Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
4674 MembresCréer un compte

Le mildiou du tournesol

Home_big_tournesol

Le mildiou du tournesol ou plasmopara halstedii, organisme tellurique (des microbes présents dans le sol), incarne l’une des maladies les plus graves de la plante à graines : une infection massive et précoce peut anéantir une récolte. La lutte est âpre contre ce phénomène dont les différentes races sont en constante mutation.

La maladie est présente sur tout le sol français, avec toutefois des pics d’existence dans l’Ouest, le Sud-Ouest et le centre.

Quels sont les symptômes du mildiou du tournesol ?

C’est d’abord au moment de la levée que les semis peuvent connaître une fonte lors d’une attaque précoce. Jusqu’au stade 2/4 feuilles, une contamination primaire infecte la racine, ce qui va réduire la croissance du plant de tournesol et entrainer son nanisme. Les feuilles se décolorent au niveau des nervures centrales (taches chloridriques). Certaines feuilles sont recouvertes d’un feutrage blanc lié aux sporulations.

Même en grandissant la plante n’est pas à l’abri. Au stade 4/8 feuilles, des contaminations tardives peuvent être observées au niveau du bourgeon terminal, des feuilles (mêmes taches chloridriques) et sur le limbe. Après le stade 8 feuilles, la plante n’ayant pas souffert de nanisme pourra toutefois se voir contaminer par les feuilles. Si la taille du végétal va rester normale, la récolte sera beaucoup moins quantitative et qualitative.

Quels sont les facteurs favorables à son développement ?

Pour se libérer du sol où ils sont enfouis, les spores ont besoin d’eau : ils ne germeront qu’après de fortes précipitations entraînant une humidité prolongée, notamment à l’époque des semis.

La période de présence du mildiou du tournesol

Il faut savoir que les oospores qui font la maladie mildiou peuvent vivre plus de dix ans dans la terre, même si le sol n’est pas cultivé. La présence est donc latente, même sans tournesol.

Les solutions agronomiques et phytosanitaire pour l’empêcher

La lutte contre le mildiou est obligatoire en France et fortement réglementée.

Une parcelle contaminée à plus de 30 % ne peut plus être le socle d’un culture de tournesol durant trois ans.

Jusqu’à il y a une quinzaine d’années, l’utilisation de semences résistantes fût un moyen radical pour se débarrasser de la maladie. Fût, parce que depuis le début des années 2000, de nouvelles formes de mildiou se sont développés (près d’une dizaine). Cette mutation désormais constante de la maladie prend de vitesse les études et donc les solutions à apporter.

Aujourd’hui, aucune variété n’est totalement insensible aux différentes versions de la maladie. Mais il est quand même conseillé de choisir celle pouvant en combattre le plus.

D’autres moyens agronomiques sont à privilégier pour anticiper les maux :

  • Débarrasser les sols des résidus de culture et bien les préparer,
  • Eviter le semis avant de fortes précipitations,
  • Eviter les rotations courtes.

Jusqu’en 2011, la culture du tournesol durant deux années de suite sur une même parcelle était interdite. Désormais, sous conditions et dérogations, il est possible de cultiver le tournesol deux années consécutives. Pour cela, il est obligatoire d’utiliser une semence de variété différente la seconde année, non traitée mais accompagnée d’une préparation phytopharmaceutique. Enfin, une parcelle ayant reçu deux années de culture de tournesol consécutive ne pourra pas en accueillir les deux années suivantes.

Méthode d’observation du mildiou du tournesol

Si la lutte est obligatoire et que son apparition sur une parcelle doit impérativement être déclarée, c’est justement pour avoir des outils de mesure les plus précis possible. Les dommages liés à la maladie pouvant s’évérer considérables, il est important de canaliser au mieux son évolution. Il existe un réseau national de surveillance du mildiou du tournesol vers lequel il est nécessaire de se tourner en cas d’infestation, afin d’être guidé au mieux dans la lutte.


Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Rédaction Wikiagri
Avatar_blank

Equipe de rédacteurs Wikiagri

  • Vous aimerez également
  • Home_capture_d_e_cran_2020-01-23_a__10.23.41

    Pulvé : comment se différencier par la réactivité ?

    La pulvérisation représente une prestation stratégique pour séduire ou fidéliser des agriculteurs qui sont actuellement de plus en plus nom...

  • Home_pulverisation-de-precision-miniature

    Pulvérisation de précision, pour qu'aucune goutte ne rate sa cible

    La maîtrise de la dérive a longtemps reposé sur le respect des conditions d’application, dont la vitesse du vent, et le recours à la buse ada...

  • Home_nouveaute-pulverisateur-1

    Les nouveautés de la pulvérisation 2020

    Dans le cadre de notre dossier spécial pulvérisation, voici la présentation des nouveautés en la matière. Lemken, un traîné...

  • Home_buses_pulv_

    Pulvérisateurs, les éléments essentiels à une pulvérisation de qualité

    Une circulation optimale de la bouillie, grâce à une pression constante, par exemple, est assurée par la pompe, la régulation, la filtration, la rampe, ou encore les buse...

  • Home_pulv_risateur_horsch_leeb_pt-5322

    Pulvérisateurs, quelle architecture répond le mieux aux besoins ?

    S’il peut paraître accessoire de s’attarder sur le choix d’un châssis ou d’une cuve, ces éléments présentent, en réalité, une influence importa...

  • Home_screen-pulverisateur-2

    Des conseils d'experts pour bien choisir son pulvérisateur

    Dossier pulvérisateurs 2020 : le guide expert et le diagnostic personnalisé sont en ligne. À travers ce dossier spécial, WikiAgri veut aider ses lecteurs ...

  • Home_matthieu_cob_rac

    Sous le hangar, un parc matériel au top chez le Charentais Matthieu Cobérac

    Matthieu Cobérac a fondé en 2006 l’ETA du même nom. Toujours basée à Saint-Amant-de-Nouère, non loin d’Angoulême, l’entreprise est devenue récemment...

  • Home_semoir_horsch_

    Semoirs de précision, des rendements maximisés avec des semences bien ordonnées

    Si le contrôle de la profondeur concentre toute l’attention des constructeurs, Arvalis institut du végétal planche sur un nouveau paramètre, consistant à positionn...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit