Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
5072 MembresCréer un compte

Les chips Belsia sont fabriquées dans une ferme de la Beauce

Home_big_chips_belsia_beauce

Dans la Beauce, Matthieu Maisons fabrique et commercialise lui-même 10 tonnes de chips par an en transformant 40 tonnes de pommes de terre cultivées sur l’exploitation familiale. Installé en 2016, il vient d’embaucher deux salariés. Son projet, créateur de valeur ajoutée, qui associe agriculture et savoir-faire industriel, est porteur de développement.

Au 222, rue Saint-Martin à Paris, on ne peut pas les manquer. Les sachets de chips Belsia (Beauce en latin) de 150 grammes sont exposés à l’entrée de l’épicerie Causses, dans un grand panier en osier. Ils ont été livrés directement par sa société. Cependant l’épicerie parisienne est un des rares points de vente franciliens des chips de Matthieu Maisons. L’essentiel de sa production de chips est commercialisée en Eure-et-Loir dans une cinquantaine de points de vente, supermarchés et épiceries spécialisées.

Cette année, Matthieu Maisons entame sa troisième campagne. Sur la ferme de ses parents située à Boisville-la-Saint-Père, quatre hectares de pommes de terre seront cultivés exclusivement pour la transformation. Un laboratoire a été édifié à proximité des corps de ferme où les pommes de terre sont tranchées et cuites avant d’être ensachées.

Le jeune entrepreneur en produira environ 10 tonnes cette année (il faut quatre kilogrammes de pommes de terre pour fabriquer un kilogramme de chips).

Le projet a été réfléchi et monté de A à Z alors même que Matthieu Maisons était encore étudiant dans une école d’ingénieur dans l’industrie. C’est en s’inspirant d’une recette familiale qu’il a mis au point celle de ses chips: épaisseur des tranches, cuisson, épices, sel de l’île de Ré, etc.

Notre interlocuteur a fait le grand saut en 2016. Il a quitté l’emploi d’ingénieur dans l’industrie agroalimentaire qu’il occupait alors depuis cinq ans en Ile de France où il s’était installé. Sur les 20 hectares de pommes de terre qui étaient cultivés chaque année par son père sur l’exploitation familiale (160 hectares), quatre ont été alors réservés pour le projet du jeune entrepreneur.

En 2016, l’intérêt de Mathieu de revenir en Eure-et-Loir dans sa ferme ne portait pas sur la reprise de l’exploitation familiale mais sur le développement d’une production connexe pour créer son emploi avec un revenu régulier à la clé.

Sa priorité était le développement d’une activité créatrice de valeur ajoutée, affranchie de la volatilité des marchés agricoles et des accidents climatiques.

Le coût de production des pommes de terre n’a quasiment plus aucune incidence sur la rentabilité de l’activité de Matthieu Maisons.

Création de valeur ajoutée

A ce jour, la production de pommes de terre et leur transformation en chips a permis à Matthieu Maisons d’employer récemment deux salariés. Celui-ci n’aurait pas créé ces emplois s’il avait repris simplement une exploitation céréalière similaire à celle de son père. Sur 160 hectares, il y cultive des céréales et des oléo-protéagineux livrés dont le produit de la vente dépend des prix des marchés mondiaux.

Les charges de l’entreprise de Matthieu Maisons sont essentiellement des coûts de transformation, les frais de transport et, sa rémunération et celle de ses salariés. Elles sont plus faciles à maîtriser que la volatilité des marchés agricoles.

Toutefois, le poste de charges le plus important est l’expédition des sachets. Ils ne pèsent que 150 grammes mais ils sont très volumineux et très légers puisqu’ils sont d’abord remplis d’air. Aussi, Matthieu Maisons s’est constitué un réseau de distributeurs dense pour commercialiser le plus grand nombre de sachets à moindres frais.

Le projet de Matthieu Maisons, à cheval sur l’agriculture, l’industrie et le commerce a été suivi par les Chambres compétentes. Mais un projet en appelant un autre, il ne se contentera plus de produire 10 tonnes de chips dans quelques années dans sa chipsterie...
 

En savoir plus : https://www.chipsbelsia.com (site internet des chips Belsia) ; https://www.facebook.com/chipsbelsia (page Facebook).

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 4
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Hénin Frédéric
Avatar_blank

  • Vous aimerez également
  • 300

    TRANSPORTS ROUTIERS: GARE AUX RADARS

    Le règlement européen 167/2013/CE ne fixe plus de limite à la vitesse de circulation des tracteurs. Mais pas notre Code de la route national. Pas de coup...

  • Home_brexit_lait

    L'après Brexit sur les marchés du lait et de la viande pour l'Union européenne

    Les vingt-sept pays de l’Union européenne font face au Brexit. La conjoncture mondiale est favorable pour réorienter les échanges commerciaux vers ...

  • Home_dynamique_agricole_banques_populaires

    La dynamique agricole toujours de mise, et récompensée

    La crise sanitaire de la Covid 19 n’a pas empêché les agriculteurs d’exceller dans leurs domaines de compétences. Voici justement les huit lau...

  • Home_commerce_international_agricole_chine

    Chef d'orchestre, la Chine mène les marchés à la baguette

    La demande mondiale de produits agricoles ne tarit pas. L'Empire du milieu a un pouvoir d'influence important sur la plupart des marchés de commodités, ...

  • Home_activite__ce_re_alie_re

    PAC 2023, des milliers de céréaliers évincés par le Plan stratégique national ?

    Plus d’écologie pour gagner moins, c’est ce que redoute une grande majorité de céréaliers s’ils souscrivent à l’arc...

  • Home_ble__et_farine

    Malt d'orges et farine de blé, des commodités lanceuses d'alertes

    Les échanges commerciaux de malt d’orges et de farine de blé sont d’excellents indicateurs économiques et conjoncturels. Même si le fon...

  • Home_mate_riel_agricole_re_colte_pois

    Plan protéines, les agroéquipements subventionnés pour produire plus d'oléoprotéag...

    Par décision le 28 avril dernier, le gouvernement a débloqué une nouvelle enveloppe de 20 millions d'euros pour aider les agriculteurs à acqu&...

  • Home_capture

    Les marchés sous les ordres de la météo

    La météo est souvent au coeur des préoccupations dans le monde agricole. Ce printemps 2021, c'est la météo mondiale qui est scrut&eacut...

  • Home_viande_francaise

    L'élevage français profite de l'évolution de l'alimentation due à la Covid

    Le changement des habitudes alimentaires consécutif à la fermeture des établissements de restauration collective réoriente en France les dé...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit