Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
5072 MembresCréer un compte

Tilly Sabco, du poulet surgelé au poulet aux algues

Home_big_poules

Placé en liquidation judiciaire fin septembre avec poursuite d’activité pendant deux mois, l’industriel breton du poulet export Tilly Sabco (Guerlesquin, Finistère) vient d’être repris par un trio : un négociant anglais, MS Foods, spécialisé dans la vente de poulets halal frais et surgelés, un industriel des algues via sa filiale Breizh Algaé Invest et la chambre de commerce et d’industrie de Morlaix.

Les 202 salariés repris de la précédente société (elle comptait 326 personnes) sourient. Tout comme les 200 éleveurs fournisseurs de vif de la société, désormais appelée Tilly Sabco Bretagne.

Seulement, tout reste à faire. Le modèle économique du trio d’investisseurs choisi par le tribunal de commerce de Brest est entièrement nouveau. Fini, l’abattage de poulets vendus entiers et surgelés hors d’Europe avec des restitutions à l’exportation. Le système a fonctionné pendant pendant plus de trente ans, mais n’a pas résisté à la mise à zéro du mécanisme, en juillet 2013. Place à la production de poulets halal et de poulets produits sans antibiotiques avec des molécules d’algues incorporées dans l’aliment des volailles, destinés à la restauration hors domicile, en frais ou en surgelés.

Tilly Sabco Bretagne va rapidement injecter 2,5 millions d’euros pour convertir en frais une des deux lignes d’abattage jusqu’à présent consacrée au surgelé. Puis les salariés reprendront progressivement leur poste, le temps que les éleveurs remettent en production.

Conduire un élevage sans antibiotiques n’est en rien infranchissable. Cela réclame cependant une technicité et une vigilance accrues. Il faut également convaincre un ou des industriels de la nutrition animale d’incorporer des algues dans leur formulation. Et expliquer aux partenaires « santé » de la filière, autrement dit les vétérinaires, qu’ils n’auront plus d’antibiotiques à vendre chez ces éleveurs, mais du conseil.

Bref, derrière les annonces (250 000 poulets/semaine en année 1 avec 40 millions d’euros de chiffre d’affaires, 800 000 poulets/semaine et 100 millions d’euros d’ici trois à cinq ans), il y a encore du travail...  

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Jourdain Franck
Thumb_avatars_h01

  • Vous aimerez également
  • Home__levage_ovin_transhumance

    Les élevages ovins lancés dans la durabilité environnementale et économique

    En France, l’étude Durabilité des exploitations en élevage ovin (DEO) lancé en mars 2020 par l’Institut de l’élevage (Ide...

  • Home_mouton___vache_

    Viande, en France le déconfinement épargne les filières ovine et bovine

    Depuis le déconfinement, les Français continuent à privilégier la viande française de mouton et de bœuf alors que les importations se...

  • Home_prix_du_lait_2020

    Lait en Europe, la crise sanitaire aggrave les écarts de prix entre pays producteurs

    Le marché intérieur de l’Union européenne est certes un marché unique mais les prix payés aux agriculteurs peuvent être forteme...

  • Home_ok__leveur

    Okeleveur.com, le "compagnon de route des éleveurs"

    L’Institut de l’élevage et les chambres d’agriculture ont créé sur internet un moteur de recherche pour les éleveurs. Les sept f...

  • Home_capture_d__cran_phenix

    Les éleveurs peuvent profiter de la valorisation des déchets alimentaires

    Le saviez-vous ? Les éleveurs ont la possibilité de participer à la lutte contre le gaspillage alimentaire tout en profitant de ce que l'on appelle l...

  • Home_porcs__franckjourdain_

    Cochon de Bretagne, les éleveurs prennent en charge leur montée en gamme

    Marque d’éleveurs née en Bretagne il y a vingt ans, Cochon de Bretagne monte en gamme et propose désormais au marché une offre pouvant &ecir...

  • Home_vaches_viande_bovine

    Les producteurs de bovins viande en grande difficulté sont majoritaires dans le Gr...

    Hausse des charges, les exploitations en bovins viande sont plus résistantes dans les bassins allaitants que dans le Grand Ouest. La proportion d’éleveurs...

  • Home_vaches_laiti_res

    Filière laitière, les deux années de sécheresse freinent le redressement des explo...

    D’après une étude de l’Institut de l’élevage, il ne suffit pas que le prix du lait augmente pour que la situation financière des...

  • Home_cochon_cadenas_demeter

    Face aux intrusions dans les élevages, l'Etat crée Demeter

    Elle s’appelle Demeter pour "cellule nationale de suivi des atteintes au monde agricole". Constituée par le ministère de l’Intérieu...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit