Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
5096 MembresCréer un compte

"Les marchés agricoles ne sont pas rentrés dans un cycle long de prix élevés"

Home_big_port_ce_re_alier

Lors des sixièmes entretiens de l’Observatoire de la formation des prix et des marges, Philippe Chalmin, le président, a présenté comment les marchés pétroliers et agricoles appréhendent les prochains mois. Il estime ainsi que "les marchés agricoles ne sont pas rentrés dans un cycle long de prix élevés".

Les prix du pétrole, par exemple, ont seulement retrouvé les niveaux atteints avant la crise sanitaire, rendant de nouveau la production de bioéthanol de rentable.

A l’échelle mondiale, la nouvelle campagne céréalière 2021-2022 s’annonce prometteuse avec des prévisions de productions qui bâteraient à nouveau tous les records (2 301 millions de tonnes ; +85 Mt sur un an). Si celles- ci se confirment, les marchés pourraient se détendre.

Pour autant, les pays producteurs exportateurs majeurs de produits agricoles ne sont pas à l’abri d’un accident climatique et par ricochet, de nouvelles tensions sur les prix. 

Ainsi, Philippe Chalmin, le président de l’Observatoire de la formation des prix et des marges, ne pense pas que « les marchés agricoles soient rentrés dans un cycle long de prix élevés ». Il pilotait le 23 juin dernier les sixièmes entretiens de l’Observatoire.

Les hausses des prix sont essentiellement conjoncturelles.

Toutefois, le fonctionnement des marchés agricoles est de plus en plus arbitré par des enjeux géopolitiques. Le Royaume-Uni tisse de nouvelles relations commerciales avec des pays tiers pour s’affranchir de sa dépendance au marché européen. Il importerait ainsi du sucre d’Australie et non plus d’Union européenne.

L’embargo imposé par la Chine à l’Australie depuis l’émergence de la crise de la Covid entrave les échanges commerciaux d’orges, de viandes et de coton entre l’ile continent et l’empire du milieu. Celui décrété par la Russie en 2014 à l’encontre des pays occidentaux, opposés à l’annexion de la Crimée, est toujours en vigueur.

Dans l’Union européenne, la prochaine réforme de la Pac en 2023 et le lancement du programme From farm to fork (de la fourche à la fourchette), inquiètent. Cette nouvelle politique agricole  menace le potentiel de production et d’exportation de l’Union européenne. Celle-ci pourrait ne plus faire partie du cercle restreint des grands pays exportateurs de céréales de la planète alors que les agriculteurs européens resteraient confrontés à la volatilité des cours des produits agricoles.

La Chine chef d'orchestre des marchés agricoles

« La Chine est chaque jour un peu plus le chef d’orchestre de nombreux marchés agricoles et  personne n’est en mesure de savoir quelle sera son attitude dans les prochains mois », a déclaré Philippe Chalmin. Pour 2021-2022, les prévisions d’importations portent d’ores et déjà sur 48 Mt (58 Mt en 2020-2021, source Conseil international des céréales) alors que la nouvelle campagne n’a pas débuté.

L’Empire du milieu importe toujours beaucoup de viande de porc mais aucun expert ne dispose d’informations fiables pour savoir s’il parvient à faire face à la peste porcine ». Or s’il est de nouveau autosuffisant en viande porcine, l’agriculture mondiale entrerait alors dans une crise profonde.

En effet, l’Empire du milieu n’aurait plus de raison d’importer des carcasses de porc et une partie des centaines de milliers de tonnes de viande bovine et ovine qu’il achète depuis des mois pour compenser son déficit en viandes. Il n’est pas exclu non plus que la Chine se déleste d’une partie de ses stocks stratégiques de céréales plutôt que d’en importer.

A ce jour, les achats de produits agricoles bénéficient à tous les producteurs et éleveurs européens de toutes les filières. Les cours sur le marché ovin français sont au plus haut car la Chine importe les carcasses de Nouvelle-Zélande et d’Australie que ces pays n’exportent plus en Europe.


Ci-dessous, photo Adobe.

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 0
  • 1
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Hénin Frédéric
Avatar_blank

  • Vous aimerez également
  • Home_soja_graines_et_champ

    La Chine importera 60 pour 100 du soja exporté dans le monde en 2021-2022

    Chaque année, la production de soja bat des records et pourtant les marchés parviennent à peine à l’équilibre. L’an prochain, l...

  • Home_eta_22_semaine_26_couverture

    SUR QUELS CRITÈRES CHOISIR SA CHARRUE ?

    Comme le veut l’adage, choisir c’est renoncer. Il est malheureusement difficile de trouver un outil idéal qui correspond en tous points aux critères...

  • 300

    TRANSPORTS ROUTIERS: GARE AUX RADARS

    Le règlement européen 167/2013/CE ne fixe plus de limite à la vitesse de circulation des tracteurs. Mais pas notre Code de la route national. Pas de coup...

  • Home_brexit_lait

    L'après Brexit sur les marchés du lait et de la viande pour l'Union européenne

    Les vingt-sept pays de l’Union européenne font face au Brexit. La conjoncture mondiale est favorable pour réorienter les échanges commerciaux vers ...

  • Home_dynamique_agricole_banques_populaires

    La dynamique agricole toujours de mise, et récompensée

    La crise sanitaire de la Covid 19 n’a pas empêché les agriculteurs d’exceller dans leurs domaines de compétences. Voici justement les huit lau...

  • Home_commerce_international_agricole_chine

    Chef d'orchestre, la Chine mène les marchés à la baguette

    La demande mondiale de produits agricoles ne tarit pas. L'Empire du milieu a un pouvoir d'influence important sur la plupart des marchés de commodités, ...

  • Home_activite__ce_re_alie_re

    PAC 2023, des milliers de céréaliers évincés par le Plan stratégique national ?

    Plus d’écologie pour gagner moins, c’est ce que redoute une grande majorité de céréaliers s’ils souscrivent à l’arc...

  • Home_ble__et_farine

    Malt d'orges et farine de blé, des commodités lanceuses d'alertes

    Les échanges commerciaux de malt d’orges et de farine de blé sont d’excellents indicateurs économiques et conjoncturels. Même si le fon...

  • Home_mate_riel_agricole_re_colte_pois

    Plan protéines, les agroéquipements subventionnés pour produire plus d'oléoprotéag...

    Par décision le 28 avril dernier, le gouvernement a débloqué une nouvelle enveloppe de 20 millions d'euros pour aider les agriculteurs à acqu&...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit