Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
4433 MembresCréer un compte

Haute, une aubrac de l'Aveyron, star du salon de l'agriculture 2018

Home_big_haute_aubrac_sia_2018

Elle a 5 ans et est l'une des 130 vaches d'un jeune éleveur de l'Aveyron. De race aubrac, elle sera la star du prochain salon de l'agriculture à Paris et fait déjà la fierté du département.

Elle porte de belles cornes, elle arbore une superbe couleur froment et répond à l'immodeste patronyme de Haute. A 5 ans cette imposante vache aubrac sera l'égérie du prochain salon de l'agriculture de Paris qui se tiendra du 24 février au 4 mars. Elle est l'une des 130 bêtes de Thibaut Dijols, un jeune éleveur installé avec sa mère et son épouse, à Curières, sur les contreforts du plateau de l'Aubrac, dans l'Aveyron. Déposée en janvier dernier, sa candidature a été couronnée de succès au mois de juin, mais la direction du salon avait soigneusement gardé le secret.

Une formidable opportunité pour communiquer sur la race aubrac

Elle vient seulement de révéler le prénom et la provenance de sa nouvelle star. Alors depuis quelques jours, Thibaut Dijols est un homme très sollicité par les médias et reçoit des messages de félicitations de la France entière. Et puis le préfet, Louis Laugier et le président du Conseil départemental, Jean-François Gaillard, viennent de lui rendre une petite visite.

Avec tant de marques de sympathie, l'éleveur n'est pas peu fier de savoir que Haute représentera son troupeau et l'Aveyron. "Je ressens beaucoup de satisfaction d'avoir tous ces messages. C'est très touchant parce que le salon, ce sera une formidable opportunité pour communiquer sur notre race. C'est une vache qui a du caractère avec un regard qui parle comme si elle comprenait ce qui lui arrivait. Elle joue vraiment le jeu !"

Haute, qui possède des extrémités noires depuis la pointe de la queue et le tour des yeux, appartient au gabarit le plus élevé de cette race reproductrice et à viande. Laquelle est d'une qualité optimale puisque ces vaches se nourrissent exclusivement d'herbe toute l'année et engloutissent aussi 15 kilos de foin par jour, lorsqu'elles redescendent des alpages aveyronnais qui culminent à 1200 mètres d'altitude.

Des bêtes qui peuvent vivre 20 ans

Pas de maïs ni d'enrubannage ou d'ensilage d'herbe pour les petites protégées de Thibaut Dijols. Une alimentation naturelle et sèche donc qui exploite toutes les potentialités de ce territoire de l'Occitanie qui présente l'une des flores les plus diversifiées d'Europe. Autant de caractéristiques qui valent à la race aubrac le titre envié de vache économe et autonome. Si bien que sa viande, qui détient l'un des rares label rouge fermier de France, est goûteuse et persillée. Pour cela, elles doivent toutes être nées sur l'exploitation et avoir vécu dans leur environnement jusqu'à la phase de finition.

Accompagnée par son prochain premier veau qui naîtra peu avant la fin de ce mois de décembre, Haute ne sera cependant pas en concours lors des dix jours du salon. "C'est mon parti pris", souffle Thibaut Dijols. "Avoir été repéré pour aller à Paris c'est déjà une grosse récompense. J'irai donc là-bas avec fierté comme porte-parole de la race. Parce que je n'oublie pas que si mon troupeau existe, c'est grâce au travail de mes parents et des générations précédentes."

De retour de la capitale, l'avenir de Haute sera tout tracé. Ce sera dans les champs, surtout si l'on sait que ces animaux atteignent sans peine leur vingtième anniversaire. "Et elle aussi, elle vivra très longtemps !" se réjouit déjà Thibaut Dijols.

En savoir plus : @Haute_SIA2018 (compte Twitter de Haute).

Ci-dessous, aux côtés de Haute, Thibaut Dijols représentera la race Aubrac au prochain salon de l'agriculture à Paris.

 

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Morineau-Cooks Christophe
Thumb_cmc

Journaliste professionnel depuis 25 ans. Toulousain, reporter dans de grands quotidiens régionaux du nord de la Loire et la radio. Aujourd'hui de retour à To...

  • Vous aimerez également
  • Home_groupe_suivi_loi_egalim_s_nat

    Pourquoi le Sénat veut amender la loi Egalim sans attendre

    "Il y a urgence", "il faut faire vite", "on ne peut pas attendre deux ans comme cela était prévu"... Les sénateurs qui ont ...

  • Home__lections_msa_2020

    Elections MSA 2020, "chaque délégué sera l'échelon local de la démocratie mutualiste"

    Les élections des délégués locaux des caisses MSA se dérouleront du 20 au 31 janvier 2020. Il est encore temps de poser sa candidature pour...

  • Home_gis_bv

    Les biotechnologies végétales, piliers de la transition agro-écologique de l'agriculture française

    L’Inra, les instituts techniques et des entreprises partenaires ont présenté les principaux résultats des programmes d’investissement d&rsquo...

  • Home_recherche_plantes_biotechnologies

    Biotechnologies végétales, faut-il revoir la réglementation européenne sur les OGM ?

    L'Association française des biotechnologies végétales (AFBV) veut catégoriser chaque plante éditée en fonction des modifications...

  • Home_tout_est_possible_the_biggest_little_farm

    "Tout est possible", l'autre film agricole de la rentrée sur le grand écran

    John et Sally ont transformé leur coin de désert en ferme modèle. Elle allie biodiversité et rentabilité. En faisant de leur aventure un fi...

  • Home_carburant_betteraves_e85

    Pour rouler sans polluer, les consommateurs optent pour le bioéthanol

    Les constructeurs d’automobiles boostent les consommateurs à acheter une voiture électrique, mais ces derniers penchent pour les modèles flex-fuel ...

  • Home_ferme_verticale_japon_lampes_led_toshiba

    Huit cents fermes maraichères verticales en exploitation ou en cours de construction dans le monde

    Au Japon, 400 fermes maraîchères verticales produisent des millions de légumes chaque année dans des tours d’une dizaine d’étage...

  • Home_mjolk_la_guerre_du_lait

    "Mjolk, la guerre du lait", en Islande des éleveurs se soulèvent contre leur coopérative laitière

    Les coopératives ont été créées par les agriculteurs pour s’organiser mais parfois, leur fonctionnement leur échappe. En Islan...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit