Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
4257 MembresCréer un compte

Les graminées annuelles

Home_big_c_r_ales

Les graminées (du latin poaceae) sont une grande famille de plantes monocotylédones, regroupant environ 12000 espèces, notamment les céréales (blé, orge, riz, maïs, millet), les plantes fourragères, la canne à sucre, les plantes herbacées non ligneuses, et certaines adventices particulièrement nuisibles aux cultures agricoles.

Certaines graminées sont annuelles, effectuant leur cycle de vie complet, de la germination à la mort de la plante, en une seule année.

Agrostis jouet du vent

Avec une période de levée courant de novembre à février, agrostis spica-venti est une adventice présente essentiellement dans le nord du territoire et aisément confondable au stade jeune avec le vulpin. Sa capacité reproductive pouvant atteindre les 4000 graines par pied, elle cause des baisses de rendements conséquentes dans les cultures qu’elle envahit (colza, céréales…). L’invasion est évitable par une rotation des cultures et un labour intermittent.

Alpiste paradoxal

Phalaris paradoxa est une adventice hivernale très nuisible pour les cultures céréalières, les fourrages et les cultures sarclées. On la trouve dans les zones humides et les sols argileux du Nord de la France, où elle prolifère. Sa résistance aux herbicides en fait un ennemi des agriculteurs difficile à combattre.

Avoine stérile

Avec une préférence pour les régions méridionales, avena sterilis prolifère à très grande vitesse dans les cultures sarclées, les céréales et les vergers. Elle germe massivement en hiver sur les sols argilo-calcaires, limono-calcaires, et limono-sableux, devenant très envahissante au détriment des cultures.

Brome mou

Bromus hordeaceus est une adventice rudérale, appréciant les sols limoneux riches en azote, que l’on trouve surtout dans les vergers et les vignes, les cultures de céréales d’hiver et de colza, ainsi qu’en bordure de chemins et de prairies où il se développe à grande vitesse. On lutte contre le brome mou par la diversification des cultures, les faux-semis et le labour.

Brome à deux étamines

Autrement connu sous le nom de brome rigide, bromus diandrus roth est une adventice xérophile (s’adapte aux sols très pauvres en eau) poussant dans les zones calcicoles (calcaires) des vergers, des vignes et des cultures céréalières. En l’absence de lutte contre le brome, la perte de rendement peut rapidement devenir catastrophique.

Dactyle aggloméré

Dactylis glomerata est une plante fourragère de prairie de bonne qualité adaptée à la fauche et résistante à la sècheresse. Elle envahit facilement vergers et vignobles et transmet différents ravageurs de culture dont elle est porteuse (champignons…).

Digitaire ischème

Digitaria ischaemum est une mauvaise herbe très nuisible qui envahit rapidement les pelouses des terrains de sport grâce à ses capacités de survie à une tonte rase, aux sols de mauvaise qualité et aux climats secs et chauds. De plus, cette adventice résiste plutôt bien aux herbicides de groupes A et O.

Digitaire sanguine

Digitaria sanguinalis est particulièrement nuisible pour les cultures de maïs, de tournesol, de soja, de sorgho et même de betterave, et résistante aux herbicides. On la trouve dans les zones tempérées du monde entier. Estivale, elle cause un fort impact sur le rendement des cultures aux rotations courtes et avec un faible travail du sol, en introduisant des impuretés et de l’humidité dans les grains.

Folle avoine

Cousine proche de l’avoine stérile, avena fatua est une adventice nuisible qui se développe partout en France sauf dans les sols acides. Elle envahit les cultures d’hiver et de début de printemps (colza, pois, tournesol…). La rotation des cultures est la seule méthode de lutte présentant un résultat vraiment satisfaisant.

Folle avoine stérile

Sous-espèce de l’avoine stérile, Avena sterilis sp. Ludoviciana présente des particularités similaires : cette adventice très nuisible préfère les régions méridionales mais s’adapte aux sols argilo-calcaires chauds, envahissant les cultures d’hiver et de début de printemps avec une inquiétante efficacité. La rotation des cultures est un bon moyen de lutte.

Fétuque des prés

Festuca pratensis est une plante fourragère à haut rendement, très résistante à l’humidité et aux inondations. En revanche, elle résiste très mal à la chaleur et meurt en période de sècheresse.

Houlque molle

Holcus mollis est une plante fourragère ne produisant qu’un foin de qualité médiocre. Elle se développe sur les sols acides et secs des vignes et des vergers où elle est invasive par voie végétative.

Ivraie raide

Autrement connue sous le nom de ray-grass rigide, lolium rigidum peut se cultiver comme plante fourragère grâce à son haut rendement, mais c’est surtout une adventice qui envahit à grande vitesse les cultures céréalières, les cultures sarclées, les vergers et les pâturages. Si elle préfère se développer sur les sols secs, elle se trouve partout en France. Elle est également connue pour être potentiellement porteuse de bactéries hautement toxiques pour le bétail.

Jonc des crapauds

Junctus bufonius est une adventice très commune dans les cultures céréalières de l’ouest de la France, avec une levée principale en automne et une autre levée au printemps. Peu nuisible au stade de plantule, elle devient problématique une fois sa maturité atteinte. La rotation des cultures est un bon moyen de la combattre.

Mibora printanière

Peu invasive et nuisible, Mibora minima est une graminée annuelle poussant sur les sols argileux et sableux humides des régions méditerranéennes et atlantiques. Aisément reconnaissable par ses fleurs en épis rouges, on la trouve surtout dans les vignes.

Panic capillaire

Originaire d’Amérique du Nord et à l’origine importée en Europe comme plante ornementale, panicum capillare est une adventice sur de nombreuses cultures (maïs, sorgho, tournesol, soja…) sur sols sablo-limoneux et sableux humides. Le travail du sol et le désherbage de cette mauvaise herbe restent les meilleurs leviers agronomiques.

Panic dichotomique

Adventice particulièrement invasive et nuisible, panicum dichotomiflorum Michaux doit son nom à son inflorescence. Formant des buissons denses, elle envahit les cultures de maïs des régions humides de l’ouest, avec une préférence pour les sols limoneux, sableux et argilo-siliceux.

Panic faux millet

Panicum miliaceum (millet commun) est une graminée annuelle comestible cultivée en Asie et en Afrique, et réputée adventice envahissante dans les cultures américaines du maïs où elle résiste aux herbicides et à la sècheresse. Autrefois cultivée en France, elle a été rapidement supplantée par des céréales à plus haut rendement comme le blé.

Panic pied de coq

Extrêmement invasive grâce à une production de graines pouvant atteindre les 40000 par pied, echinochloa crus-gallis cause des baisses de rendement dramatiques dans les cultures, notamment dans les rizières. Cette adventice est connue pour absorber l’azote du sol, jusqu’à 80 %, et retenir les nitrates, causant l’empoisonnement du bétail. On lutte contre elle en inondant les sols, avec l’épandage d’herbicides ou encore par la rotation des cultures.

Petite brize

Briza minor apprécie les hivers doux des régions maritimes de l’ouest aux sols sableux ou limono-sableux. Cette plante messicole s’installe dans les cultures de moissons mais reste assez peu invasive.

Pâturin annuel

Poa annua est une adventice répandue dans toutes les régions tempérées du globe. Elle pousse dans les champs de maïs et dans les cultures céréalières d’hiver où elle est difficile à désherber. Gourmande en eau et en éléments nutritifs, elle se développe au détriment des espèces cultivées, mais ne cause pas de baisse de rendement notable.

Pâturin commun

Appréciée pour son haut rendement, poa trivialis est une plante fourragère donnant du foin de bonne qualité. Avec son développement extrêmement rapide lors de bonnes conditions climatiques, le pâturin commun peut devenir invasif.

Ray-grass anglais

Lolium perenne est une graminée principalement employée pour couvrir les gazons des terrains de sport et comme plante fourragère de prairie. Très résistante, elle offre également un fourrage à haute valeur nutritive. Son développement rapide en fait une adventice de premier plan.

Ray-grass d’Italie

Cette ivraie multiflore (lolium multiflorum) est une plante fourragère à haut rendement que l’on trouve dans toutes les zones tempérées du monde. Avec son développement rapide et sa forte densité, elle est nuisible pour les cultures annuelles céréalières (céréales à paille notamment) et sarclées et les vergers.

Sétaire d’Italie

Connue comme “millet des oiseaux”, setaria italica est une plante céréalière et fourragère encore très cultivée, notamment dans les pays d’Asie (Chine, Inde…). Sa forte production de graines en fait une adventice, cependant plus contrôlable que d’autres espèces plus invasives.

Sétaire glauque

Particulièrement nuisible, setaria pumila est une adventice présente dans toutes les zones tempérées du monde. Avec une levée estivale, un cycle biologique court et une production importante de graines, cette sétaire est cause de baisse de qualité des récoltes d’été (présence d’impuretés, humidité dans les graines…) sur des parcelles avec un travail du sol réduit ou inexistant.

Sétaire verte

Setaria viridis est une adventice fortement invasive présente sur tout le territoire français ou presque. En levée, elle affecte les cultures de céréales d’été, introduisant impuretés et humidité dans les récoltes. Elle se développe surtout sur les sols peu ou pas travaillés et sur les parcelles sans rotation de cultures.

Sétaire verticillée

Très nuisible, l’adventice setaria verticillata est invasive, présente dans toutes les régions tempérées du monde. Résistante aux herbicides, vecteur de nombreuses maladies, elle peut être éradiquée grâce à une rotation des cultures et à un travail du sol sur la parcelle infestée.

Vulpie queue de rat

Vulpia myuros est une graminée invasive à forte concurrence de plus en plus présente dans les cultures céréalières, les vergers, les vignes et le colza partout en France, dans les sols sableux, silico-argileux et acides. Les meilleurs moyens de lutte restent la diversification des cultures par rotation et l’enfouissement par travail du sol.

Vulpin des champs

Particulièrement invasif, alopecurus myosuroides est une adventice très commune en France dans les cultures de céréales d’automne et d’hiver où elle peut causer des baisses de rendement catastrophiques. Résistante à de nombreux herbicides et avec des graines pouvant survivre jusqu’à 11 ans dans le sol, cette graminée se combat par de faux semis et une rotation des cultures.


Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Rédaction Wikiagri
Avatar_blank

Equipe de rédacteurs Wikiagri

  • Vous aimerez également
  • Home_tonne___lisier

    Comment bien choisir une tonne à lisier ?

    La tonne à lisier se présente sous forme d’une citerne en acier galvanisé fixée sur une remorque à un ou plusieurs essieux. Tir&eacut...

  • Home_mouron_des_oiseaux

    Le mouron des oiseaux

    Plus connu sous le nom de stellaire intermédiaire (du latin stellaria media), le mouron des oiseaux (ou mouron blanc) doit son appellation au fait d’être m...

  • Home_semoir

    Comment bien choisir un semoir agricole ?

    Indispensable machine pour les agriculteurs, à des années lumières de l’ancestral semi à la main, le semoir agricole répartit les gra...

  • Home_presse_agricole

    Comment bien choisir une presse agricole ?

    Les presses ou ramasseuses-presses agricoles sont des machines dédiées à la collecte des foins ou des pailles et à leur mise en forme par bottes o...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • 5 numéro papiers par an
  • Des réductions de nos partenaires
  • Des réductions aux rencontres Wikiagri
  • Du contenu exclusif
5,94€ / mois11,88€ / mois
S'abonner à Wikiagri pro