Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
5159 MembresCréer un compte

La production de blé russe décevante

Home_big_spring_wheat

Depuis plusieurs semaines, le prix du blé Euronext est élevé en grande partie grâce au bilan tendu du maïs. Les éléments sont différents aujourd’hui. Le maïs reste toujours sous pression, avec des potentiels de production qui ont tendance à s’éroder aux USA notamment, mais le blé a également ses propres raisons.

Tout d’abord, le dôme de chaleur qui a sévi sur le Canada et le nord des USA a touché le canola, mais aussi les blés de printemps canadiens et américains. Les États du Dakota du Nord, Dakota du Sud, Minnesota et Montana qui totalisent 90 % des blés de printemps américains n’ont reçu que très peu de précipitations depuis les semis. N’oublions pas que les notations des conditions de culture des blés de printemps américains sont jugées à 10 % en bonnes à excellentes. Les blés durs sont également touchés au Canada.

À cela, il faut rajouter des récoltes européennes de blés d’hiver décevantes en rendement et des qualités assez souvent en dessous des normes. Le PS autour des 72/74 voir en dessous, et le temps de chute d’Hagberg en dessous de 220 secondes créent des inquiétudes. La quantité de blé fourrager devrait être importante, alors que les blés meuniers se font rares. Les primes se dégradent donc logiquement sur les blés fourragers, gommant un très bon cours Euronext atteignant 230 €/t sur l’échéance décembre.

Le dernier élément qui joue en la faveur du maintien d’un bon prix du blé, c’est la récolte en Russie, avancé à 62 %, dont la production est revue à la baisse. L’USDA estimait en juillet dernier une production de 85 Mt, mais différents analystes (Ikar et Sovecon) annoncent aujourd’hui une production entre 75 et 80 Mt. Cet élément est à suivre dans les jours à venir.

 

 

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 3
  • 0
  • 0
  • 1
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : JULIA Olivier
Thumb_logo_stratagro_-_petit

Après une expérience d'une vingtaine d'années dans l'agrofourniture, j'ai crée la société STRATAGRO pour me rapprocher des problématiques des agriculteurs. S...

  • Vous aimerez également
  • Home_depliant_process_-_620_x_260

    Les biostimulants, une solution d’avenir

    De l’algue Ecklonia maxima, à la croissance de 30 cm par jour, sont extraits des principes actifs qui renforceront les cultures Les biostimulants sont reconn...

  • Home_e-eryxsvuaamvbb

    L’influence de l’ouragan Ida sur les marchés

    L’ouragan Ida qui a frappé le sud des USA fin août a engendré des dégâts sur les ports maritimes du Golf du Mexique. Suite à ces...

  • Home_silice_pomme_pascal_9644

    Redécouvrez tous les bienfaits d’un apport de silice

    Par son effet double vitrage, le silicium protège les fruits des aléas climatiques et leur apporte de la résistance face aux chocs. La silice est un ...

  • Home_port

    L’Ukraine exporte déjà ses futurs maïs

    Avec des conditions climatiques très favorables à la culture du maïs jusqu’à présent, les prévisions de production de maïs ...

  • Home_capture

    Récolte 2021 : plus de blé fourrager français qu’attendu ?

    La moisson de blé 2021 n’est pas encore terminée que des craintes sur les quantités et les qualités se font déjà ressentir&nbs...

  • Home_capture

    Le canola canadien en mauvaise posture

    Le Canada, 1er producteur mondial de canola, enregistre un déficit hydrique important. Le dôme de chaleur, survenu fin juin sur le pays, a accentué ce d&e...

  • Home_biostim_et_traitement_de_semences_ma_s_photo_slaude_compo_expert

    Des biostimulants en application sur les semences, l’assurance d’une levée réussie

    L’apport d’un biostimulant en traitement de semences améliore la vigueur du maïs à la levée Utilisés en traitement de semence...

  • Home_image_1-2.png

    Des biostimulants pour booster les cultures après un épisode de gel

    Un apport de Basfoliar Rhizo Bio a favorisé le redémarrage du développement végétatif après un épisode de gel. Ici, en 2020, ...

  • Home_capture2

    Le cours du porc chinois en forte baisse

    La Chine représente 50 % de la production mondiale de porc. Début 2019, le pays est frappé par la peste porcine africaine, décimant 30 % du chepte...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit