Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
4283 MembresCréer un compte

Méthanisation, la Bretagne teste les opérations groupées

Home_big_m_thaniseur_digesteur

L’objectif de 1 000 méthaniseurs agricoles inscrit dans le plan Energie méthanisation énergie azote du ministère de l’Agriculture, en 2013, n’est pas encore atteint. La France compte actuellement 450 méthaniseurs à la ferme.

Un problème de coût ? Peut-être. Le kilowatt électrique d’un système de méthanisation coûte environ 10 000 euros pour un système d’une puissance inférieure à 100 kWe (microméthanisation) et descend à 7 500 euros pour des systèmes de plus de 200 kWe.

D’où l’idée, en Bretagne, de la Région et de l’Ademe, de lancer un appel à projets, fin 2017, pour favoriser des commandes groupées de systèmes de méthanisation et, ainsi, optimiser investissements et coûts de fonctionnement.

Un opérateur vient d’être désigné. Il s’agit du groupe coopératif breton Triskalia (1,9 milliard d’euros, 16 000 adhérents) et de sa filiale Capinov qui opère dans les activités de conseil. Sa mission pendant les deux années de la convention a consisté à « constituer des groupes d’une dizaine d’agriculteurs selon le procédé (microméthanisation, injection sur le réseau, cogénération) et la puissance installée », explique Mathieu Dufour, en charge de la cogénération chez Capinov. Triskalia-Capinov a déjà réalisé par le passé 150 « diagnostics méthanisation » parmi ses adhérents. 25 ont donné lieu à une réalisation ou sont en cours d’instruction. « L’optimisation des coûts doit permettre de compenser la baisse des aides publiques », ajoute Mathieu Dufour.

La Bretagne, grande région d’élevage, dispose tout naturellement d’un grand gisement d’effluents méthanisables. Elle compte pour l’heure 81 méthaniseurs en fonctionnement, plus une soixantaine à l’instruction. Mais elle peut faire beaucoup plus. « On peut arriver à 1 000 méthaniseurs agricoles en Bretagne », fait le pari Gilles Petitjean, directeur de l’Ademe Bretagne. Question : la fabrication en série parviendra-t-elle à faire baisser significativement les coûts, du moins à couvrir la baisse des crédits publics ?


Notre illustration ci-dessous est issue de Fotolia, lien direct : https://fr.fotolia.com/id/165696030.

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 2
  • 2
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Jourdain Franck
Thumb_avatars_h01

  • Vous aimerez également
  • Home_transhumance_urbaine

    La métropole du Grand Paris organise la transhumance urbaine

    Alors qu’elle vient de créer une charte de la « métropole nature », la ville de Paris, accompagnée de 130 communes(*) francilienne...

  • Home_ruches_miel_abeilles

    Miel, la production mondiale stagne alors que la consommation augmente

    La consommation et les prix des pots augmentent et pourtant, une grande partie des apiculteurs ne font plus leur miel… faute d’essaims d’abeilles pour en p...

  • Home_ferme_am_ricaine

    Farm Bill, les règles connues des farmers américains pour les dix prochaines années

    Le gouvernement américain a évalué à 867 milliards de dollars le coût du Farm Bill d’ici 2027. Pour les farmers, la priorité es...

  • Home_foncier_agricole_prix

    Foncier, les prix des terres louées convergent vers ceux des terres libres

    L’écart de prix de 26,5 % n’a jamais été aussi faible depuis 2001 en France. Toutefois il varie d’un département à l&rsqu...

  • 1Commentaire
  • #1

    Bonjour, 1000 méthaniseurs en Bretagne ? ! Chacun d'entre eux aura un carré de 5 km de côté, où irez-vous chercher les intrants de méthanisation ? sincèrement daniel

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • 5 numéro papiers par an
  • Des réductions de nos partenaires
  • Des réductions aux rencontres Wikiagri
  • Du contenu exclusif
5,94€ / mois11,88€ / mois
S'abonner à Wikiagri pro