Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
5377 MembresCréer un compte

Le retard des aides Pac 2015 à l'origine de manifestations d'éleveurs

Home_big_manif_ja_retard_aides_pac_creuse

Mardi soir, près de 50 Jeunes agriculteurs de la Creuse ont rendu visite au préfet. Ils auraient dû toucher les aides Pac mi avril. On leur promet fin mai, et certains ont entendu parler de fin juin. Ce mouvement né en Creuse pourrait trouver une suite dans d’autres départements d’élevage. Au bord de la faillite, les manifestants creusois pointent du doigt le ministère.

En fin d'article, la vidéo
de la soirée de manifestation à Guéret

Deux tracteurs bloquent l’entrée de la petite rue qui mène à la préfecture de la Creuse, à Guéret. Une cinquantaine d’exploitants a répondu à l’appel des Jeunes agriculteurs du département, ce mardi 3 mai au soir. Ce sont les premiers en France à mettre le sujet sur la table : ils n’ont toujours pas perçu les aides Pac 2015, alors qu’ils auraient dû recevoir une partie depuis la mi avril. Un retard qui les place dans une situation compliquée, car ils ont clôturé leurs comptes sur des estimations d’aides ! Alors, ils ont « sonné » à la porte de la préfecture pour que le représentant de l’Etat fasse remonter au ministère leur mécontentement.

Le préfet Philippe Chopin leur a annoncé que les aides devraient être versées à la fin du mois de mai. Dans les rangs des agriculteurs, on a d’autres échos : « On a plutôt entendu parler de fin juin ». Une situation intenable pour de jeunes installés dont les trésoreries sont déjà mises à rude épreuve.

"Une dizaine de jeunes au bord de la faillite dans le département"

« Les cours de la viande et du lait ne se sont pas améliorés. Dans ce contexte, on doit attendre des aides qui n’arrivent pas. Les trésoreries sont très basses, on n’arrive plus à tirer un revenu. Pour les jeunes qui ne se sont pas installés dans un cadre familial, c’est extrêmement difficile. Il y a une dizaine de cas de jeunes au bord de la faillite dans le département. Le climat actuel et le moral sont au plus bas », expliquait la nuit denrière Jean-Marie Colon, président des JA 23.

Après les échanges de points de vue avec le préfet, les JA se sont rendus à Direction départementale des territoires. Godet de lisier par dessus les grilles (rebaptisé « benne du terroir ») et maçonnerie devant pour mieux infuser... Devant la DDT, ils ont posé un écriteau : « Fermeture pour cessation de paiement ».

Au ministère, "ils sont à la ramasse"

Si les agriculteurs ont ciblé ce lieu symbolique, ils n’ont pas manqué dans leurs mots de viser plus haut. Parmi les manifestants, ça fusait : « En pleine période de crise, le ministre organise un meeting électoral, c’est regrettable. Il faut qu’il se rappelle qu’il est le ministre de l’agriculture ! » Comment expliquer le retard de paiement des aides ? Le président des JA 23 a aussi sa petite idée : « Je pense que c’est le bordel, ils sont à la ramasse. Et là, c’est le summum ! »

Une désorganisation complète ? En tout cas, une autre mesure suscite des interrogations, les MAE (mesures agro environnementales). Cette aide vise à favoriser l’engraissement des animaux sur les exploitations… Sauf que certains se sont engagés dans cette voie en comptant sur elle. A ceci près, dénoncent les syndiqués, qu’ils ne connaissent toujours pas les contours exacts pour en bénéficier. Autrement dit, ils se sont lancés, ont pris des initiatives dans leurs fermes sans savoir avec certitude si ce qu'ils ont entrepris entre dans le cahier des charges de l'éligibilité à ces aides...

En attendant, la vie continue… Les fournisseurs réclament leurs factures impayées et les agriculteurs doivent régler la MSA calculée sur la base d’aides qu’ils n’ont pas touchées...

Les JA de la Creuse ont manifesté devant la préfecture de Guéret pour réclamer les aides Pac qui auraient dû arriver mi avril.

Ils ont muré symboliquement l'entrée de la DDT avec l'écriteau "fermeture pour cessation de paiement".

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Cordaz Delphine
Avatar_blank

Journaliste depuis une dizaine d'années en milieu rural. La campagne innove, trouve des solutions, élabore... Et j'entends le montrer !

  • Vous aimerez également
  • Home_capture_1

    Une exploitation attachée à sa culture locale

    Dans le Nord-Vendée, le Gaec de la Mitonnière est l’un des 70 producteurs de mogette vendéenne label rouge. Sur le secteur, la culture repré...

  • Home_eta_29_semaine_18_couverture

    De la prestation agricole à l’entretien du matériel des clients

    Depuis 2008, l'entreprise Paquet Développement propose une prestation d'atelier à ses clients. L'ETA est également spécialiste de l...

  • Home_image_1_abelio_02-2022

    Abelio : le couteau suisse de l’agriculture de précision

    « Un drone solaire autonome réalise les relevés du spectre lumineux des parcelles pour détecter notamment les maladies, les adventices, les besoins...

  • Home_eta_28_semaine_8_couverture_2

    S'adapter et suivre les évolutions du marché

    La montée au capital de François Guillet à 100 % s’est faite en deux étapes. Il a ensuite construit le nouveau siège de son entrepris...

  • Home_wiki_49_semaine_6_couverture

    Le pari de l’agroécologie en pommes de terre

    L’agriculteur est un fidèle de la marque Fendt « pour la fiabilité et le faible niveau de décote ». Agriculteur sur 600 ha dans le ...

  • Home_eta_17_semaine_2_bis_couverture_v2

    SARL Saffray: Saisir l’opportunité de la méthanisation

    Lorsqu’il a repris la tête de l’entreprise, Anthony Saffray a décidé de diversifier la gamme de prestations pour répondre à la d...

  • Home_eta_27_semaine_01_bis_couverture

    Un parc matériel au top chez le Charentais Matthieu Cobérac

    Matthieu Cobérac a fondé en 2006 l’ETA du même nom. Toujours basée à Saint- Amant-de-Nouère, non loin d’Angoulême, ...

  • Home_eta_27_semaine_51_couverture

    Entre lisier et récolte, l’ETA Templon a trouvé son équilibre

    C'est à l’extrémité Est de la Bretagne, sur la commune de Vergéal au voisinage de la Mayenne, que se trouve l’ETA Templon. La domi...

  • Home_wiki_48_semaine_50_bis_image_1

    Digitalisation : la solution collective de FarmLEAP

    Proposer la certification collective Haute Valeur Environnementale (HVE) s’inscrit dans le prolongement des activités de FarmLEAP, le Ceta numérique. A ce...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit