Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
4431 MembresCréer un compte

Montauban bloqué par les agriculteurs qui veulent défendre les zones défavorisées

Home_big_ichn_manif_agricole_montauban_1

Plusieurs actions syndicales ont eu lieu ces derniers jours pour préserver le zonage des terres considérées comme défavorisées, et donc assujetties aux aides. Voici l’exemple de celle de ce mercredi 24 janvier, où plus de 1000 éleveurs et près de 140 tracteurs d’Occitanie ont bloqué Montauban.

Les représentants de la région Occitanie de la Frsea et des JA sont ressortis de la préfecture du Tarn-et-Garonne à Montauban quelque peu rassurés. Ils ont en effet obtenu une prise en compte de leurs contre-propositions quant au zonage des communes défavorisées.

Réunion au ministère de l’Agriculture ce vendredi

Désormais celles-ci seraient près de 900 dans la région à réintérer le dispositif, contre 1058 qui en étaient exclues, selon le plan proposé le mois dernier par le gouvernement. En tout cas, le préfet Pierre Besnard leur a indiqué qu’il va suggérer cela au ministre de l’Agriculture. Lequel doit présider une dernière réunion nationale ce vendredi 26 janvier pour présenter la nouvelle carte. Reste que les agriculteurs ont mis la pression sur le représentant de l’Etat. Pendant plusieurs heures ce mercredi, ils ont défilé dans le centre de la cité d’Ingres avant que les près de 140 tracteurs dépéchés ne déversent des tonnes de lisier, fumier et pneus devant la préfecture.

C’est même une ville presque en état de siège qu'ils ont investie, dès potronminet, puisque les transports scolaires avaient été supprimés, une douzaine d'écoles réparties sur le parcours fermées, ainsi qu'un lycée et un collège et les services préfectoraux comme ceux de la DDT (direction départementale des territoires). Car cette question des zones défavorisées, qui bénéficient d'indemnités compensatoires pour handicaps naturels, a le don de mettre les nerfs des agriculteurs d’Occitanie à rude épreuve. La décision est tout d’abord arrivée par l’Union européenne qui a demandé aux Etats membres de réviser les critères de définition de ces zones à l'horizon 2019.

En cause, une aide européenne de 5 à 12 000 € par exploitation

Puisque cette aide qui concerne l'élevage émane de l'Europe et s'élève entre 5 000 et 12 000 € par an et par exploitation. Une subvention inconnue du grand public, mais ô combien importante dans les trésoreries. Or l'ultime carte présentée le 20 décembre dernier s'est avérée, selon les organisations syndicales agricoles, très défavorable à l'Occitanie. « Nous sommes même les plus mal lotis de France ! » disait hier haut et fort dans les hauts-parleurs Benjamin Constant, le président des JA du Gers. « On a déjà eu un gouvernement mou, celui d’aujourd’hui avance en marche arrière. On est en train de condamner nos territoires avec cette richesse qu'est l'agriculture. C’est pour cela que nous sommes mobilisés pour réparer une injustice criante et inacceptable. » Et le responsable d'estimer que, si l'aide disparaît, cela porterait un rude coup à l'installation des exploitants, ainsi qu'à leur mise aux normes et donc au développement de leurs exploitations.

Dans le cortège, de nombreux jeunes avaient fait le déplacement pour Montauban. A l'image de Dorian Biffe. A 22 ans, il a repris l'exploitation céréalière de 80 hectares de ses grands-parents à Villefranche-de-Lauragais, à une trentaine de kilomètres au sud de Toulouse, en Haute-Garonne et lui aussi ne décolère pas. « Nos revenus sont déjà faibles à cause des prix de vente très bas, si en plus on perd cette aide, on ne pourra plus rien compenser et beaucoup de nous vont tout arrêter. On n'aura vraiment plus aucune rentabilité. C'est impensable de voir ça ! »

Une autre manifestation à l'identique doit se produire ce vendredi, devant la sous-préfecture de Parthenay (dans les Deux-Sèvres), cette fois avec l’ensemble des organisations syndicales (Coordination rurale et Confédération paysanne en plus de Fnsea et JA). Le gouvernement doit rendre sa copie à Bruxelles à la fin du mois de mars. Si elle ne convient pas, les organisations agricoles promettent de mobiliser à nouveau leurs troupes. Mais leurs responsables n'envisagent pas une telle issue négative.

 

Ci-dessous, pendant plusieurs heures un bon millier d'éleveurs ont défilé dans les rues de la cité d'Ingres pour défendre les zones défavorisées d'Occitanie.

Près de 140 tracteurs ont déversé plusieurs tonnes de lisier, fumier et pneus devant la préfecture de Montauban.

 

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Morineau-Cooks Christophe
Thumb_cmc

Journaliste professionnel depuis 25 ans. Toulousain, reporter dans de grands quotidiens régionaux du nord de la Loire et la radio. Aujourd'hui de retour à To...

  • Vous aimerez également
  • Home_groupe_suivi_loi_egalim_s_nat

    Pourquoi le Sénat veut amender la loi Egalim sans attendre

    "Il y a urgence", "il faut faire vite", "on ne peut pas attendre deux ans comme cela était prévu"... Les sénateurs qui ont ...

  • Home__lections_msa_2020

    Elections MSA 2020, "chaque délégué sera l'échelon local de la démocratie mutualiste"

    Les élections des délégués locaux des caisses MSA se dérouleront du 20 au 31 janvier 2020. Il est encore temps de poser sa candidature pour...

  • Home_gis_bv

    Les biotechnologies végétales, piliers de la transition agro-écologique de l'agriculture française

    L’Inra, les instituts techniques et des entreprises partenaires ont présenté les principaux résultats des programmes d’investissement d&rsquo...

  • Home_recherche_plantes_biotechnologies

    Biotechnologies végétales, faut-il revoir la réglementation européenne sur les OGM ?

    L'Association française des biotechnologies végétales (AFBV) veut catégoriser chaque plante éditée en fonction des modifications...

  • Home_tout_est_possible_the_biggest_little_farm

    "Tout est possible", l'autre film agricole de la rentrée sur le grand écran

    John et Sally ont transformé leur coin de désert en ferme modèle. Elle allie biodiversité et rentabilité. En faisant de leur aventure un fi...

  • Home_carburant_betteraves_e85

    Pour rouler sans polluer, les consommateurs optent pour le bioéthanol

    Les constructeurs d’automobiles boostent les consommateurs à acheter une voiture électrique, mais ces derniers penchent pour les modèles flex-fuel ...

  • Home_ferme_verticale_japon_lampes_led_toshiba

    Huit cents fermes maraichères verticales en exploitation ou en cours de construction dans le monde

    Au Japon, 400 fermes maraîchères verticales produisent des millions de légumes chaque année dans des tours d’une dizaine d’étage...

  • Home_mjolk_la_guerre_du_lait

    "Mjolk, la guerre du lait", en Islande des éleveurs se soulèvent contre leur coopérative laitière

    Les coopératives ont été créées par les agriculteurs pour s’organiser mais parfois, leur fonctionnement leur échappe. En Islan...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit