Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
5212 MembresCréer un compte

Photovoltaique, la participation d’Enedis jusqu'a 40%

Home_big_eta_26_semaine_43_bis_couverture

Enedis prend en charges 40% du coût des travaux de raccordement au réseau électrique. C’est après avoir défini son projet photovoltaïque avec un installa- teur que l’agriculteur contactera l’entreprise gestionnaire du réseau public de distribution pour son raccordement au réseau électrique. Il fera sa demande sur le site internet de cette dernière.

Le mouvement est lancé. La crise sanitaire n’a pas freiné le rythme de demande de raccordement des futures installations photovoltaïques. L’an passé, Enedis la filiale d’EDF chargée de la gestion et de l’aménagement de 95 % du réseau de distribution d’électricité en France, a dénombré 6 700 demandes de raccordements pour des installations d’une taille compatible avec celle des toitures agricoles. En 2019, elles n’étaient que 4 900 et l’année précédente, 3 800.

Enedis est une des entreprises de distribution d’électri- cité auxquelles les collectivités territoriales confient la concession locale du réseau électrique pour raccorder tous les clients et notamment des projets d’installation de panneaux photovoltaïques.

« Pour Enedis, la production d’énergie photovoltaïque n’est plus une niche mais une source de production d’élec- tricité à part entière que nous devons raccorder au réseau de distribution », affirme Frédéric Trogneux, chef du département Raccordement des Producteurs de la société.

D’ici 2022, le gestionnaire du réseau public de dis- tribution s’est engagé à réduire de moitié les délais de raccordement - de la demande du client jusqu’à la mise en service - par rapport à 2020 afin de rendre les nouvelles installations productives le plus rapidement possible. En conséquence, ce sont plusieurs mois qui seront gagnés pour réaliser et rendre fonctionnelle une installation photovoltaïque.

Un reste à charge de 8750 HT pour 100 m de raccordement

Le législateur impose à Enedis de proposer à chaque porteur de projet la solution de raccordement au réseau basse tension la moins onéreuse.

« La société prend en charge 40 % du coût réel des travaux, souligne Frédéric Trogneux. Le site internet d’Enedis publie en toute transparence le barème de raccordement. Par exemple, pour la création de 100 m de raccordement au réseau basse tension, le reste à charge pour l’agriculteur est de 8 750 € hors taxes environ ».

C’est après avoir bien défini le projet avec l’installa- teur que l’agriculteur contactera la société chargée du raccordement de sa future installation photovoltaïque. S’il s’agit d’Enedis, la demande est déposée sur le site internet de la société. Celle-ci s’engage alors à envoyer un devis dans les trois mois ! Ce dernier tient compte de la situation actuelle du raccordement de l’exploi- tation au réseau. Si la ferme est déjà reliée au réseau électrique, le devis portera sur les travaux supplémen- taires à faire pour raccorder les panneaux et le local technique au réseau électrique. Si le bâtiment doté de panneaux est isolé, le chantier à réaliser sera plus important.

La production d’énergie renouvelable : une diversification en plein essor

Un des enseignements de la deuxième étude de l’enquête exclusive du réseau BPCE l’Observatoire sur l’agriculture et la viticulture est le potentiel de croissance future de la production d’énergie renouvelable (électricité photovoltaïque, méthanisation, éolien etc.) dans les exploitations agricoles.
Selon cette étude, 14 % des agriculteurs sondés (base 1359) produisent déjà de l’énergie sur leur exploitation et 20 % envisagent de se lancer dans cette activité.
34 % des agriculteurs de moins de 40 ans et environ 20 % des exploitants agricoles, à la tête d’entreprises agricoles qui réalisent plus de 250 000 € de chiffre d’affaires, sont motivés pour se lancer dans cette activité de production d’énergie renouvelable.
Parmi ces agriculteurs, les éleveurs sont majoritaires et produire de l’énergie photovoltaïque fait partie de leurs projets.

Auteur: Frédéric Hénin

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 2
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Rédaction Wikiagri
Avatar_blank

Equipe de rédacteurs Wikiagri

  • Vous aimerez également
  • Home_eta_14_semaine_47_couverture

    Accident du travail : droits et devoirs des employeurs et des salariés

    L’activité des entreprises de travaux agricoles est très intense durant les campagnes céréalières. Des accidents surviennent et des e...

  • Home_12-11-2021_bis_couverture

    La silphie alimente les méthaniseurs et les troupeaux

    "C’est en Allemagne que j’ai découvert les vertus de la silphie, rapporte Amédée Perrein, fondateur de la société SILPHIE ...

  • Home_10-11-2021_couverture

    Comment assurer l’installation photovoltaïque d’une toiture ?

    Tout agriculteur qui réfléchit à un projet d’installation de panneaux photovoltaïques doit solliciter son assureur avant de se lancer. Le ...

  • Home_05-11-2021_couverture

    Produire de l’électricité photovoltaïque pour financer la construction d’un nouvea...

    Pendant trente ans, LM Soleil vendra l’électricité produite par les 360 panneaux solaires qu’elle a installés sur le toit du nouveau bâ...

  • Home_02-11-2021_couverture

    Travailler plus pour gagner plus, de nouveau d’actualité

    Janvier 2019, toute heure de travail supplémentaire est payée au salaire horaire brut. Les heures travaillées au-delà de la 35e heure et dans la l...

  • Home_eta_26_semaine_42_bis_couverture

    Comment un banquier étudie un projet de financement ?

    Nicolas Noël, directeur d’agence agriculture à la Banque Populaire Rives de Paris, étudie les financements des projets de production et de vente d&rs...

  • Home_eta_26_semaine_41_v2_couverture

    La rénovation d’une toiture financée par la production d’électricité

      Florian, céréalier en Haut de France a confié à la société Agriwatt la rénova- tion de la toiture d’un des b...

  • Home_eta_25_couverture

    DIVERSIFICATION RÉUSSIE CHEZ L’ETA AUVERGNATE DIDIER GIRAUD

    Cette épareuse de 10,5 m de portée est, avec sa tête à disques, un équipement recherché par les divers donneurs d’ordre pour l&...

  • Home_eta_10_semaine_34_couverture

    DATES DES CONGÉS PAYÉS : L’EMPLOYEUR A TOUJOURS LE DERNIER MOT

    Chaque salarié peut prétendre jusqu’à cinq semaines de congés payés par an. Il revient à l’employeur de fixer les p&eacu...

  • 1Commentaire
  • #1

    Même si le carbone était un problème pour le climat, le nucléaire civil ne sera JAMAIS la solution, l'enrichissement de l'Uranium permet de concentrer beaucoup d'énergie dans peu de place, il a été développé pour LA bombe mais dans les réacteurs nucléaires on ne peut jamais récupérer toute l'énergie qu'il faut dépenser du début à la fin du processus (extraction, transport, enrichissement, construction des centrales, fonctionnement, démantèlement, retraitement des déchets et enfouissement) ! en arrêtant le nucléaire on fera de grosses économies d'énergie et d'euros .... https://www.mediaterre.org/actu,20210106085019,1.html

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit