Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
5159 MembresCréer un compte

ETA Belliard: UN GÉNÉRALISTE ASSUMÉ

Home_big_eta_09_semaine_30_couverture
Franck Belliard, de l’entreprise Belliard (Cormolain) avec son fils
 
Olivier Belliard épaule les agriculteurs dans tous leurs travaux et y compris dans leurs projets de bâtiment. La fin des quotas sucrier lui a donné des perspectives pour relancer une activité d’arrachage de betteraves. Zoom sur une entreprise qui accompagne à fond ses clients depuis 50 ans.
 
C’est une de ces entreprises qui a la proximité avec sa clientèle agricole chevillée jusqu’au bout du bec de l’ensileuse. Il faut dire qu’avec un historique de plus de cinquante ans, l’ETA Belliard basée à Cormolain dans le Calvados a pu nouer des liens solides avec plusieurs générations d’agriculteurs sur son territoire. Et Olivier Belliard arrivé comme apprenti il y a 27 ans dans l’entreprise créée par son père en 1967, dirige aujourd’hui l’entreprise avec toujours cette même ligne directrice. « Nous voulons que les agriculteurs soient assurés de pouvoir toujours compter sur nous pour un éventail très large de prestations », confirme le gérant. Quant-à son père, Georges, il est toujours associé de l’entreprise à laquelle il continue de participer activement du haut de ses soixante quinze ans. En développant fortement l’activité dans les années 90, il sera d’ailleurs parvenu à installer deux autres de ses fils, dont l’un est entrepreneur à 40 km de là et l’autre a repris l’exploitation familiale. Aujourd’hui les trois frères ont chacun leur propre société, mais ils n’hésitent pas à s’entraider.
 
Moisson, pressage de pailles, épandages, débroussaillage, préparations de sol, mise en place des cultures, ensilages, arrachages. L’entreprise de Olivier Belliard fait travailler sept salariés à temps plein et deux apprentis pour accompagner les agriculteurs dans une large gamme de travaux généralistes. Elle recrute en général cinq saisonniers par an principalement sur la période estivale. Par souci d’efficacité et de proximité, ces derniers connaissent souvent déjà l’entreprise, le matériel et les clients. L’ETA Belliard démarre sa pleine saison à partir des moissons en juillet et termine fin novembre avec les arrachages de betteraves. Pour l’hiver, l’ETA a notamment développé une activité de terrassement à 90 % orientée vers les clients agriculteurs. Au printemps l’entreprise est occupée essentiellement par les semis, les épandages et les récoltes d’herbe.
 
L’ensilage de maïs est l’une des activités phare de l’ETA, dans un secteur marqué par l’élevage laitier. Elle étale son planning sur l’ensemble du mois d’octobre, avec six de machines - dont une qui transhume dans les Deux-Sèvres par un système d’entraide développé avec un autre entrepreneur. « C’est un système qui fonctionne très bien mais qui repose aussi sur la confiance. Nous avons eu de la chance de trouver une entreprise avec qui nous nous entendons très bien, constate Olivier. Ces dernières années, nous développons également l’activité de récolte d’herbe d’avril à septembre pour répondre à une hausse de la demande. C’est lié à la réglementation locale, mais aussi à l’émergence d’une clientèle Bio et à la recherche de plus d’autonomie. Depuis 2016, nous proposons aussi la récupération des menues-pailles. Le développement de la méthanisation dans notre secteur n’est pas aussi fort que nous aurions pu l’espérer, mais il y a de la demande de récupération des menues pailles pour les cultures Bio et aussi pour le paillage des poulaillers ou des logettes ».
 
Le dernier gros développement de l’entreprise a été d’investir pour les arrachages de betteraves de 2017 dans une intégrale Ropa Euro-Tiger de grande capacité avec trois essieux et trémie de 40 m3. «Nous avons toujours bien aimé cette culture. Nous accompagnions depuis longtemps les éleveurs qui cultivaient des betteraves fourragères, relate Olivier Belliard. Avec le développement des intégrales nous avions dû abandonner l’activité d’arrachage ces dernières années car nous n’avions pas de perspectives suffisantes pour amortir de tels matériels. Cependant pour 2017, la sucrerie de Cagny à décidé de développer notre secteur en y recrutant de nouveaux planteurs notamment parmi notre clientèle. Cela nous a donné l’opportunité de nous lancer. Pour profiter de la technologie des intégrales et diminuer le nombre de remorques, je voulais que la machine puisse faire des allersretours complets dans les parcelles sans décharger. Nous sommes donc partis avec une grosse capacité : 3 essieux et 40 m3. Ces dernières années notre entreprise a bien évolué, le personnel est formé et compétent. Tous les facteurs étaient réunis pour lancer cette nouvelle activité ».

Texte et photos: Alexis Dufumier

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Rédaction Wikiagri
Avatar_blank

Equipe de rédacteurs Wikiagri

  • Vous aimerez également
  • Home_eta16_s42_-_620_x_260_02

    SARL Le Negrate: une offre diversifiée tournée vers l’élevage

    Maxime Carafray a rejoint Eric Le Negrate à la tête de l’entreprise il y a deux ans. Il pose ici devant la travée de hangar qui lui est attribu&eacu...

  • Home_eta_26_semaine_41_couverture_v2

    Une approche familiale du client

    Les entrepreneurs qui ont chacun une petite exploitation agricole, se sont spécialisés dans les travaux de récolte des céréales et des four...

  • Home_wiki_47_semaine_41_couverture

    La fibre entrepreneuriale

    « Pour espérer recréer une filière de chanvre textile, il fallait pouvoir inventer un procédé mécanisé de rouissage au ...

  • Home_eta_12_semaine_39

    La fibre pour l’industrie

    « Avec la méthanisation, nous ne sommes plus seulement fournisseur de l’industrie. Nous devenons nous-mêmes les industriels et nous devons adapte...

  • Home_redimension_photo_-_620_x_260

    LA PLURI-ACTIVITÉ ASSUMÉE DES ASSOCIÉS

    Chauffeur d’ensileuse est un poste réellement clé pour rencontrer des producteurs et se faire connaître », explique Charles Macé&n...

  • Home_eta_25_semaine_37_couverture

    L’ETA PELLEN A ÉVOLUÉ AVEC L’AGRICULTURE FINISTÉRIENNE

    Photo de groupe ETA Pellen D’une fonction de défricheur il y a 70 ans, l’entreprise familiale Pellen a pro- gressivement évolué vers un m...

  • Home_wiki_46_semaine_33_couverture

    Transformer pour mieux valoriser

    Fin  2019, Jean-Michel et Régine Faivre ont investi dans un moulin semi-industriel pour augmenter la capacité de production. Sur les 180 ha de la ferme...

  • Home_eta_10_semaine_33_couverture

    ATS: Plus d'intelligence dans les pratiques.

    Ludovic Renon à la tête de ATS basé dans le Nord s’implique fortement visà v...

  • Home_eta_24_semaine_30_couverture

    AMIS D’ENFANCE ILS RACHÈTENT L’ENTREPRISE

    Nicolas Delaunay (à gauche), supervise la partie chantier et la relation clients tandis que Cyril Lecointe a la responsabilité du parc matériel et d...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit