Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
4529 MembresCréer un compte

Location de matériels agricoles, échanges et entraide, une nouvelle donne avec internet

Home_big_wefarmup

La plateformisation de l’agriculture s'intéresse à de nombreux services. Parmi eux, ceux concernant le matériel agricole, qu'il est désormais possible de louer en ligne. WefarmUp ou TravauxAgri ont été lancés dans cet objectif.

La plateformisation de l’agriculture est en marche. Elle va chambouler les relations entre agriculteurs mais aussi avec leurs collaborateurs et autres partenaires commerciaux. L'organisation du travail avec les voisins n’échappera pas à cette mutation.

En quelques clics sur un clavier d'ordinateur, ou sur smartphone, vous faites la connaissance sur WeFarmUp de nouveaux voisins dont vous ignoriez l’existence et pourtant ils sont prêts à vous rendre service, en vous louant une partie de leurs matériels en location, pour réaliser certains de vos travaux. Sur WeFarmUp, vos nouveaux voisins numériques et interactifs donnent la possibilité d’étendre votre réseau de collaboration au-delà des opportunités que vous offrent les formes traditionnelles de travail en commun (entraide, Cuma) mais aussi les services d’annonces classiques sur papier ou sur le web. Le principe ressemble sur TravauxAgri, davantage axé sur les ETA et les Cuma.

Depuis des années, tout exploitant agricole a certes la possibilité de mettre en location certaines machines de son parc matériel, en passant des annonces dans des sites. Mais ces derniers ne sont pas forcément spécialisés. Et ce type de service manque d’interactivité.

Mode d'emploi

Ces sites sont accessibles sur smartphone et tablette. Depuis son champ ou son hangar, l'agriculteur va pouvoir prendre les photos de son matériel en temps réel et déposer ses annonces en 2 minutes chrono. Mais également réserver en ligne un matériel dont il aura besoin. Autrement dit, chaque agriculteur peut être locataire et loueur à la fois. Et comme 96 % des agriculteurs sont connectés à internet et près de 40 % sont équipés de smartphone, les possibilités de location sont démultipliées.

Une fois l’annonce passée, les matériels exposés sont présentés sur WefarmUp par catégorie, avec leurs caractéristiques. Sont aussi mentionnés leurs disponibilités, les conditions tarifaires et leur localisation.

Quant aux locataires, un moteur de recherche les aide à trouver la machine recherchée à partir des caractéristiques qu’ils auront auparavant enregistrées.

A sa façon, le site WeFarmUp (et il communique dessus) contribue à réduire les charges de mécanisation des agriculteurs, propriétaires ou pas de leurs matériels. Les propriétaires, parce qu’ils amortissent plus rapidement leurs machines. Et les locataires, parce qu’ils n’ont pas besoin de les acquérir, faute de moyens ou par choix tout simplement. Et puis quels en seraient les usages s’ils possédaient ces matériels loués.

Un calculateur de gains permet à chacun d’eux d’évaluer les économies réalisées.

. WeFarmUp était présenté lors d'une conférence organisée le 8 février 2016 par le think tank saf Agr’Idées sur la plateformisation.

Ci-dessous, copie d'écran du site WeFarmUp.

 

 

 

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Hénin Frédéric
Avatar_blank

  • Vous aimerez également
  • Home_assurance_climat_agriculture

    Faut-il créer un pool d'assureurs pour indemniser des milliards d'euros de pertes de récoltes ?

    Compte tenu de la fréquence des épisodes climatiques extrêmes, il devient urgent de repenser la couverture des risques agricoles en créant un pool ...

  • Home_agriculture_russe_drapeau

    Pourquoi le blé russe est moins compétitif depuis l'été dernier

    L'été dernier, la priorité des opérateurs et du gouvernement russes était l'approvisionnement du marché intérieur en ...

  • Home_port_c_r_alier

    Transports maritimes, la route de l'Arctique ne sera pas une voie commerciale pour les céréales

    Les politiques de réduction des gaz à effet de serre auront probablement plus d’impacts sur le transport maritime que le réchauffement climatique. ...

  • Home_march_s_c_r_aliers

    Agriculture et réchauffement climatique, les perdants et les gagnants à l'horizon 2050

    Le bassin de la Mer Noire deviendra le grand gagnant du réchauffement climatique. Le nord des Etats-Unis, le sud du Canada, les pays du nord de l’Europe centrale...

  • Home_mais_rouleau_irrigation

    Le marché mondial du maïs artificiellement serein

    Cette année, l'Argentine, l'Ukraine et le Brésil suportent seuls l'augmentation mondiale des exportations de maïs. La céréale am&...

  • Home_production_pommes_de_terre

    Pommes de terre, comment gérer la fin du CIPC ?

    Le chlorprophame (CIPC), l’inhibiteur de germination de pommes de terre, ne pourra plus être employé l’hiver prochain. François-Xavier Broutin...

  • Home_betterave

    La filière bioéthanol en phase de croissance

    La filière bioéthanol s’est engagée dans un cycle de développement vertueux. Le E85 représente 3 % du marché de l’essenc...

  • Home_foncier_agricole

    La Safer de Bretagne se met au portage de terres

    Pour fluidifier la transmission des exploitations agricoles et sécuriser les premières années d’exploitation du repreneur, la Safer de Bretagne vie...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit