Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
4303 MembresCréer un compte

Il compte sur la générosité pour emmener sa vache casta au salon de l'agriculture

Home_big_vache_casta_sia_2019

Un jeune éleveur de l’Ariège a lancé une campagne de financement participatif pour emmener sa génisse d’une race très rare (la casta) au salon de l’agriculture. A 25 ans, il est sur le point de réussir son pari.

Elle s’appelle Monjeta, ce qui signifie haricot sec en patois occitan. Son propriétaire souhaite l’emmener au salon de l’agriculture qui s’ouvre le samedi 23 février à Paris. Et Maxime Dangla a fait ses comptes. Pour convoyer sa protégée de 500 kilos depuis sa ferme située à Betchat, sur le piémont pyrénéen, en Ariège, jusqu’à la porte de Versailles il lui en coûtera 2650 €.

75 % du budget déjà réunis

Un tarif qui comprend aussi les frais d’alimentation et de vétérinaire, mais qui est trop élevé pour celui qui forme de futurs éleveurs, au centre de formation Ariège-Comminges. Alors le jeune homme de 25 ans a décidé de faire appel à la générosité des Ariégeois et de tous les amoureux des bêtes et de l’agriculture. C’est ainsi qu’il a lancé une opération de crowdfunding. Histoire de sensibiliser le grand public et de récolter les fonds nécessaires. Samedi dernier déjà, le pari était presque gagné. Puisque la somme était réunie à 75 %, pour son plus grand plaisir. « C’est très surprenant de voir une telle solidarité. Je ne m’y attendais pas. Il y a même eu une personne qui est venue ici pour me donner plusieurs centaines d’euros. C’est vraiment incroyable. Peut-être que le sujet des petites races est assez mobilisateur. »

Car il faut dire que Monjeta est une vache casta. Une race très rare, dont le berceau se trouve en Ariège et en vallée d’Aure, dans les Hautes-Pyrénées. Considérées comme de très bonnes mères, adaptées au relief local et habituées à marcher, on en dénombre aujourd’hui que 350 seulement.

Un combat militant pour la vache casta

Quarante éleveurs tout au plus sont les propriétaires de ces animaux dont la viande est reconnue sur le plan gustatif et le coût d’alimentation jugé très faible. Et si Maxime Dangla remue ciel et terre, avec sa mère, Sandrine Bonzom, la présidente nationale de la race casta et cheffe d’exploitation de Betchat, afin d’accompagner Monjeta au salon de l’agriculture, c’est précisément pour apparaître aux côtés de représentantes des douze autres populations de petits effectifs recensées en France. « On veut tous se faire voir pour peser face aux institutions nationales, dire que ces races existent et qu’elles ne doivent pas être laissées de côté. Parce que des éleveurs en vivent ! Evidemment le salon c’est une occasion extraordinaire pour cela », plaide Maxime Dangla, qui a déjà tout préparé pour le grand départ.

Et puis au printemps, tous les généreux donateurs qui auront permis à cette opportunité de se réaliser et donc de participer ainsi à la sauvegarde de la casta seront conviés à la ferme du Pioulet pour découvrir Monjeta, autour d’un goûter.

 

. Dons à envoyer à l'association nationale pour la race casta, Maison du PNR des Pyrénées, ferme d’Icart, 09240 Montels.

En savoir plus : https://www.facebook.com/irounda.casta (compte Facebook associé à la démarche).

Ci-dessous, c’est pour porter la voix des races de petits effectifs que Maxime Dangla souhaite se rendre au salon de l’agriculture avec sa génisse.

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 10
  • 2
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Morineau-Cooks Christophe
Thumb_cmc

Journaliste professionnel depuis 25 ans. Toulousain, reporter dans de grands quotidiens régionaux du nord de la Loire et la radio. Aujourd'hui de retour à To...

  • Vous aimerez également
  • Home_zhomivores

    mangerdetout.fr, un site d'information et de réflexion sur notre alimentation

    Pour contrebalancer les prises à partie anxiogènes des mouvements animalistes, les filières bretonnes lancent mangerdetout.fr, un site qui affirme la pro...

  • Home_bertrand_patenotre

    Sa bergerie prend feu, il arrête tout

    Bertrand Patenotre a 58 ans. Un âge auquel on ne redémarre pas tout de zéro. Précurseur dans l’Aube dans un système où il a li&...

  • Home_m_diation_animale_flourens

    Médiation animale, quand des animaux de la ferme apaisent enfants et adultes

    Depuis septembre 2017 à Flourens, près de Toulouse, des séances de médiation animale sont dispensées avec l’aide d’animaux de l...

  • Home_tri_de_laine_24h_de_la_tonte_cr_dit_photo_phoebus_communication__11___1_

    Le Dorat accueille le championnat du monde de tonte de moutons

    Du 4 au 7 juillet, la commune de Le Dorat, en Haute-Vienne, va multiplier sa population par 20 voire par 30. Les 1686 habitants comptabilisés au dernier recensement de...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • 5 numéro papiers par an
  • Des réductions de nos partenaires
  • Des réductions aux rencontres Wikiagri
  • Du contenu exclusif
5,94€ / mois11,88€ / mois
S'abonner à Wikiagri pro