Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
4303 MembresCréer un compte

Haute, une aubrac de l'Aveyron, star du salon de l'agriculture 2018

Home_big_haute_aubrac_sia_2018

Elle a 5 ans et est l'une des 130 vaches d'un jeune éleveur de l'Aveyron. De race aubrac, elle sera la star du prochain salon de l'agriculture à Paris et fait déjà la fierté du département.

Elle porte de belles cornes, elle arbore une superbe couleur froment et répond à l'immodeste patronyme de Haute. A 5 ans cette imposante vache aubrac sera l'égérie du prochain salon de l'agriculture de Paris qui se tiendra du 24 février au 4 mars. Elle est l'une des 130 bêtes de Thibaut Dijols, un jeune éleveur installé avec sa mère et son épouse, à Curières, sur les contreforts du plateau de l'Aubrac, dans l'Aveyron. Déposée en janvier dernier, sa candidature a été couronnée de succès au mois de juin, mais la direction du salon avait soigneusement gardé le secret.

Une formidable opportunité pour communiquer sur la race aubrac

Elle vient seulement de révéler le prénom et la provenance de sa nouvelle star. Alors depuis quelques jours, Thibaut Dijols est un homme très sollicité par les médias et reçoit des messages de félicitations de la France entière. Et puis le préfet, Louis Laugier et le président du Conseil départemental, Jean-François Gaillard, viennent de lui rendre une petite visite.

Avec tant de marques de sympathie, l'éleveur n'est pas peu fier de savoir que Haute représentera son troupeau et l'Aveyron. "Je ressens beaucoup de satisfaction d'avoir tous ces messages. C'est très touchant parce que le salon, ce sera une formidable opportunité pour communiquer sur notre race. C'est une vache qui a du caractère avec un regard qui parle comme si elle comprenait ce qui lui arrivait. Elle joue vraiment le jeu !"

Haute, qui possède des extrémités noires depuis la pointe de la queue et le tour des yeux, appartient au gabarit le plus élevé de cette race reproductrice et à viande. Laquelle est d'une qualité optimale puisque ces vaches se nourrissent exclusivement d'herbe toute l'année et engloutissent aussi 15 kilos de foin par jour, lorsqu'elles redescendent des alpages aveyronnais qui culminent à 1200 mètres d'altitude.

Des bêtes qui peuvent vivre 20 ans

Pas de maïs ni d'enrubannage ou d'ensilage d'herbe pour les petites protégées de Thibaut Dijols. Une alimentation naturelle et sèche donc qui exploite toutes les potentialités de ce territoire de l'Occitanie qui présente l'une des flores les plus diversifiées d'Europe. Autant de caractéristiques qui valent à la race aubrac le titre envié de vache économe et autonome. Si bien que sa viande, qui détient l'un des rares label rouge fermier de France, est goûteuse et persillée. Pour cela, elles doivent toutes être nées sur l'exploitation et avoir vécu dans leur environnement jusqu'à la phase de finition.

Accompagnée par son prochain premier veau qui naîtra peu avant la fin de ce mois de décembre, Haute ne sera cependant pas en concours lors des dix jours du salon. "C'est mon parti pris", souffle Thibaut Dijols. "Avoir été repéré pour aller à Paris c'est déjà une grosse récompense. J'irai donc là-bas avec fierté comme porte-parole de la race. Parce que je n'oublie pas que si mon troupeau existe, c'est grâce au travail de mes parents et des générations précédentes."

De retour de la capitale, l'avenir de Haute sera tout tracé. Ce sera dans les champs, surtout si l'on sait que ces animaux atteignent sans peine leur vingtième anniversaire. "Et elle aussi, elle vivra très longtemps !" se réjouit déjà Thibaut Dijols.

En savoir plus : @Haute_SIA2018 (compte Twitter de Haute).

Ci-dessous, aux côtés de Haute, Thibaut Dijols représentera la race Aubrac au prochain salon de l'agriculture à Paris.

 

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Morineau-Cooks Christophe
Thumb_cmc

Journaliste professionnel depuis 25 ans. Toulousain, reporter dans de grands quotidiens régionaux du nord de la Loire et la radio. Aujourd'hui de retour à To...

  • Vous aimerez également
  • Home_zhomivores

    mangerdetout.fr, un site d'information et de réflexion sur notre alimentation

    Pour contrebalancer les prises à partie anxiogènes des mouvements animalistes, les filières bretonnes lancent mangerdetout.fr, un site qui affirme la pro...

  • Home_bertrand_patenotre

    Sa bergerie prend feu, il arrête tout

    Bertrand Patenotre a 58 ans. Un âge auquel on ne redémarre pas tout de zéro. Précurseur dans l’Aube dans un système où il a li&...

  • Home_m_diation_animale_flourens

    Médiation animale, quand des animaux de la ferme apaisent enfants et adultes

    Depuis septembre 2017 à Flourens, près de Toulouse, des séances de médiation animale sont dispensées avec l’aide d’animaux de l...

  • Home_tri_de_laine_24h_de_la_tonte_cr_dit_photo_phoebus_communication__11___1_

    Le Dorat accueille le championnat du monde de tonte de moutons

    Du 4 au 7 juillet, la commune de Le Dorat, en Haute-Vienne, va multiplier sa population par 20 voire par 30. Les 1686 habitants comptabilisés au dernier recensement de...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • 5 numéro papiers par an
  • Des réductions de nos partenaires
  • Des réductions aux rencontres Wikiagri
  • Du contenu exclusif
5,94€ / mois11,88€ / mois
S'abonner à Wikiagri pro