les terres agricoles ; des mécanismes de résolution des conflits liés aux droits fonciers ; la gestion de l'empiètement des villes sur les zones rurales.

Une étape majeure en faveur du droit du sol

Pour l'agriculteur français, cela ne représente pas grand-chose, puisque des règles existent déjà. En revanche, il s'agit d'un progrès considérable sur d'autres continents, comme l'Asie et surtout l'Afrique. Le droit du sol n'est ainsi pas reconnu partout.

Ce cadre mondial a principalement vocation à servir ensuite de cadre à chaque pays pour étoffer son arsenal juridique interne et donc reconnaître, sous une forme ou une autre, le droit du sol.

Une protection pour le paysan

A l'origine de ce texte, la FAO (organisation pour l'agriculture et l'alimentation des Nations-Unies) se félicite qu'il ait été approuvé et considère qu'il s'agit là d'une avancée majeure. Désormais, elle s'engage à porter la bonne parole Etat par Etat, dans l'esprit de donner au monde paysan la protection qu'il mérite dans l'exercice de son activité.

En savoir plus : http://www.fao.org/news/story/fr/item/142613/icode (les explications de la FAO).

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Jeandey Antoine
Thumb_aj

Journaliste professionnel depuis 1987. Collaborations multiples et variées dans la presse agricole. J'ai été rédacteur en chef de JA Mag (mensuel du syndicat...

  • Vous aimerez également
  • Home_agriculture_urbaine_insertion_2

    Quand l'agriculture urbaine devient un levier pour l'insertion

    Le développement de l’agriculture urbaine offre des oportunités que l’on n’aurait pas soupçonnées. Et si la main-d’oeuvre ...

  • Home_gousses_et_graines_de_soja

    "Soja de France" représentera la moitié de la production intérieure d'ici 2025-2030

    Terres Univia booste la relance de la culture de soja en certifiant "soja de France" la moitié de la production française d’ici 2025-2030. L&rsq...

  • Home_port_c_r_alier_mer_noire

    Pays-Bas, Belgique et Algérie, la concentration des exportations françaises de blé inquiète

    Notre pays profite marginalement de l’accroissement mondial des échanges commerciaux de céréales entre les cinq continents. Les pays du bassin de l...

  • Home_c_r_ales_paysage_argentine

    Marchés mondiaux des céréales, le retour en fanfare de l'Argentine

    Récolté au début de l’été austral, le blé est une manne financière aussi bien pour les céréaliers argenti...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • 5 numéro papiers par an
  • Des réductions de nos partenaires
  • Des réductions aux rencontres Wikiagri
  • Du contenu exclusif
5,94€ / mois11,88€ / mois
S'abonner à Wikiagri pro