Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
4409 MembresCréer un compte

L'euphorbe réveil matin

Home_big_euphorbe_r_veil_matin

Du grec euphorbia helioscopia (“qui regarde le soleil”), l’euphorbe réveil matin (ou “petit éclair”) doit son nom à son ombelle déployée face au soleil dès l’aube. Utilisée depuis très longtemps comme plante purgative et comme remède contre les verrues, on la connaît également sous le nom d’herbe aux verrues.

Appartenant à la famille des euphorbiacées, cette plante herbacée annuelle dicotylédone est très commune en Europe et présente partout en France, c’est une espèce rudérale avec une répartition cosmopolite (présence dans le monde entier) jusqu’à 1500 mètres d’altitude, sur les terrains vagues, les parcelles cultivées, les vergers, les vignobles et les jardins, les bords de chemins et de routes, les friches… Cette espèce est nitrophile et s’adapte à tous les types de sols, avec une préférence pour les sols calcaires, secs et riches en azote.

Au stade de plantule, ses cotylédons de forme elliptique présentent un sommet arrondi. Les premières feuilles sont simples, de forme ovale ou elliptique et aux bords denticulés.

Une fois adulte, l'euphorbe réveil matin atteint les 10 à 40 centimètres de haut, pourvu de tiges épaisses et dressées, luisantes et charnues, assez peu ramifiées et souvent rougeâtres. Ses feuilles sont éparses, obovales en coin, s’élargissant dans la partie supérieure du limbe et finement dentées à leur sommet. Son inflorescence est composée de fleurs jaune-vert, discrètes, réparties en larges ombelles à 5 rayons. Les fruits de l’euphorbe réveil matin sont des capsules arrondies et glabres d’environ 3 mm de long, contenant les petites graines brunes arrondies ou ovales, à l’aspect verruqueux et mesurant environ 2 mm. Son système racinaire est superficiel et pivotant.

L’euphorbe réveil matin est une plante très connue pour produire un latex blanc particulièrement toxique.

Cycles de développement de cette adventice

L’euphorbe réveil matin est une espèce thérophyte annuelle ou bisannuelle, dont les graines survivent à la sècheresse en été et au gel en hiver alors que la plante en elle-même et ses racines sont détruites. En fonction des régions, sa période de floraison est très longue, pouvant démarrer dès janvier et se terminer au début de l’automne, c’est pourquoi cette espèce est visible durant une grande partie de l’année.

La dissémination de ses graines s’effectue par transport par les fourmis : l’euphorbe réveil matin se replante par myrmécochorie.

Les types de cultures touchées par l’euphorbe réveil matin

Si l’euphorbe réveil matin est une espèce présente partout en France, elle touche surtout les cultures sarclées (maïs, betterave, pomme de terre…), les vergers et la culture de la vigne. Sa présence peut y devenir problématique.

Les dégâts causés par l’euphorbe réveil matin

En raison de la forte toxicité de son latex blanc, l’euphorbe réveil matin peut causer des difficultés de triage et des pertes de semences sur les cultures envahies, mais aussi un empoisonnement du bétail dans les prairies touchées par cette adventice.

Si la perte de rendement n’est pas vraiment notable, elle reste possible.

La dissémination de ses semences par les fourmis peut également causer l’envahissement de la culture par l’insecte et donc des dommages dans les récoltes.

Quand et comment intervenir contre l’euphorbe réveil matin

Réputée très invasive et se propageant à vue d’oeil si l’on ne lutte pas efficacement contre sa présence sur les parcelles cultivées, l’euphorbe réveil matin est une adventice contre laquelle différents leviers agronomiques sont possibles :

  • la lutte mécanique présente de très bons résultats car cette plante possède un système racinaire plutôt superficiel ; on privilégie un arrachage mécanique à l’arrachage manuel en raison de sa toxicité (porter des gants vous protège de son latex toxique)

  • le nettoyage et l’entretien réguliers des fossés et abords de parcelles ralentissent sa propagation

  • les herbicides, à adapter à la culture en place, réduisent significativement sa présence.


Ci-dessous, euphorbe réveil matin (photo Adobe).

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 2
  • 0
  • 1
  • 1
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Rédaction Wikiagri
Avatar_blank

Equipe de rédacteurs Wikiagri

  • Vous aimerez également
  • Home_limacapt

    Les nouvelles technologies à la rescousse de la lutte contre les limaces

    De nouveaux outils d'aide à la décision (OAD) vont faciliter le suivi des populations de limaces pour anticiper leurs dégâts et n’envisag...

  • Home_coccinelle_symbole_biocontrole

    Le biocontrôle en plein développement

    Solutions d’origine naturelle pour combattre les bio-agresseurs des cultures, les produits de biocontrôle se multiplient. Après les cultures maraîchères, l’ar...

  • Home__pandeur_anti-limaces

    Traitements anti-limaces : respecter les bonnes pratiques

    Comme toute intervention phytosanitaire, la lutte contre les limaces doit être raisonnée et conduite avec soin pour viser l’efficacité sans dommage ...

  • Home_roulage_d_chaumage_limaces

    Des leviers agronomiques pour baisser le risque limaces

    En faisant les bons choix dans ses pratiques agronomiques et ses couverts, il est possible d’entraver le développement des populations de limaces.   ...

  • Home_limace_noire

    Dans la lutte contre les limaces, le biocontrôle a tout son intérêt

    Pour lutter contre les limaces, une approche se développe, celle du biocontrôle. Par ses pratiques agronomiques et le recours à des molécules d&rsq...

  • Home_limace_orange

    Comment se débarrasser des limaces sans perturber la faune auxiliaire

    Les deux matières actives autorisées dans la lutte contre les limaces l’ont été car elles ne sont pas novices pour la faune bén&...

  • Home_limace_herbe

    Comment protéger ses cultures des assauts des limaces

    Voraces, les limaces attaquent graines et jeunes plantes. En plus de pratiques agronomiques adaptées, le recours à des produits molluscides peut être n&ea...

  • Home_mouron_des_champs

    Le mouron des champs

    Appartenant à la famille des primulacées, le mouron des champs (du latin : anagallis arvensis) est aussi connu sous le nom de mouron rouge (du latin : lysimachi...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit