Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
4405 MembresCréer un compte

La cardamine hirsute

Home_big_cardamine_hirsute

Connue également sous le nom de cardamine hérissée, la cardamine hirsute tire son nom du latin Cardamine hirsuta et de sa base velue. Cette plante herbacée annuelle dicotylédone autogame et comestible est originaire du continent eurasien et appartient à la famille des brassicacées ou crucifères.

Très présente en Europe et en Asie, on trouve cette espèce nitrophile et rudérale sur les terrains nus tels que les bordures de chemins, les talus, les friches, mais aussi dans les zones urbaines (vieux murs, jardinières et balcons) et dans les parcelles cultivées (vergers, vignes, céréales…) et les jardins. Elle se développe facilement dans les sols alluvionnaires et sableux ou pourvus de graviers, donc les sols secs, frais et riches en éléments nutritifs, avec un pH idéalement neutre (de 6 à 8). Même si sa présence est fréquente, cette adventice reste peu concurrentielle dans les cultures maraîchères.

Au stade de plantule, elle possède des cotylédons de forme allongée, des premières feuilles simples et réniformes. Ses feuilles suivantes sont divisées et pennées.

Une fois adulte, elle mesure 10 à 30 cm et ressemble au cresson. Si sa base est très velue, sa tige est souvent glabre, flexueuse, branchue et anguleuse, pourvue de peu de feuilles. A sa base, ses feuilles sont disposées en rosette, puis sur la tige ses feuilles sont pourvues de 5 à 9 lobes, alternes et vert foncé. Son inflorescence est composée de petites fleurs blanches (environ 5 mm de diamètre) en grappes et protégées dans leur silique inférieure. Les fruits sont des siliques linéaires, mesurant 18 à 25 mm de long pour 0,8 à 1 mm de large et contenant les petites semences brunes de forme rectangulaire.

Son système racinaire est pivotant, sans fibres capillaires.

Cycles de développement de cette adventice

La germination de la cardamine hirsute a lieu durant l’hiver et sa période de floraison est longue, courant de février à octobre. La dispersion du stock semencier se produit par simple contact avec les siliques, jusqu’à un mètre, par déhiscence explosive.

Avec un cycle de vie assez bref, la cardamine hérissée peut avoir plusieurs cycles dans une même année.

Bien que peu concurrentielle, la cardamine hirsute a un fort pouvoir de couvrance et envahit aisément le terrain, allant jusqu’à s’installer dans les jardinières des balcons urbains.

Les types de cultures touchées par la cardamine hirsute

La présence de la cardamine hirsute est importante mais elle ne présente pas de réel risque d’envahissement. On la trouve surtout dans les vergers et les vignes.

On note également sa présence dans les moissons de céréales à paille (blé, orge, seigle, avoine), de riz et de maïs à ensilage.

Les dégâts causés par la cardamine hirsute

En raison de sa petite taille, la cardamine hirsute ne cause pas de dégâts très importants dans les cultures mais elle peut causer des difficultés de triage dans les récoltes de céréales à paille et l’introduction d’humidité dans les grains récoltés.

On note même qu’en raison de son pouvoir couvrant, elle protège le sol des pluies abondantes en hiver.

Quand et comment intervenir contre la cardamine hirsute

La cardamine hirsute ne présente pas de réel danger pour les cultures mais on propose tout de même quelques leviers agronomiques pour lutter contre cette adventice :

  • les herbicides permettent une lutte efficace et rapide

  • le désherbage manuel s’effectue également facilement mais il faut prendre garde à la dispersion instantanée des graines au toucher et se protéger les yeux (la racine ne survit pas à l’arrachage de la partie aérienne de la cardamine)

  • la lutte mécanique à la herse étrille et à la houe rotative donne de bons résultats, surtout lorsque l’adventice est encore au stade de plantule

  • s’il est possible et pertinent pour la culture, le paillage limite la progression de la plante sur le sol.


Ci-dessous, cardamine hirsute (photo Adobe).
 

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Rédaction Wikiagri
Avatar_blank

Equipe de rédacteurs Wikiagri

  • Vous aimerez également
  • Home_coccinelle_symbole_biocontrole

    Le biocontrôle en plein développement

    Solutions d’origine naturelle pour combattre les bio-agresseurs des cultures, les produits de biocontrôle se multiplient. Après les cultures maraîchères, l’ar...

  • Home__pandeur_anti-limaces

    Traitements anti-limaces : respecter les bonnes pratiques

    Comme toute intervention phytosanitaire, la lutte contre les limaces doit être raisonnée et conduite avec soin pour viser l’efficacité sans dommage ...

  • Home_roulage_d_chaumage_limaces

    Des leviers agronomiques pour baisser le risque limaces

    En faisant les bons choix dans ses pratiques agronomiques et ses couverts, il est possible d’entraver le développement des populations de limaces.   ...

  • Home_limace_noire

    Dans la lutte contre les limaces, le biocontrôle a tout son intérêt

    Pour lutter contre les limaces, une approche se développe, celle du biocontrôle. Par ses pratiques agronomiques et le recours à des molécules d&rsq...

  • Home_limace_orange

    Comment se débarrasser des limaces sans perturber la faune auxiliaire

    Les deux matières actives autorisées dans la lutte contre les limaces l’ont été car elles ne sont pas novices pour la faune bén&...

  • Home_limace_herbe

    Comment protéger ses cultures des assauts des limaces

    Voraces, les limaces attaquent graines et jeunes plantes. En plus de pratiques agronomiques adaptées, le recours à des produits molluscides peut être n&ea...

  • Home_mouron_des_champs

    Le mouron des champs

    Appartenant à la famille des primulacées, le mouron des champs (du latin : anagallis arvensis) est aussi connu sous le nom de mouron rouge (du latin : lysimachi...

  • Home_euphorbe_r_veil_matin

    L'euphorbe réveil matin

    Du grec euphorbia helioscopia (“qui regarde le soleil”), l’euphorbe réveil matin (ou “petit éclair”) doit son nom à son omb...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit