Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
5479 MembresCréer un compte

MOTEUR : Nouveautés ensileuses

Home_big_image7

Fendt Katana 850, la nouvelle ensileuse de grosse puissance


Avec la Katana 850, Fendt propose pour la saison prochaine une machine de 847 chevaux animée par un moteur 6 cylindres Liebherr Stage V de 18 litres, (avec SCR, mais sans filtre à particules ni EGR), qui abaisse son régime en mode éco automatiquement pour économiser du carburant. En option, sur les deux modèles de Katana 650 et 850, le ventilateur inversable fait varier l’inclinaison de ses pales en fonction des besoins, pour améliorer le refroidissement. Avec un diamètre de 720 mm, le modèle Katana 850 est équipé du plus grand rotor du marché. Des rotors de 20, 28 et 40 couteaux sont disponibles en option. Ils couvrent ainsi une plage de longueurs de coupe comprise entre 2,6 et 41,4 mm. Le dispositif d’affûtage des couteaux ajuste la position de la pierre en continu pendant l’affûtage. De cette façon, les couteaux sont affûtés de manière particulièrement régulière et, d’autre part, leur durée de vie et celle du contre couteau est considérablement augmentée, réduisant ainsi les coûts de maintenance. La goulotte d’éjection dont la hauteur de chargement atteignant jusqu’à 6,20 m peut être contrôlée et centrée dans la remorque évitant ainsi les pertes lors du chargement. L’assistant de remplissage Fendt Fill Control est disponible en option sur la Katana 850. Si la goulotte pivote, la casquette est commandée automatiquement et les remorques de transport sont remplies de manière plus régulière allégeant ainsi le travail du conducteur et augmentant le confort d’utilisation de la machine. De plus, la position pivotante de la caméra, juste à côté de la casquette, permet d’avoir une vue optimale sur le flux de produits.
En option, Fendt propose une interface pour un capteur infrarouge (NIR), permettant de mesurer, entre autres, la teneur en matière sèche de la récolte. Suspendu par le cadre pendulaire avec oscillation jusqu'à 14°, le cueilleur Kemper 490plus de 12 rangs offre un suivi au sol optimisé grâce à un troisième patin et des temps de réglage et de maintenance limités. En option, un dispositif d’injection de conservateur d’ensilage de 215 litres est disponible et entièrement intégré d'usine.
 
 

Claas introduit la Jaguar 880 en Europe

 
Elle n’était réservée qu’à certains marchés, notamment d’Amérique du Nord, la Jaguar 880 fera ses débuts en Europe pour la saison 2023. Avec une puissance de 653 chevaux, c’est 68 chevaux de plus que l’actuelle Jaguar 870, jusqu’alors la plus puissante des Jaguar 800 proposées sur le marché européen. En poussant le 6 cylindres Mercedes-Benz OM 473 LA de 15,60 litres (conforme à la norme Stage V) à un tel niveau de puissance, il s’agit d’offrir plus de débit et pouvoir opter pour un accessoire de récolte plus large. La machine profite du système Dynamic Power, déjà connu qui adapte la puissance du moteur automatiquement à charge moteur partielle, pour des économies de carburant pouvant aller jusqu’à 10,6%, selon le fabricant allemand.
Pour 2023, la Jaguar 840 adoptera un moteur Mercedes-Benz OM 471 LA Stage V à six cylindres de plus forte puissance, hérité de la Jaguar 850. Grâce à une généreuse cylindrée de 12,8 litres, la plus petite ensileuse de la gamme actuelle Claas bénéficiera de 27 chevaux de puissance moteur supplémentaire, soit d’une puissance maximale de 435 chevaux à 1.600 tr/min. La Jaguar 880 comme la Jaguar 840 sont dotées d’un groupe d’alimentation de 730 mm de large et de quatre rouleaux de pré-compression ainsi que d’un rotor de 750 mm de large et de 630 mm de diamètre. Elles pourront recevoir en option l’éclateur à rouleaux MCC avec profil en dents de scie, l’éclateur MCC Max avec revêtement BusaCLAD résistant à l’usure ou l’éclateur MCC Shredlage pour un traitement intensif de l’ensilage.
Hérité des Jaguar 900 à roues ou à chenilles, l’entraînement hydraulique supplémentaire du pickup anime les peignes indépendamment de la vis sans fin d’alimentation, ce qui permet une adaptation automatique du régime des peines à la vitesse d’avancement. 
Le régime du pickup sera automatiquement adapté à la vitesse d’avancement au-delà de 5 km/h. En cas de modification de la vitesse d’avancement ou de la longueur de coupe réglée, les régimes des peignes et de la vis sans fin d’alimentation s’adapteront automatiquement aux nouvelles conditions. Le flux de récolte gagnera ainsi en régularité, notamment avec une épaisseur irrégulière des andains. Les deux régimes pourront également être réglés manuellement en cabine par le conducteur en fonction du type de récolte. Ainsi, même si les conditions varient constamment, l’ensileuse assurera un ramassage de précision et un flux de récolte très régulier pour une qualité de coupe optimale. Un nouveau système de lubrification automatique des chaînes (en option) sera également proposé pour l’entraînement côté gauche de la vis sans fin d’alimentation et du pick-up.
Enfin, toutes les ensileuses Jaguar profitent des mêmes évolutions que les Trion et Lexion en cabine, avec le nouveau terminal Cemis 1200 associé au GPS Pilot.
Photo Claas

 

Krone Big X 980 et 1080 : deux nouvelles ensileuses pour les gros chantiers


Krone assoit son leadership dans le domaine des ensileuses de très forte puissance à gros canal avec les Big X 980 et Big X 1080, deux modèles de 979 à 1074 chevaux venus combler l’écart entre la Big X 880 de 898 chevaux et la Big X 1180 de 1156 chevaux. Toutes les deux sont dotées d’un V12 Liebherr V12 D9512 de 24,24 litres de cylindrée conforme avec les normes d’émission Stage V, avec fonction PowerSplit améliorée. Il s’agit de pouvoir personnaliser la puissance disponible du moteur en fonction des besoins actuels par simple pression d’un bouton. Lorsque la pleine puissance du moteur n’est pas nécessaire, le système permet d'évoluer en mode Eco-Power et dans l’une des différentes plages de puissance sélectionnées pour s’adapter à diverses conditions. En fonctionnant à 600 chevaux seulement, cela signifie forcément moins de carburant consommé. Lorsque les situations nécessitent la pleine puissance du moteur, l’opérateur sélectionne le mode X-Power. Celui-ci peut également être activé automatiquement et en continu de manière variable à partir des différents niveaux de puissance, pour éviter notamment des pics de charge ou d’éventuels bourrages.
Lors d’un changement de benne le régime moteur s'abaisse et, particularité de la marque allemande, tout utilisateur peut choisir de disposer un certain nombre d’heures (de 10 à 250 heures), sur abonnement, entre 100 et 200 chevaux supplémentaires. C’est ce que Krone nomme XtraPower, une fonction qui permet d’atteindre la puissance de la Big X 1180 de façon ponctuelle, lorsque la quantité de fourrage nécessite un max de chevaux.
Ces deux machines profitent toujours de la boîte de vitesses VariLoc logée dans la poulie du rotor hacheur. En changeant simplement le régime du rotor de 1250 tr/min à 800 tr/min avec une simple clé plate de 36 mm, vous pouvez augmenter jusqu’à 53% la plage de longueur de coupe du rotor. Ce système permet de sélectionner instantanément une coupe longue ou courte avec un même équipement. Vous pouvez répondre aux exigences très variables des clients sans modification supplémentaire, ni planification de chantier compliquée. De base, le système OptiMaxx est doté d’un éclateur à rouleaux de 250 mm de diamètre (123/144 dents) avec différentiel de 30%, et peut aller jusqu’à 305 mm avec 125/150 ou 150/175 dents avec le même différentiel. La Big X devient encore plus polyvalente et pourra par exemple intervenir le matin pour une installation de biogaz et l’après-midi pour effectuer une coupe longue chez un éleveur.
Le nouveau capteur NIR Control Dual permet de mesurer et d’enregistrer les niveaux de nutriments dans l’herbe, le maïs et l’ensilage de cultures entières pendant la récolte. Ce capteur, qui a reçu plusieurs prix DLG, peut être utilisé sur une Big X mais également sur une tonne à lisier Zunhammer. Enfin, les nouvelles Big X 980 et Big X 1080 sont équipées de SmartConnect, un système de télémétrie qui permet de collecter et de transmettre en temps réel toutes les données de la machine. Les données peuvent ensuite être communiquées à Krone SmartTelematics et/ou transférées à un système de gestion agricole via l’Agrirouter. Ces machines sont dotées de pneumatiques 680/80R38 (avant) et 500/85R30 (arrière) et jusqu’à 900/60R42 (avant) et 710/60R30 (arrière) en option. Elles disposent d’un réservoir de GNR de 1100 litres de série et jusqu’à 1220 litres en option et d’un réservoir d’AdBlue de 150 litres. Elles pourront être livrées pour la saison 2024.
Photo Krone

 

Les ensileuses John Deere évoluent

 
Pour la saison 2023, les ensileuses John Deere séries 8000 et 9000 vont connaître quelques améliorations, notamment côté motorisation et puissance sur les plus petits modèles. D’abord, les 8100, 8200 et 8300 reprennent le style des modèles supérieurs, avec des capots moteurs noirs. Jusqu’alors limitée à 380 chevaux max., la 8100 équipée du moteur 9 litres délivre désormais une puissance maximale de 431 chevaux et remplace l’actuelle 8200. La nouvelle 8200 abandonne le 9 litres pour un plus gros moteur de 13,5 litres et voit ainsi sa puissance augmentée de 34 chevaux pour atteindre 465 chevaux. La 8300 voit sa puissance maximale atteindre 505 chevaux au lieu des 490 précédents. La 9700 hérite à son tour du 6 cylindres de 18 litres lancé il y a tout juste un an les 9500 et 9600. En plus de sa cylindrée intermédiaire, entre le 6 cylindres de 13,5 litres et le gros V12 Liebherr de 24 litres, d’une puissance de 825 chevaux sur ce modèle, ce bloc conçu en interne ne nécessite pas d’AdBlue. Il offre également le système HarvestMotion Plus, qui procure une augmentation du couple et encore plus de puissance à bas régime. Toutes les John Deere 9000 sont maintenant équipées du nouveau canal d’éjection, qui mesure 20 cm de plus que la version précédente. Grâce à sa conception et à sa forme optimisées, il permet un débit plus élevé et offre une meilleure vue d’ensemble pendant le travail. Des ouvertures supplémentaires facilitent son entretien. L’éclateur de grains Dura Line des 8000 et 9000 est doté d’un nouveau revêtement, la technologie Busa CLAD. Ce revêtement a été conçu spécialement pour les composants de machines fortement sollicitées. En plus d’allonger la durée de vie des pièces, il permet de réduire les coûts d’usure par tonne. Kemper a développé un nouveau ramasseur à herbe, le 30R, d’une largeur de travail de 2,7 mètres. Il se dote d’une grande vis d’alimentation de 80 cm de diamètre avec des spires de 20 cm et de 6 barres porte-dents avec des dents de 6,5 mm, pour un ramassage efficace à vitesse élevée. Son entraînement sans chaîne et ses pièces d’usure renforcées réduisent les coûts d’entretien. Si la machine est équipée d’un modem JDLink, les données peuvent être échangées sans fil et gratuitement avec le John Deere Operations Center. Cela permet de créer, de planifier et de surveiller les flux de travail par le biais d’un portail en ligne unique. Grâce à la fonction AutoSetup, il est ensuite possible d’envoyer ces informations aux ensileuses directement sur le terrain. Les programmes de travail prévus apparaissent alors automatiquement sur la console de 4e génération lorsque la machine franchit la limite de la parcelle concernée. Cela permet au conducteur d’avoir un accès direct aux bons couloirs, aux paramètres de travail et aux limites de parcelle.
Photo John Deere

 
 

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 2
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Rédaction Wikiagri
Avatar_blank

Equipe de rédacteurs Wikiagri

  • Vous aimerez également
  • Home_capture_11

    Le tournesol quitte sa zone de confort

    Des filières se développent aujourd’hui dans les bassins des Hauts-de-France, de l’Est, et de la Normandie. La plante offre notamment la possibilit&...

  • Home_image1

    « Une agriculture sans agriculteurs »

    "Une agriculture sans agriculteur : La révolution indicible" est un livre, dense, co-écrit par François Purseigle et Bertrand Hervieu qui dress...

  • Home_ffxgwfnpipvqmtqlnw21wsbk9v0p4

    Une implantation bien huilée pour le colza

    La qualité de la levée et la vigueur au démarrage de la culture implique de réaliser les bons choix en matière de travail du sol, de techni...

  • Home_33izcnkci6i4lwjwzx1h3swm0mucl

    Dans le bain du colza érucique

    Jean-Marc Leroy sème chaque année entre 25 à 40 ha de colza érucique au sein d’une rotation qui intégrait en 2022, 20 ha de betterave...

  • Home_source_amazone_spot_spraying_ou_pulverisation_ultra_localisee

    Retrait des phytos : et si les alternatives venaient de l’AgTech ?

    Saga de la fin du Glyphosate, valse des dérogations nationales pour les néonicotinoïdes en betteraves… Et demain, sonnera la fin du Bonalan qui...

  • Home_couv_4

    Chimique et/ou mécanique : élaborer une stratégie de désherbage efficace

    Parce que les solutions phytosanitaires sont de plus en plus soumises à contraintes, que la présence d’adventices résistantes s’étend,...

  • Home_capture_2

    Les clés du semis rapide en maïs grain

    Les semoirs rapides, permettent aujourd’hui de doubler la vitesse de travail pour pouvoir théoriquement travailler à des vitesses allant de 12 à 20...

  • Home_couv_3

    Protégez vos maïs des ravageurs

    Une fois que les larves de pyrale sont dans la tige, il n'y a plus de traitement curatif. Il faut agir en amont, dès la récolte précédente, en...

  • Home_couv_2

    Adapter sa fertilisation azotée à la conjoncture

    Le fractionnement des apports azotés permet de mieux faire coïncider les apports aux besoins de la plante, donc une meilleure valorisation.   Quand, ...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit