Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
4674 MembresCréer un compte

Participez au sondage wikiagri.fr en 5 petites minutes et anonymat garanti !

A l’approche des 10 ans de wikiagri.fr, votre avis est plus important que jamais. Notre volonté de vous proposer, chaque jour, une information de qualité, qui réponde à vos besoins est au centre de nos préoccupations.
En participant à ce sondage, vous aiderez wikiagri.fr à vous correspondre encore un peu plus.



Nous vous remercions d’avance pour votre participation.
L’équipe Wikiagri.fr

> Je participe au sondage

ChezVosProducteurs crée le lien entre consommateurs et producteurs

Home_big_chez_vos_producteurs

Pratique et bien pensée, la plateforme chezvosproducteurs.fr facilite la vente directe, en créant le lien entre producteurs et consommateurs.

Antoine Pineau a déjà une liste d’expériences hallucinante alors qu’il n’a pas atteint la trentaine. Durant ses études à Angers (master Production et technologies végétales), il a aussi développé pendant plusieurs mois une ferme à vocation environnementale au Bénin, et peaufiné son anglais en Irlande. « J’ai fini mon master avec un stage chez InVivo AgroSolutions. Je cherchais les leviers d'actions pour améliorer les pratiques agricoles des fermes Dephy. Puis pendant 6 mois, j’ai étudié les moyens de protection des plantes au sein du Pool Productions Légumières. Enfin, j’ai intégré pendant 18 mois le réseau B-Motived pour tester l’intérêt des produits de biocontrôle en grandes cultures. J’ai terminé cette mission en septembre dernier et je suis parti un mois en Inde pour aider l’ONG Annadana Soil and Seed Savers. »

ChezVosProducteurs, plateforme présentée comme un annuaire, qui évoluera vers la vente en ligne

Dès son retour, il lance le site internet chezvosproducteurs.fr. Il s’agit d’une plateforme qui met en relation les producteurs et les consommateurs. Aujourd'hui présentée comme un annuaire des producteurs fermiers, elle évoluera très vite vers la vente en ligne.

« Je ne suis pas du tout informaticien, j’ai tout appris en autodidacte. Pour moi, ce projet est un acte citoyen. Je suis fils d’éleveur et j’ai grandi dans le Maine-et-Loire. Mes parents avaient des difficultés à vendre leurs produits localement et je voulais concevoir un outil pour rapprocher consommateurs et producteurs. Demain, les circuits courts seront essentiels pour valoriser correctement les produits fermiers de qualité, de saison, avec une traçabilité exemplaire », estime-t-il.

140 membres inscrits en deux mois

Enregistrant pour le moment 100 à 150 visites par jour (consommateurs mais aussi restaurateurs), le site internet « chez vos producteurs » réunit déjà 140 producteurs alors que la communication n’a débuté qu’en janvier dernier. Le secret ? Un démarchage efficace pendant le salon de l’agriculture, un bouche à oreille viral, et une communication active sur les réseaux sociaux. « D’ici la fin de l’année, j’espère avoir inscrit 600 producteurs. Le site a déjà une bonne diversité de produits mais pour être encore plus proche des consommateurs, il faudrait encore densifier le nombre d’éleveurs, de maraîchers, de produits typiques régionaux…», projette Antoine Pineau.

Pour s’inscrire, les agriculteurs signent une charte éthique qui exclut les produits issus de l’agriculture intensive ou transformés loin des lieux de production. La charte incite aussi à une communication claire sur les modes de production.

De nombreux services

Il suffit d’une dizaines de minutes pour créer sa page sur le site, sachant qu’un module d’assistance est disponible en permanence au bas de la page. « J’ai envoyé un questionnaire de satisfaction aux 100 premiers membres et tous s’estimaient satisfaits du design du site. Il est lisible pour les clients, simple, ergonomique et facile à prendre en main », se réjouit Antoine Pineau.

Les consommateurs peuvent notamment trouver en un clic des produits fermiers assez rares sur le marché : fleur de sel de Vendée, moutarde au piment d’Espelette, viande de cabri ou de vaches maraîchines, glaces fermières, sève de bouleau, safran… Il y a même une dizaine de producteurs de fleurs !

Sur sa page personnelle, on peut décrire la ferme en quelques mots et quelques photos, afficher ses coordonnées, ses réseaux sociaux, ses horaires d’ouverture et ses prix. Il est possible ensuite d'ajouter des actualités pour maintenir le lien avec leurs internautes. Une carte interactive permet de localiser précisément l’itinéraire jusqu’à la ferme et le client peut lister tous les producteurs proches de son domicile. On peut aussi retrouver les producteurs par thématique, à l'aide de mots clés doublés d’items : agriculture biologique, vente à la ferme, vente par livraison…  Pour aller plus loin dans l’interaction, le producteur dispose d’un calendrier pour indiquer ses prochaines portes ouvertes. Le consommateur peut partager les pages sur les réseaux sociaux et laisser un avis, à la façon de TripAdvisor.  « Au final, ces pages personnelles sur le site font office de véritable site internet », conclut le concepteur de Chez vos producteurs.

Enfin, un blog animé par Antoine Pineau permettra de générer du trafic sur le site internet. A terme, il pourrait devenir un forum d’échange autour des circuit courts.

Des retombées commerciales directes

Déjà 20 % des producteurs inscrits ont reçu une commande via le site, ou ont été contactés par des consommateurs. D’ici deux mois, il sera possible de vendre ses produits fermiers en ligne, ce que souhaiteraient 65 % des producteurs inscrits.

« C’était l’idée de départ. Je ne connaissais aucun site qui recensait des producteurs au niveau national et permettait d’acheter des produits. Ce sera désormais possible. » Concrètement, les producteurs auront accès au back-office du site internet pour traiter les commandes et les produits seraient acheminés par Chrono Fresh, le nouveau service de la poste pour l’acheminement des produits frais. « Les clients recevront les produits dès le lendemain de la commande. Bien sûr, cela inclut des frais de livraison supplémentaires et le service ne sera pas gratuit », prévient Antoine Pineau qui réfléchit encore au mode de rétribution du site : par abonnement ou commission sur les ventes. Cependant, dans tous les cas, les producteurs pourront toujours éditer leur page gratuitement.

Après avoir investi 1500 euros dans le lancement du site internet (hébergement, développement sur les réseaux sociaux…), Antoine Pineau songe au crowdfunding pour assurer l’avenir du site.

 

En savoir plus : http://www.chezvosproducteurs.fr (site internet chezvosproducteurs) ; https://www.facebook.com/chezvosproducteurs (page Facebook) ; @vos_producteurs (compte Twitter).

Ci-dessous, copie d'écran de la page d'accueil du site internet Chez Vos Producteurs. 

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Jacson-Allemand Christel
Thumb_p1190113

Journaliste en milieu rural, je suis passionnée par l'élevage et les filières agricoles innovantes et originales.

  • Vous aimerez également
  • Home_rebecca_vaissermann_salle_de_traite

    "Salle de traite", la pièce de théâtre sur le suicide d'un éleveur laitier

    Une pièce de théâtre devenue un ouvrage dépeint avec réalisme l'engrenage qui conduit un éleveur laitier jusqu'au suicide. Ce...

  • Home_ruches_abeilles_fleurs

    Le miel, fer de lance de la reconquête de l'opinion publique des céréaliers

    Comment peut-on mieux démontrer que les pratiques agricoles sont, en France, parmi les plus contrôlées au monde qu'en élevant des abeilles au b...

  • Home_l__levage_en_vrai_pr_sentation

    "L'élevage en vrai", ou comment connaître le quotidien d'un élevage allaitant

    Pierre Olivier est éleveur bovin et ovin dans l'Allier. Passionné, il partage la vie qu'il mène avec ses charolaises sur une chaine Youtube, &quo...

  • Home_cultivonsnoustv_edouard_bergeon

    CultivonsNous.tv, le Netflix de l'agriculture et de l'alimentation

    Edouard Bergeon, le réalisateur du film de cinéma Au Nom de la terre qui a fait deux millions d'entrées l'automne dernier, lance CultivonsNous.tv...

  • Home_commerce_mondial_agroalimentaire

    En 2019, la France a réalisé un quart de l'excédent commercial de l'Union européenne

    Les vingt-huit pays de l’Union européenne ont exporté 151 milliards d’euros de produits agricoles et agroalimentaires l’an passé, soit ...

  • Home_msa_coronavirus

    Coronavirus, les conseils de la MSA

    La MSA publie une série de fiches de consignes sanitaires pour les entreprises et leurs salariés. Neuf d’entre elles portent sur les consignes spéc...

  • Home_produits_locaux_bzh

    Produits-locaux.bzh, la plateforme de produits locaux de la région Bretagne

    Comme d’autres régions de France en cette trouble période de pandémie de Covid-19, la région Bretagne vient de monter une plateforme d&rsquo...

  • Home_post_brexit

    Au Royaume-Uni, la fin des paiements directs est programmée

    La future politique agricole britannique de l'après-Brexit sera "très verte". Les paiements directs disparaîtront après une pé...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit